Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Hommes et femmes de notre histoire > Grandes familles > Chesnel > 1688 – Contrat de religion de Louise Chesnel, dame Ursuline Saint-Jean d’Angly

1688 – Contrat de religion de Louise Chesnel, dame Ursuline Saint-Jean d’Angly

lundi 15 juin 2009, par Pierre, 607 visites.

Un contrat o il est davantage question d’argent que de religion. Heureusement, la demoiselle affirme qu’elle a t inspire par le saint-Esprit pour entrer en religion. Tout le reste est affaire d’or et d’argent. Cela ne l’aura probablement pas empch de devenir une bonne religieuse.

Source : Archives Dpartementales 17 - Cote 20J2 - Transcription : Pierre Collenot

Nota : quelques mots non dchiffrs

1688 – Contrat de religion de Louise Chesnel, dame Ursuline Saint-Jean d’Angly

Aujourd’hui vingt sixiesme de novembre mil six cent quatre vingt huit par devant moy notaire royal soussign jur Sainct Jean d’Angely et les tesmoins bas nomms, au-devant des grilles du parlouer du monastre de Sainte-Ursulle de la prsente ville Sainct Jean d’Angely c’est prsent damoiselle Louise Chesnel fille de hauts et puissans seigneur Messire Louis Chesnel chevallier seigneur d’Escoyeux, Chteau-Chesnel et autres places et de dame Marie de Joigny, laquelle parlans reverande dame soeur Marie de Beauvaix religieuse suprieure du couvent et susdit monastre de Sainte Ursulle lui a dit et dclar que despuis trs longtemps elle a est inspire du Saint Esprit d’estre religieuse dudit ordre de Sainte Ursulle la suppliant trs humblement de la voulloir recevoir audit couvent religieuse professe de coeur sous les offres qu’elle fait d’y faire ces vœux, noviciat et profession et de faire payer aud couvent une pansion viagre annuellemant par lesdits Seigneur et Dame d’Escoyeux ses pere et mere, par quoy laditte dame de Beauvais suprieure inclinant du consantemant et otorit de Monseigneur l’ilustrissime et reverendissime vesque de Saintes leur prelat et superieur et appres avoir confer et communiqu la communaut desdittes dames religieuses et de leur consantemant pour ce duement convoques et assembles en leur chappitre au son de la cloche la maniere acoutume ont reu et reoivent lad damoiselle Louise Chesnel religieuse de coeur aud couvent et monastre pour y vivre, faire ses veux, novitiat, probation et profession, y estre norrie, … et entretenue tant en sant que malladie sa vie durant comme les autres religieuses de coeur et professes dudit couvent, moyennant que pour la constitution et aumosne dotalle de ladite damoiselle Louise Chesnel ledit seigneur Louis Chesnel son pre cy present et personnellement estably en droit comme en vrai jugement demeurant Chasteau Chesnel paroisses de Cherves faisant tant pour luy que pour laditte Dame de Joigny son expouse laquelle il promet faire rattifier et avoir pour agreable ces presentes quant la profession de ladite damoiselle Chesnel peine de nullit et de tous despans, dommages et intrests, a promis et cest oblig conjointemant, solidairemant, un chascun deux et un seul pour le tout, o les renonciations et benefices de division, discution de biens et ordre de droit de bailler et payer laditte Dame de Beauvais et susd convent en leur monastrede laditte ville la somme de trois milles livres par laquelle ledit sieur d’Escoyeux a presantemant, manuellemant comptant baill et pai a ladite dame de Beauvais et susdit couvent la somme de mille livres en louis dor et dargent et autre bonne monnoye ayant cours, que lad Dame de Bauvais a prise, compt, sere et emporte et d’icelle cest contante et contante … et quand aux deux milles livres restant, ledit seigneur d’Escoyeux faisant comme dit est, tant pour luy que pour laditte dame de Joigny son expouse conjointement, solidairemant a promis et cest oblig les bailler et paier lad. Dame de Bauvais et susdit couvent a deux termes et payemans esgaux savoir la somme de mille livres au jour premier decembre prochain en cet an, et pareille somme de milles livres aud jour premier de decembre en l’anne prochaine en an par amprs qui sera au premier de decembre de l’anne mil six cent quatre vingt dix et cependant luy paier pour la pansion viagere de laditte demoiselle Chesnel la somme de cent cinquante livres de rante rachetable et amortissable par ledit Seigneur d’Escoyeux audit nom pour laditte somme de deux milles livres laquelle pansion viagere de cent cinquante livres ledit Seigneur d’Escoyeux promet et soblige de paier lad. Dame de Bauvaix et couvent par demie anne et lavenir savoir le premier terme au cinquiesme de decembre prochain et le segond daure le cinquisme juin de lanne prochaine, outre quoy led seigneur d’Escoyeux, faisant pour luy et pour ladite Dame son expouse a promis et cest oblig dameubler laditte damoiselle Chesnel novice selon sa qualit et condition et luy fournir de tous lesd habits, linges et hardes necessaires lhors de sa profession, et en garantir la descharge laditte dame superieure dudit couvent, et de mettre une coppie des presentes es mains de laditte dame superieure ces despans

Tout ce que dessus lesdittes parties ont ainsi respectivemant voulu, stipul, et accept et a l’entretien et accomplissement ont oblig chascun en droit soy tous leurs biens presens et futurs quelsconques et renonc choses contrires, dont de leur consantemant et vollont cestant jugs et condamns

Estant fait et pass Saint Jean d’Angely au parlouer desd dames religieuses ledit jour vingt sixiesme de novembre mil six cent quatre vingt huit en presence de Maistre Jean Duret procureur au siege riyal de la presente ville, Me Morice Duvend praticien demeurant en lad ville St Jean

Ainsy sign en la minutte des presentes Louis Chesnel, Sr Marie de Bauvais, Sœur Louise de Chesnel, Sr Marie Bernard, Sr Judicet Poilum ( ?), Sr Claire de Besnac, Sœur Marie Louise de Ruchaud Duret presentes Durand, present et de moy notaire royal soussigns

Extrait du registre

Et avenant le quatriesme dessembre mil six cent quatre vingt huit pardevant le mesme notaire que ces presentes et les tesmoins bas nomms a est presente haute et puissante dame Marie de Joigny femme expouse de haut et puissant Mre Louis Chesnel chevallier seigneur d’Escoyeux, Chasteau Chesnel et autres places et dicelluy bien et duemant otorise demeurant Chasteau Chesnel parroisse de Cherves en Angoumois et presente en cette ville, laquelle appres heu et entendu lecture du contract de religion et constitution de damoiselle Louise Chesnel sa fille a icelluy examin, rattiffi et approuv …

Nous soussign suprieure du couvent et monastre Ste Ursulle de la presente ville Saint Jean d’Angely promettons Monsieur d’Escoyeux de ne pretandre luy faire payer la pansion de sœur Louise Chesnel que sur le pied de la somme de cent livres quoy que par le contrat ce jourdhuy pass par devant Cherpantier notaire royal il soit port et convenu qu’il nous la payra sur le pied de la somme de cent cinquante livres quoy nous avons renonc et desrog en faveur dud sieur d’Escoyeux

Fait Saint Jean d’Angely en nostre monastere, le vingt sixiesme jour de novembre 1688

Sr Marie de Beauvais RU

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.