Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Foires et marchs > 1521 - Angoumois - Nersac (16) - Foires - Lettres patentes du roi Franois Ier

1521 - Angoumois - Nersac (16) - Foires - Lettres patentes du roi Franois Ier

mercredi 7 mars 2007, par Pierre, 1089 visites.

Mai 1521 - Lettres-patentes du roi Franois Ier, portant cration de foires Nersac.

Dates des foires :
 1er aot
 3 novembre
 3 fvrier

Original en parchemin.

AD 16 - Fonds de l’abbaye de Saint-Cybard.

Franoys, par la grce de Dieu, Roy de France et de Navarre, scavoir faisons tous prsens et venir nous avoir reeu l’umble supplicacion de noz chers et bien amez les religieux, abb et convent de Sainct-Chihard-lez-Angoulesme, de l’ordre Sainct-Benoist, contenant que le bourg de Narsac, appartenant ausd. supplians, est assis en bon pays et fertil, o croissent et abondent plusieurs biens et y passe et afflue plusieurs marchans, denres et marchandises allans et venans de toutes partz ; au moyen de quoy pour la dcoration et amlioration dud. village, prouffit et utilit des habitans d’icelluy et de la chose publique du pays d’environ, seroit bien requis et ncessaire y avoir aucunes foires l’an, nous requrant humblement lesd. supplians que nostre plaisir soit les y crer, ordonner et establir, et sur ce leur impartir noz grce et libralit.

Pourquoy nous, ces choses considres, inclinans librallement la supplicacion et requeste desd. religieux, abb et convent, affin que de plus en plus ilz soient tenuz prier Dieu pour les mes de noz progniteurs, pour nous et noz successeurs Roys, pour ces causes et autres considrations ce nous mouvans, avons cr, ordonn et estably, et par la teneur de ces prsentes, de nostre grce especial, plaine puissance et auctorit royal, crons, ordonnons et establissons trois foires l’an aud. lieu, bourg et village de Narsac, assavoir est : la premire desd. foires le premier jour d’aoust, la seconde le troisiesme jour de novembre et la tierce le troisiesme jour de febvrier, pour lesd. foires y estre doresnavant et tousjours perptuellement tenues, entretenues et continues aux jours dessusditz, voulans et octroyans que tous marchans et autres gens y puissent aller, venir, sjourner et frquenter, vendre, acheter, eschanger et estroquer (sic) toutes denres et marchandises licites et non prohibes, et qu’ilz joissent et usent de telz et semblables previleges, franchises et libertez que l’on a acoustum joir et user es autres semblables foires de nostre royaume et du pays d’environ, pourveu toutesvoies que ausd. jours n’y ait autres foires quatre lieues la ronde dud. bourg et village de Narsac.

Si donnons en mandement par ces mesmes prsentes au juge des exemptz par appel du pais d’Angoumoys et tous noz autres justiciers et officiers ou leurs lieutenans prsens ou venir et chacun d’eux, si comme luy appartiendra, que de nos prsentes grce, cracion, ordonnance et establissement de foires ilz facent, souffrent et laissent lesd. supplians et manans et habitans dud. bourg et village de Narsac et leurs successeurs joyr et user plainement et paisiblement, sans en ce leur faire mectre ou donner, ne souffrir leur estre fait, mis ne donn, ores ne pour l’avenir, ne aux marchans affluans et frquentans esd. foires, leurs denres et marchandises, aucun arrest, destourbier ou empeschement au contraire, lequel si fait, mis ou donn leur estoit, en quelque manire que ce soit, mectent ou facent mectre incontinant et sans dlay pleine dlivrance et au premier estt et deu ; et pour la tenue d’icelles foires permectent ausd. supplians et ausquelz nous avons permis et permectons faire construire, bastir, dresser et establir aud. bourg et village de Narsac, halles, estaulx, places, loges, boutiques, bancs et autres choses ce requises et ncessaires, et avecques ce facent crier et publier son de trompe et cry public ainsi qu’il est acoustum faire en tel cas lesd. foires es villes, villages et lieux eirconvoi-sins et partout ailleurs o il appartiendra : car tel est nostre plaisir.

Et affin que ce soit chose ferme et estable tousjourmais, nous avons fait mectre nostre seel cesd. prsentes, sauf en autres choses nostre droit et l’autruy en toutes.

Donn Dijon, on moys de may l’an de grce mil cinq cens vingt-ung, et de nostre rgne le septiesme. — Et sur le repli est crit : Par le Roy, Deneufville.

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.