Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Etablissements religieux > Abbayes, monastères et commanderies > Ordre de Saint-Benoît > Tusson (16) - abbaye de femmes > 1791 - 1796 - Deux inventaires de l’abbaye bénédictine de Tusson (...)

1791 - 1796 - Deux inventaires de l’abbaye bénédictine de Tusson (16)

dimanche 11 novembre 2018, par Pierre, 81 visites.

A cinq années d’intervalle, deux inventaires des bâtiments et terres de l’abbaye de Tusson (ordre de Saint-Benoît - femmes) devenus biens nationaux, sont faits : le premier est destiné à évaluer les surfaces, le second pour estimer sa valeur avant vente aux enchères.

Aujourd’hui, il reste bien peu de choses de cet important domaine qui a probablement servi de carrière.

Source : Monographie de Tusson - Bulletins et mémoires de la Société Archéologique et Historique de Charente - 1886 - Collection personnelle

Tusson - Vestiges de l’abbaye aux dames - Source Wikipédia : Par Jack ma — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

Procès-verbal d’éventillation et d’estimation des domaines nationaux situés dans la municipalité de Tusson, en date des 4, 20, 21, 23, 24, 25 et 26 may 1791.

Étant entré dans l’intérieur de ladite communauté sur les huit heures du matin, et après avoir pris connaissance des objets à estimer, avons commencé notre exportation de la manière suivante :

1° Par la clôture interne, consistant en un bois taillis dans lequel il y a aux environs de 200 pieds d’arbres futaye avec une superbe allée de chaque côté du bois, l’une en grands arbres de chêne et l’autre en grands arbres.de charpre (?), contenant ledit bois 5 journaux 83 carreaux 3/4 ;

2° Plus et contigus en la même clôture, 5 journaux 52 carreaux en terres labourables et prés artificiels, avec une vigne d’environ un journal, partie en Pineau et Souvignon, et un cimetière dans lequel est une chapelle en forme de grange bâtie à neuf ;

3° Dans ledit clos est une frutière contenant 5 journaux 10 carreaux, garnie de toutes sortes d’arbres frutiers de différentes espèces ; au bout de ladite frutière est une cour au coin de laquelle est une très belle fuye ; ledit clos entouré de murs de 15 pieds d’hauteur, bâtis à pierre et sable presque neuf, l’un desquels est garni dans toute sa longueur (et) d’un treillage de muscats ;

4° Plus et toujours dans le même clos est un magnifique jardin garny tout le long des allées et des murs d’arbres poiriers de différentes espèces, rangés en espalier, au bout duquel jardin est un magnifique réservoir arrosé par des fontaines où l’eau y est conduite par des canots en plomb, ledit jardin contenant 2 journaux 155 carreaux 3/4 ;
5° A côté de la cour du trésor et toujours dans le même clos est un petit jardin garni d’arbres frutiers contenant environ 13 carreaux 2/3 ;

6° Et à côté du sus-dit clos est un chais bâti presqu’à neuf, dont la charpente est soutenue dans son entier par différents pilliers en pierre, avec un puits dans l’intérieur dudit chais, pour rafraîchir les chaudières à eau-de-vie, ladite grange contenant dans son intérieur 42 carreaux ;

7° De là sommes passés au bâtiment de l’aile droite de la communauté, consistant en une superbe salle basse, couroir, boulangerie, four, laitrie, décharge en côté, latrine, parloir garny de grilles de fer et galleries ; au-dessus d’icelle salle est une petite et grande infirmerie, à côté de laquelle est une salle ou chambre avec un jolly parapet garni en.grilles de fer ; à côté desdites infirmeries est une chapelle avec un jolly autel où on dit la messe, et au-dessus de ladite chapelle est une petite cloche.

Plus à côté d’icelle est la salle du commun, par-dessus laquelle est un vaste grenier en très bon état dominant sur tous les apartements cy-dessus expliqués ; le tout couvert par une magnifique et sollide charpente, recouverte en thuile plate ; à côté dudit grenier est une chambre dans une grosse tour, servant ci-devant de trésor ; au haut de ladite tour et alentour est une espèce de parapet sur lequel on se promène pour découvrir toute la campagne ; la cherpante de ladite tour est très sollide et recouverte en ardoise ; aux deux bouts desdits apartements sont deux escaliers en pierre qui conduisent en tous lesdits apartements et greniers.

De là sommes allés aux apartements situés dans la même aile et à côté de la porte d’entrée à droite, consiste en deux parloirs et tour, cinq chambres basses, petite chambre à côté, latrine, deux parloirs dans le haut, tant internes qu’externes, quatre chambres hautes à côté avec une petite cloche au-dessus de la porte d’entrée, contenant tous les sus-dits apartements 63 carreaux.

Plus et il côté est une petite cour et deux toits contenant ensemble 3 carreaux ;

8° Plus, l’aile gauche consiste en treize cellules, trois chambres hautes, latrine à côté et sellier, le tout en bon état, contenant 22 carreaux, et en face d’une des chambres sont deux superbes balcons ayant vue sur toute la campagne.

Plus au bout d’icelle est une cuisine avec deux fontaines dont l’eau est conduite dans l’évier par des canots de plomb au bout desquels sont des robinets de cuivre qui fournissent l’eau que l’on a besoin ; à côté d’icelle est un vaste réfectoir boisé à l’entour et garni de sièges, et à côté de ladite salle dans une espèce d’arcouvre dans laquelle est une fontaine en forme piramidale garnie de quatre robinets, le tout en cuivre jône, ladite fontaine étant entretenue d’eau par de vrais fontaines dont l’eau y est toujours conduite par des canots en plomb ; au milieu dudit réfectoir est un pillier boisé dans lequel est une pendulle ; à côté est un collidor qui conduit à une superbe salle appellée chapitre, voûtée, dont la voûte est soutenue par deux pilliers à la judaïque, boisée à l’entour avec des sièges.

A côté d’icelles est un collidor, une petite salle basse, aussy voûtée à la judaïque, à côté de laquelle est une sacristie, sur laquelle domine un escalier en pierre traversant le bâtiment, qui donne des deux côtés et communique au-dessus des bàtimens cy-dessus expliqués pour conduire dans trente-trois cellules ou petites chambres avec grenier au-dessus dans toutte son étendue ; les charpentes en assés bon état et recouvert en tuile plate, contenant le tout 33 carreaux.

Plus et entre les deux ailes d’icelle est une basse-cour servant d’entrée interne de la communauté, dans laquelle ditte cour est un excellent puits recouvert avec une tour ; à côté d’icelle est un beau timbre garni en plomb au milieu duquel est un tuyeau aussi en plomb qui conduit l’eau qui est déposé dans ledit timbre dans toutes les fontaines de la maison dans le cas de grandes sécheresses ; et lorsque les fontaines d’où part tous les tuyaux sont gonflés par la trop grande abondance des eaux, elle rejaillit dans ledit timbre par ledit tuyau et se perd insensiblement dans d’autres canots qui passent dans toutes les latrines pour les nétoyer.

A côté de ladite aile gauche est une belle gallerie, aux deux bouts de laquelle sont des escaliers en pierre qui conduisent dans le haut de tous les appartements de la maison, contenant le tout 57 carreaux 1/4.

Au bout de ladite aile gauche est une jollie et magnifique église séparée par son milieu par une superbe grille en soleil doré, qui est soutenue par une sculture en pierre d’ordre corinthien garny de superbes statues aux milieu desquels est un très beau christ.

Le cœur où les religieuses font leurs offices est parqueté et boisé à l’entour, dont le haut de ladite boisure se recourbe en voûte, et à l’entour d’icelle est quarante stalles ; au haut dudit cœur est un jolly horloge.

Le sanctuaire est garni d’un magnifique autel construit à la romaine, dont la sculture en pierre est soutenue de quatre colonnes de marbre noir ornés de statues de différents ordres ; à chaque côté de l’église sont deux petits autels dont le frontispice et la sculture est aussy soutenue par deux colonesde marbre noir ; au haut du grand hautel est un grand tableau représentant une assomption ; toute ladite église est soutenue par une superbe vouste sur laquelle est un clocher où sont déposées trois cloches de différentes grosseur, contenant le tout 42 carreaux.

Plus, en suivant les cloîtres, qui forment un quarré couvert de galleries soutenues d’une superbe charpente, au milieu desquels est un cimetière avec une croix en pierre au millieu, contenant le tout 33 carreaux 3/4.

A côté est une belle buanderie et laverie entretenue par les fontaines et recevant l’eau par un gros robinet en cuivre qui verse l’eau dans trois beaux timbres ; dans ladite buanderie est deux grandes ponnes en pierre pour faire la lessive, le tout contenant 4 carreaux 1/2.

A côté est une tour, quarrée d’environ cent pieds du giron au rez-de-chaussée, sans aucun planché, avec un escalier en pierre qui mont aux deux tiers de ladite tour, contenant 7 carreaux 1/3.

A côté est un petit emplacement de 1 carreau 1/2.

Plus suivant le quarré est un superbe grenier avec des escaliers en pierre appelé autrefois l’ancienne communauté, contenant 40 carreaux.

En face des laveries est une belle basse-cour joignant le réfectoir, dans laquelle est un robinet couvert pour soulager les fontaines lorsqu’elles sont gonflées, contenant 36 carreaux 1/2.

A côté des greniers et au-dessous est une fort belle cave ; à côté d’icelle est une cour appelée le vieux monde dans laquelle il y a un petit réservoir, des galleries, toits et collombiers, contenant ensemble 52 carrfeaux 1/2.

A côté d’icelle est un chais à eau-de vie presque neuf, avec une bonne charpente, contenant 17 carreaux 3/4, avec un grenier au-dessus.

Plus et à côté de la grande cuisinne est un bâtiment appelé l’ordre de la dépence, avec quatre petites chambres au-dessus, contenant 4 carreaux 3/4.

Et à côté d’icelle est une petite cuisine avec un petit tour et grenier aux-dessus, contenant 5 carreaux 1/2.

Plus un petit jardin appelé le jardin de la poticairie, touchant à la grande cour, contenant 50 carreaux, y compris deux vieilles tours mal entretenues.

Plus un autre jardin à côté apartenant ci-devant à la supérieure, contenant 57 carreaux ;

9° Plus l’ancien parquet et la chambre du tourne-bride ou vallet d’écurie, consistant en une chambre basse et une chambre haute et selier en très mauvais état, contenant 4 carreaux 1/3.

Plus un jardin en dépendant, contenant 6 carreaux ;

10° Plus et hors de la clôture intérieure est une prison construite de deux chambres pour séparer les hommes d’avec les femmes, avec quatre autres petits bâtiments à côté, le tout en assés bon état.

Plus et y touchant est un autre bâtiment apellé la grande maison étant à triple étage et en très mauvais état, plus et contre icelle et les écuries des chevaux, toits, galleries et boucheries, le tout en assez bon état et contenant ensemble 22 carreaux ;

11° Plus une ancienne église apellée l’église de Saint-Jean, prête à tomber en ruine et où est encore deux jollies cloches, contenant ladite église 22 carreaux ;

12° Plus une maison où reste le prieur, consistant dans le bas en salle, sallon, sellier à côté avec une jollie fontaine dont l’eau est d’une fontaine naturelle, conduite par des canots de plomb qui la versent dans un jolly timbre pour arroser le jardin et pour l’usage de la maison ; au-dessus desdits apartements bas sont cinq chambres hautes avec un superbe parapet en pierre tout le long des. sus-dites chambres ; à côté ou en fasse de laditte salle est un jolly jardin renfermé de murs de toutes parts avec une allée en charmille, contenant le tout 1 journal 28 carreaux 1/3.

Plus et touchant audit jardin est un autre jardin apellé le jardin haut, aussy renfermé de murs, contenant 154 carreaux.

Plus et touchant la maison du prieur est un autre apartement appelle la Belle game, consistant en deux chambres hautes, cabinet à côté, sellier, écurie, feny, deux autres chambres hautes du côté de la guérenne, sellier au-dessous avec un puits et une ancienne brûlerie, contenant le tout 22 carreaux.

Plus et en face d’icelle est une petite maison pour le vicaire, consistant en deux chambres hautes, sellier par-dessous, le tout en assés bon état, avec un petit jardin par côté, contenant le tout 14 quarreaux 2/3 ;

13° Plus une superbe basse-cour servant d’entrée externe de la communauté, avec puits au milieu et son timbre, ladite basse-cour garnie par côté de plusieurs gros noyers au nombre d’une trentaine, contenant 3 journaux 4 carreaux 1/4 ;

14° Plus la maison du portier, consistant en une chambre basse, contenant 3 carreaux, y compris la gallerie.

Plus le four banal, fourniou, grange à mettre les fagots, le tout presque neuf, contenant ensemble 13 carreaux 1/4 ;

15° Plus et au bout do la basse-cour est une jollie guérenne renfermée de murs, avec une superbe grange au milieu d’icelle presque neuve, ladite guérenne consistant environ 200 pieds d’arbres et de chêne et autres arbres, noyers et serisiers, contenant ensemble 14 journaux 50 carreaux.

Ensuite avons procédé à l’estimation de la valeur de chaque objet compris dans ledit procès-verbal.

Formant, toutes les articles dudit procès-verbal, 40 journaux. 143 carreaux, estimés 1,407# 09s

Ce qui forme au capital 30,963# 18s

Faisant le prix total, de laditte ventillation et estimation sans y comprendre les cloches, qui demeureront à la nation

(Archives départementales. Domaines nationaux, Tusson.)

Tusson - Vestiges de l’abbaye aux dames - Source Wikipédia : Par Jack ma — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

Procès-verbal d’expertise à l’effet de procéder a l’estimation, sur le pied de 1790.

22 prairial an IV. [10 juin 1796]

1° Un portal auquel ij n’y a aucune fermeture qui ouvre sur la rue, entre lequel portal et celui qui ouvre sur la cour extérieure de ladite communauté il y a une petite avant-cour, sur laquelle les acquéreurs d’une maison sur la gauche en entrant et les acquéreurs du four ci-devant banal sur la droite y ont droit de passage ; le portal et porte cavallière d’entrée de la cour de l’extérieur a la fermeture très mauvaise et une moitié de tombée 180#

2° Un corps de bâtiments qui prend depuis l’église des ci-devant religieuses jusqu’au portal d’entrée de l’intérieur, composé de six petites chambres, parloirs, toits, etc., fermetures et couvertures en mauvais état 1,800#

3° Sur la même ligne, depuis le portal d’entrée de l’intérieur jusqu’à une tour, et de ladite tour jusqu’au portal qui ouvre de la première cour de l’intérieur dans le clos de l’intérieur, un autre corps de bâtiments, chambres et parloirs... une gallerie appelée des infirmes, qui conduit dans le bâtiment appelé le grand dortoir, un », tour, une petite écurie à mettre deux chevaux, un petit toit ; tous lesquels objets ouvrent aussi sur la cour de l’extérieur et sur la première cour de l’intérieur, fermetures et couvertures en mauvais état 4,500#

4“ L’église de la communauté servant tant aux religieuses qu’au public, séparée par une grille en fer ; à côté de la partie qui sert aux religieuses est le cloître ; ladite église voûtée en son entier, ensemble un pavillon quarré qui domine au-dessus de l’église, le tout construite en gros moellon piqué, la couverture dèsquels objets a besoin d’être réparée, évalué 1,440#

5° Un autre corps de bâtiments qui prend depuis ladite église jusqu’au portal qui est au bout de la première cour de l’intérieur, et qui tourne jusqu’à un bâtiment appelé la grange, lesquels bâtiments sont entre la première cour de l’intérieur et la deuxième cour et le cloître, le long desquels bâtiments vers le midi est une gallerie basse pavée en pierre de taille, cuisine, réfectoire, appartement appelé le chapitre, et un office, sept chambres hautes dont deux servaient de chauffoir des visites et des novices, un grand dortoir composé de trente-trois cellules, fermetures très dégradées 5,400#

6° Plus un autre corps de bâtiments formant une haile, qui prend depuis le portal qui est sous la gallerie comprise au présent article, qui a son ouverture sur la fruitière, jusqu’à la fuie qui est au coin du grand jardin et les bâtiments qui sont entre la troisième et quatrième cour, le tout composé d’une gallerie haute et basse y manquant presque toutes les planches, une grange, un sellier, un grenier au-dessus, un toit à volailles au bout et au-dessous ladite gallerie la fuie, qui a 15 pieds de diamètre sur 25 de haut, à côté un grenier de 22 pieds de large sur 80 de long, un autre grenier de 16 pieds sur 30, caves, toits, buanderie, lavoir et timbres, une petite tour à côté, dégradés tant dans leurs fermetures que dans leurs couvertures 5,400#

7° Plus, la première cour de l’intérieur, dans laquelle il y a un puits et son tour couvert d’une petite gallerie, contenant 25 carreaux 176#

8° Autre cour appelée la deuxième cour de l’intérieur, 43 carreaux 297#

9’ Autre petite cour joignant la fuie, appelée la dernière cour de. l’intérieur, en laquelle il y a un petit réservoir, 40 carreaux. 286#

10° Deux petits jardins séparés par un mur, l’un appelé l’apothicairie et l’autre de la sacristie, 107 carreaux 770#

11° Un bâtiment appelé le grand chai, qui a son ouverture sur le clos de l’intérieur, dont une partie de la charpente est tombée en deux endroits 900#

12° Un jardin dans le clos de l’intérieur, renfermé de murs dont une partie est tombée, dans lequel il y a un petit réservoir arrosé par un canal qu’on nous a observé être en plomb, qui donne actuellement très peu d’eau, 2 journaux 155 carreaux....4,400#

13° Au-dessus et à côté dudit jardin est une pièce de terre appelée la fruitière, contenant 5 journaux 10 carreaux, dans lequel il y a 73 petits noyers, pommiers et serisiers et un marronnier dinde ; la terre 1,364#

14° Et les arbres : 140#

15° Au-dessus de la fruitière, une pièce de terre, partie en vieux sainfoin, terre labourable inculte et vigne qui est totalement perdue, n’ayant été taillée ni cultivée depuis longues années, contenant en total 5 journaux 50 carreaux 577#

16° Dans un coin de ladite pièce de terre et vis-à-vis la partie qui est en vigne est un petit cimetière des religieuses, dans lequel est un petit bâtiment appelé la chapelle, estimée 54#

17° A côté de ladite pièce de terre est une pièce de bois taillis ; à un côté dudit bois est une allée en charmille et une autre même espèce à l’autre coin dudit bois ; dans lequel bois il y a quelques arbres épars et balivaux, qui sont, avec ceux qui composent les allées, au nombre de 383 pieds essence chêne, charme et fayan ;
5 journaux 83 carreaux 594#

18“ Et les arbres 3,607#

19° Et les taillis de quinze ans environ, essence érable, charpre et quelques buissons ; dans lequel dit taillis il y a beaucoup de vuide 270#

20° Au-dessous et au coin du bois taillis, et dans le bout de la fruitière, une petite chambre en très mauvais état, appelée la chambre du jardinier 180#

21° Un petit jardin touchant à la tour, renfermé de mauvais murs, contenant 10 carreaux 110#

22° Ensuite, ayant passé dans l’extérieur de ladite communauté : Une petite maison appelée la maison du vicaire, près la mare, consistant en deux petites chambres liantes et latrines, deux petits celliers au-dessous, un escalier en pierre 360#

23° Petit jardin y joignant, 11 carreaux 66#

24° A côté du portal et sur la gauche en sortant de ladite cour pour aller à la garenne est un petit bâtiment appelé la vieille brûlerie, dans le mur duquel il y a un puits ; à côté est un autre bâtiment appelé l’écurie des vaches sans crèche ; au-dessus deux
petites chambres, le tout en très mauvais état 270#

25° Un corps de bâtiments qui prend depuis l’église de Saint-Jean jusqu’à la garenne, appelé la maison du prieur, composé de deux chambres basses, un corridor qui a son ouverture sur ladite grande cour et sur le jardin appelé du prieur, un petit celier, un autre bâtiment appelé la réserve, qui a son ouverture sur ledit jardin, sept chambres hautes et latrines ; au-devant de cinq desdites chambres il y a une terrasse de six pieds de large ; au bout sont un escalier en pierre et aussi cinq petites écuries, — moellon et pierre de taille, — fermetures très dégradées 2,160#

26° Un jardin qui règne sur toutes lesdites chambres et bâtiments, appelé.le jardin du prieur, contenant 1 journal 12 carreaux, compris une petite fruitière 2,200#

27° Un autre petit jardin, appelé le jardin haut, contenant 50 carreaux 330#

28° L’église appelée de Saint-Jean, touchant par un bout à la maison du prieur, de 21 pieds de large sur 72 de long, dans le dedans de laquelle il y a six piliers, voûtée et dépavée en entier, à laquelle il n’y a aucune fermeture, la couverture en très mauvais état, ainsi que la charpente 1,080#

29° Jardin appelé de Fondgrave, joignant le Champ du Repos, de ladite commune, contenant 81 carreaux, renfermé de deux parts de mauvais murs 660#

30° Un corps de bâtiments étant dans un coin de la grande cour de l’extérieur, composé d’un petit bâtiment en appentif ; une écurie à mettre deux chevaux, avec son fenil au-dessus ; une autre écurie à loger quatre bœufs, le fenil au-dessus ; une autre écurie pour des chevaux ; le fenil au-dessus manque des deux tiers des planches ; une petite écurie à mettre deux bêtes asines, dans laquelle il existe une porte qui ouvre sur la basse-cour du citoyen Robert, qui doit être cancellée ; une chambre basse à deux étages au-dessus du rez-de-chaussée ; un bâtiment appelé le toit des moutons ; un hangar et trois petits toits ; un petit bâtiment appelé la prison, composé d’une petite chambre basse et un étage au-dessus, fermetures très mauvaises et déférées 1,440#

31° Un petit bâtiment appelé le parquet, qui confronte au-devant à la rue ou place publique, et d’un côté à la maison du citoyen Couprie et des deux bouts à celles des citoyennes Deschamps, qui consiste en un petit bâtiment et un étage au-dessus, le grenier au-dessus dudit étage appartenant aux Deschamps 108#

32° Toutes les cours de l’extérieur, qui prennent depuis la rue vis-à-vis la place publique jusqu’au portal qui ouvre sur la garenne, contenant en total 2 journaux 3/4 ; dans laquelle cour il y a seize arbres noyers 2,200#

33° Etant entrés dans une pièce terre en chaume et bois appelé la garenne de l’extérieur, contenant 12 journaux 137 carreaux, y compris l’emplacement d’une grange, et étant entrés dans icelle appelée la grange de la dîme, qui a 58 pieds de large sur 63 de long, soutenue par six piliers en bois de chaque côté ; dans la grange il y a la largeur d’un pilier et demi qui est tombé, et un autre pilier qui menace ruine 1,080#

34° Auprès de ladite grange trois arbres noyers et seize qui sont dans la grande cour de l’extérieur 170#

35° Et après avoir parcouru ladite garenne et examiné le sol d’icelle, de laquelle il y en a une grande partie en chaume sans buissons, que le taillis qui est dans l’autre partie est fort clair et composé d’ébaupin 836#

36° Dans laquelle garenne il y a 646 pieds tant arbres que petits balivaux essence de chêne, frêne et érable 1,800#

37° Le taillis de ladite garenne, qui n’est composé que d’esbaupin, est abougri ; il a l’âge d’environ trente ans 36#

38° Plus et finalement une pièce de terre en ouche, appelée les Archers, contenant 1 journal 110 carreaux, qui touche vers le couchant à la garenne ci-dessus, un fossé entre deux, dans laquelle pièce de terre il y a quatre arbres noyers et deux petits cerisiers.. 1,100#

39° Plus les quatre noyers et les deux cerisiers 24#

Revenu.
Total 2,189 3/4 48,365 f.50c.

Tous lesquels sus-dits objets sont contigus et enclos de murs, desquels il y en a beaucoup de mauvais, confrontant, la totalité, d’une part, vers l’orient, au pré du four aliéné de ladite maison, au bâtiment de Jean Couprie, à la rue, et vis-à-vis la place publique, à Pierre Millet, Jean Robert, Marie David, Louis Favreau, Jean Caillé, et au Champ-du-Repos de ladite commune, à Pierre et François Sicard, François Limousin, Pierre Terrière, la veuve Mulan, François Barbette et autres ; d’autre part, vers occident, au plantier de la forêt, un sentier entre deux ; d’autre part, vers midi, au chemin qui conduit de la fontaine à la forêt à droite, et encore à la terre de la veuve Milan ; d’autre part, vers le nord, au sus-dit pré du four et au petit plantier appelé Sur-la-Clôture.

Plus, le droit de propriété d’aqueduc par des canaux souterrains, qui conduit des eaux de fontaines par des tuyaux en plomb placés dans des arches souterraines, à. partir du coin du pré de la citoyenne veuve Préneuf jusque dans l’intérieur du monastère, où les eaux se divisent dans les différents appartements, tels que la cuisine, réfectoir, boulangerie et buanderie, et à l’habitation des ci-devant religieuses ; il existe encore un canal en pierre de taille souterrain à partir du coin du pré dont nous avons ci-dessus parlé jusqu’à la source ; il existe encore un canal qui conduit les eaux provenant de la même source du lavoir de la commune dans l’intérieur de la communauté ; nous observons, en outre, que les canaux en plomb et robinets en cuivre qui étaient placés dans la communauté ont été pillés et volés dans les parties extérieures.

Nous observons aussi que lesdits acqueducs et canaux ont entré en considération dans l’estimation que nous avons faite des maisons et bâtiments.

Les objets portés au présent procès-verbal contiennent tous ensemble 40 journaux moins 10 carreaux, chaque journal composé de 200 carreaux, le carreau de 12 pieds carré, le pied de 12 pouces aussi carré, mesure de la République, ci-devant pied de Roy.

Le tout adjugé le 29 prairial an IV, moyennant 48,365# 50

(Archives départementales. Domaines nationaux, Tusson.)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.