Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Villes, bourgs et villages > 16 Cognac > 1563 - Dnombrement au Roi par Jean IV de Rabaine de terres Cognac et ses environs

1563 - Dnombrement au Roi par Jean IV de Rabaine de terres Cognac et ses environs

dimanche 31 janvier 2010, par Pierre, 1252 visites.

Jean IV de Rabaine, seigneur d’Usson, prs de Pons, n’est pas avare en dnombrements, en cette anne 1563. Les Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis en avaient publi un de la mme anne, dans leur tome XIX. Celui-ci est indit. Il figurait dans les archives de la famille Frtard-Chesnel, probablement en raison de leur fief de Vaujompe, mentionn ici. On retiendra en particulier de ce document un bon nombre de lieux plus ou moins oublis Cognac, Crouin (auj. dans Cognac) et Javrezac.

Source : AD 17 - Fonds Frtard-Chesnel - 20 J 20 - Transcription par Pierre - quelques mots incertains.

Voir en ligne la BNF dans AHSA T XIX p 145 un autre dnombrement au roi par Jean IV de Rabaine, dat du 15 novembre 1563.

A propos de Jean IV de Rabaine...


Franoise de Saint-Hermine apporta son mari, Jean III de Rabaine, la seigneurie d’Usson en 1485 (pice XIII). On verra dans notre gnalogie que, d’aprs nos notes, ce Jean III pousa d’abord Franoise de Saint-Hermine, dont il aurait eu un fils, Jacques ; puis en secondes noces. Jacquette Bertrand, qu’il laissa veuve avec un enfant prnomm Jean : c’est notre Jean IV. Jacques de Rabaine ne peut tre le fils de Jacquette Bertrand. Nous dduisons les motifs plus loin. Il se maria deux fois et mourut vers 1522, assassin, dit une Note manuscrite, par Guy de Pons. Charles, son fils, est mort sans tre mari. Le 8 aot 1530, Jean de Rabaine, cuyer, seigneur d’Usson et de Brsillas, rend hommage au roi de cette dernire seigneurie et du fief de Chenaumoine, lui advenu et escheu par le trespas de feu Charles de Rabaine, son nepveu , mouvant de Talmont. Ce Jean de Rabaine est bien le mme que le fils de Jacquette Bertrand, comme le dmontrent nos pices XXVI et XXVIII. Seul il reprsente cette branche d’Usson. Il en est le chef. Nous le suivons de 1505 1563. Le 6 novembre, il donne procuration son fils, Jacques, pour rendre hommage, entre les mains du chancelier de France Paris, du fief de Chambellage. Lui-mme, le 16 novembre, fait l’aveu et dnombrement des fiefs qu’il possde sur les paroisses de Salles, Gimeux, Gent (pice XXVIII). Aprs 1563, il ne reparait plus.

La maison de Rabaine en Saintonge, par Charles Dangibeaud - AHSA T XIX - 1891

Le document ci-dessous semble indiquer que le dnombrement de 1563 tait probablement plus important que celui connu par Ch. Dangibeaud.

Noms de lieu mentionns


 A Cognac : la halle, la porte de Mre Hlie Girard -> le port Ronflard -> le port de Papin, la porte de langin, le port Neuf, le port Saunier, le port de la Croix Blanche, le carrefour du port Saunier -> le carrefour de l’Ile d’Or, la fontaine de la ville, le portail des moulins, la porte Angoumoisine, le chteau, la rue Anguillre, la fontaine Belbin, la porte Cornubeau, la porte St Martin.

 A Javrezac : les cimetires, la cure, les moulins, l’glise.

 A Crouin : la rivire de Crouin, le fleuve Charente, la Fosse, les Levades, le Lanvin ?, le lavoir, la rivire l’Antenne, le pr Landolle la Taille, la fontaine des Fades (fes), le Lavoir (cours d’eau), l’ile du Lavoir (voir sur le cadastre napolonien), le pr dit le Prcloux, les prs communaux (voir "Le communal" sur le cadastre napolonien).

Extraict des dommaines et heritages qui sont tenus hommage du Roy dependant de la tere & seigneurie de Monsanson situs en Cougnac, Croing et Javrezac, suivant l’instruction que lon a peu tirer du denombrement qui en a est fourny par Jean de Rabeyne escuyer seigneur d’Usson & dud Monsanson en lan 1563 comme heritier de feue damlle Jacquette Bertrand sa mere & icelle de Jean Bertrand son pere.

1 – Cougnac - Premierement l’antien hebergement de feu Jean Bertrand ayeul maternel dud de Rabeyne assis en la ville de Cougnac tenant dune part la rue publicque par laquelle on descend de la halle de lad ville la porte antiennemant appelle la porte de Mre Helie Gyrard depuis appell le port Ronflard & aujourdhuy le port de Papin, d’autre une vanelle ou petite ruette par laquelle lon va dud port le long des murs de lad ville vers la porte antiennemant appelle la porte de langin & depuis le Port Neuf & le Port Saulnier & le Port de la Croix Blanche, dautre autre rue par laquelle on va du principal quanton au carrefour de l’Isle d’Or la fontaine de lad ville & dautre autres maisons tenues des seigneurs d’Albaine Balanzac & autres et une petite vanelle orbe frappant sur lad rue dernirement cotte, audedans desquelles limittes & confrontations sont poses et assises les maisons et jardins de Jean Bouyer, Franois Papin, Pierre Marie les Bourgougnons & Vitesses, Liette Pelluchon, Jean Donat, Jean Perrin, les hoirs feu Mr Andre Curateau, Mr Nicollas Herv & autres maisons servant ... que les Sutys ? & autres tiennent de moy rante directe & feodalle.

2 – Cougnac - Plus deux pices de terre situes prs l’antien portal des moullins tenant dune part la rue par laquelle lon va de la porte Angoulmoisine le long des murs de lad ville vers led chastel, dautre la rue Anguillire & faisant le bout dicelle & dautre aux maisons & jardrin de Mr Raymond Hay pbre prieur de Champigny en Vandomois, esquelles deux pieces ont est long temps bastis certaines maisons que tiennent de moy les hoirs de feu Mr Jean Bouchonneau & Nicollas Chastaigner a rante feodalle.

3 – Cougnac - Plus un autre hebergement consistant a presant en maisons, masuraux, jardins situez au dessus le lieu appell antiennemant la Fontaine Bilbeu ?, tenant dune part la rue par laquelle lon va du carrefour de l’Isle d’Or antiennemant appell le carrefour du Port Saulnier la porte Cornubeau, dautre la grande rue par laquelle lon va dud carrefour la porte de St Martin le long des murs, & dautre une petite venelle orbe que Mre Michel Burbin Ec du Roy & autres tiennent de moy rante de semblable nature que dessus.

4 – Javrezac - Plus une maison escoustz ou masuraux situez on bourg de Javrezac tenant dune part aux cymetieres dud lieu de Javrezac, dautre au jardin de la cure dud lieu, & dautre au chemin par lequel on monte des moulins l’eglise dud lieu.

5 – Croing - Plus les prez posez en la riviere de Croing tenant dune part aux prez des Clemans qu’auiourdhuy tient messire Charles de Bresmond [1] chevallier seigneur de Balanzac (a), dautre la Charante, dautre la fosse (b) faisant le bout desd prez vers Xaintes, et dautre vers le bourg de Croing aux Levades ? que je tiens hommage du seigneur de Burie (c). Desquelz prez mes predecesseurs ont baill cidevant a rante partie du cost de lad Charante aux Jousseaumes Basotz & autres plusieurs parsonniers, et le surplus de mesd prez est demeur a mesd tenanciers de Croing et non a dautres pour pascager et nourrir les bestes et pour leurs labourages & angrais pour augmenter & ameliorer les terres labourables quilz tiennent de moy a rante & a lagrier en lad parroisse. Et pource me doibvent charroier mes fruictz par chacun an et pour led usage le surplus de mesditz prez non arantez et dict & appell communault de tout temps & antiennet.

en marge :
 (a) tient a prsent Franois Bresmond [2] escuyer Sr de Balanzac & au pr de Jean Cyreau cause de Jean Franois & Guillemette Baret ses gendre et nore [3], quilz tiennent rante dud Sr d’Usson
 (b) appell le Lanvin ?
 (c) & dautre au chemin que lon va dud Cougnac ausd Levades ? Et dicelles levades … lad fosse.

6 - Plus les prez sis en la riviere de Croing tenant dune part (a) au lavoir, dautre la riviere de lantayne & dautre aux prez du Sr de Balanzac, Et le pr appell Landolle sis la Taille, lesquelz mesd predecesseurs ont baill rente aux Jousseaumes de Croing & leur parsonnire, aux Cochetz dud lieu & autres leurs parsonniers

en marge :
 b. tenant et commanant a la fontaine de Fades montant le long de la riviere de lantaine vers Javrezac jusqu’au pr qui fut de Francois Bibard depuis a feue Jullienne Cyvadier vefve de feu Jean Robicquet sr de Bourneuf et apr ? a -----(blanc) Bernard fille de Sire Bertrand Bernard a cause de feue Ysabeau Robicquet sa femme et fille de lad Cyvadier tournant au long dud pr iusqu’aux Roches ? et terres ? tenues dud sr tirant le long desd Roches ? et terres ? jusqu’ lad fontaine des Fades et icelles finissant aud dessus (?) (ou : aux dessus ?)

Ces confrontations ont est prises du tiltre de baillette des hab de Croing ---- sont veritables

7 – Croing - Plus douze journaudz ou environ de pr que tient de moy rante directe le Sr de Vaujompe & sont assis au lieu appell lisle du lavoir,

en marge : tenant lad riviere de Charante dune part, d’autre au pr de Jean d’Alambert de Cougnac & lesd parsonniers & des aultres partz un cours deau de lad rivire apell le lavoir

8 – Croing – Plus deux journaudz sis en lad Isle que tiennent de moy led Cochet & ses parsonniers,

en marge : tenant lad rivire de Charante dautre au pr dud Dallembert & ses parsonniers & des autres partz aud cours deau du lavoir

9 – Croing – Plus 3 journaudz ou environ de pr appell le Precloux sis aud Croing tenant dung bout au cours de la riviere, dautre la Charante, dun cost la Charante & dautre au pr des Robicquetz

en marge : ausd prez appellez Communaux, & dautre au pr de Jean Harman


[1Charles de Bremond, chevalier, Sgr de Balanzac, de La Magdelne, de Durfort, etc., premier panetier de Franois Ier, pousa, par contrat pass Varze en Saintonge, le 28 janvier 1532, Franoise de La Rochebeaucourt, fille de Franois et de Bonaventure de La Personne.

(Source : Gnalogie de la famille Brmond d’Ars - Branche des seigneurs de Balanzac - Nobiliaire du diocse et de la gnralit de Limoges - Abb Joseph Nadaud - Limoges - 1882 - BNF Gallica

[2Franois de Bremond, galement panetier du roi, fut lev par sa mre dans la religion calviniste, pousa : 1, le 20 avril 1554, Dauphine de Voulons, d’une ancienne famille du Poitou, teinte aujourd’hui ; 2, le 26 janvier 1559, Louise de La Forest-sur-Svre-Vaudor, fille de Guy et de Marguerite de Montberon. Du premier lit : 1 Marie, femme de Louis de Vasselot, chevalier, Sgr de La Chambaudire ; du second lit : 2 Salomon, qui suit ; 3 Suzanne, marie, le 28 avril 1592, Nicolas Pasquier, cuver, Sgr de Mainxe. Elle mourut le 3 aot 1597, et son mari pousa, en secondes noces, Louise Mangot ; 4 Elisabeth, marie, le 8 aot 1591, Louis de Saint-Georges-Verac, chevalier, de Loubigny, veuf de Louise de Vivonne, et fils d’Andr et de Paule de Puyguyon.

Source : id.

[3nore = belle-fille

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.