Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Droits seigneuriaux - Justice seigneuriale > 1755 - La Rochelle (17) - Tarif de l’exécuteur des sentences (...)

1755 - La Rochelle (17) - Tarif de l’exécuteur des sentences criminelles

Senechaussée et siège du Présidial de La Rochelle

mardi 12 juin 2007, par Razine, 1249 visites.

Sources : Tome 14 - Recueil de la Commission des monuments historiques de la Charente-Inférieure et Société d’archéologie. - Année 1897-98

Le tarif du bourreau donne un aperçu terrifiant des sévices pratiqués à l’époque sur les délinquants !

Nota : les prix sont en livres.

- Pour décoler 120 L
- Pour bruler 100
- Pour romper 60
- Pour pendre 30
- Pour le fouet 10
- Pour la marque sur une épaule 5
- Pour la marque sur les 2 épaules 10
- Pour l’exposition au, carcan 10
- Pour couper le point 10
- Pour la question ordinaire et extraordinaire 15
- Pour lamande honorable 10
- Pour couper ou perser la langue 10
- Pour décoler en effigie 60
- Pour pendre en effigie 15
- Pour bruler en effigie 50
- Pour attacher au poteau ou potence les sentences pour les autres peines prononcées contre les contumax, comme bannissements à temps ou à perpétuité, fouet et flétrissure, galères, ou la question ordinaire et extraordinaire 15

On observe que le présent tarif n’est que pour lexecution des sentences qui se font dans la ville de la Rochelle, car si elles sont executées ailleurs, hors la ville , on augmente la taxe suivant la distance des lieux.

On observe aussy que pour les executions cy dessus establies que c’est lexecuteur qui se fournit de tout ce qu’il luy est necessaire lorsque lexecution se fait dans la ville de la Rochelle, car s’il se transportait ailleurs, hors de la ville soit pour rompre ou pour pendre, le juge criminel des lieux luy fait fournir dechaffaut et de pottence.

Il n’y a que pour les effigies de l’executeur ne fournit point de tableau. On délivre un exécutoire pour cet article suivant le prix convenu entre le procureur du roy et celuy qui fait le tableau.

L’exécuteur est obligé dexposer les corps de ceux qui sont executés soit aux fourches patibulaires ou autres endroits indiqués par les sentences, sans que pour cette raison de ce il luy soit rien payé.

Délivré copie du susdit tarif au sieur Lemercier

Le 6 juin 1755 de R

(archives du Présidial)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.