Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Villes, bourgs et villages -> 17 Archiac -> 1609 - Archiac : Henri IV promeut la baronnie en marquisat - Lettres (...)

1609 - Archiac : Henri IV promeut la baronnie en marquisat - Lettres patentes à Henri de Bourdeilles

D 3 janvier 2010     H 19:01     A Pierre     C 1 messages A 705 LECTURES


Henry de Bourdeille, sénéchal et gouverneur du Périgord, baron de la Tour-Blanche et d’Archiac, a bien mérité du royaume. Pour le récompenser de ses fidèles services, le roi Henri IV transforme la baronnie d’Archiac en marquisat.

Source : Notice généalogique sur la maison de Bourdeille, suivie de lettres patentes de 1609 érigeant la baronie d’Archiac en marquisat, en faveur du vicomte Henri de Bourdeille (par le Mis H.-L.-C.-G. de Bourdeille) - Paris - 1892 - BNF Gallica

Petit glossaire du MARQUIS

MARQUIS : Titre qu’on donne à celui qui possède une terre considérable érigée en Marquisat par lettres-patentes, & qui tient un milieu entre le Duc & le Comte. Marchio. Les Marquis étoient autrefois les Gouverneurs des provinces ou villes frontières , qu’on appelloit les marches. Ce mot vient de mark , mot Allemand , qui signifie limite. On disoit autrefois marchis pour marquis. Dans la Notice de l’Empire les Marquis sont appellés Comites limitanei.

MARQUISAT : Terre à laquelle ce titre a été donné par lettres patentes, qui fait prendre la qualité de Marquis à celui qui la possede. Marchionatus.

MARQUISE, f. f. Titre qu’on donne à la femme d’un Marquis , ou à celle qui possède un Marquisat.

Source : Abrégé du dictionnaire universel françois et latin, vulgairement appellé dictionnaire de Trévoux, contenant la signification, la définition & l’explication de tous les termes de Sciences & Arts, de Théologie, de Jurisprudence, de Belles-Lettres, d’Histoire, de Géographie, Chronologie, &c. - Par M. Berthelin - Paris - 1762 - Books Google

NDLR : au XVIIème siècle, le titre de marquis était devenu purement honorifique, sans rapport avec la notion de garde des frontières.

Lettres patentes d’érection de la baronnie d’Archiac en marquisat en faveur du vicomte Henri de Bourdeille, en mai 1609

A perpetuité

Henry, par la grace de Dieu roy de France et de Navarre, à tous présens et à venir, salut.

Sçavoir faisons, que nous désirans gratiffier et favorablement traicter, aultant qu’il nous sera possible, nostre amé féal, conseiller en nostre conseil d’estat, chevalier de nostre ordre, séneschal et gouverneur en nostre païs de Périgord, Henry de Bourdeille, vicomte du dit lieu, seigneur des baronnyes et chastellenyes de la Tour-Blanche et Archiac, en considération des bons et recommandables services qu’il nous a rendus en plusieurs importantes occasions, et faire passer jusques à sa postérité la gratiffication que nous luy voulons faire, et ne sçachant ung moyen plus à propos qu’en érigeant quelqu’une de ses dites terres en honnorable titre.

A CES CAUSES et autres à ce nous mouvans avons de noz grace spécial plaine puissance et auctorité royal créé et érigé, créons et érigeons par ces présentes la dite baronnye et chastellenye d’Archiac tenue et mouvante de nous à foy et hommage lige, à cause de nostre comté de Xainctonge et pont de Xainctes, en Marquisat, pour jouir par luy du titre et qualité de marquis, ses successeurs masles et ayant cause de marquis et femelles de marquises, plainement et perpétuellement, d’aultant que nous voulons, de la même auctorité que dessus, que le dit marquisat soit transmissible et puisse estre aussy bien tenu par femelles comme par masles sans que l’on puisse, au moyen des ordonnances cy devant faictes par noz prédécesseurs, prétendre le dit marquisat debvoir estre uny et incorporé au domaine de nostre couronne advenant extinction de masles et tombant en femelles, voulant que le dit seigneur de Bourdeille, soit masles et femelles qui luy succederont se puissent dire, nommer, appeller et instituer tant en jugeman qu’en dehors marquis d’Archiac et les femelles marquises et jouissent de pareilz droictz, auctorités, privilaiges, prééminances en tous actes dont jouissent et ont accoustusmé jouir les autres marquis et marquises de nostre royaulme, et que les vassaulx, arrière vassaulx et tous autres, tans tenans nobleman qu’en roture de la dite baronnye d’Archiac, quand à l’advenir feront les foys et hommages, ils bailleront leurs adveux desnombremens et déclarations de leurs terres et debvoirs d’eulz au dit seigneur de Bourdeille à cause de sa dite baronnye et à tous ses successeurs masles soubz le nom de marquis et femelles soubz le nom de marquises, et tous leurs actes et recognaisçances populaires pour marquis et marquises, selon que le dit marquisat tumbera ez mains de masles ou femelles, sans toutefois que pour la dite baronnye soient tenuz à autres charges et debvoirs qu’ilz ont estés ordinaire et paravant la dite érection.

VOULONS EN OULTRE que la justice y soit administrée soubz le titre de Marquisat à peyne de nullité de procédures,

ET DONNONS EN MANDEMENT à nos améz et féaulx conseillers que gens tenans nostre cour de parlement à Bourdaulx, chambre de noz comptes à Paris, par tenans notre siège présidial à Xainctes ou leurs lieutenans et autres noz justicyers officiers et sugectz et à chacun d’eux en droict soy si comme à luy appartiendra.

Que de nostre présente création et érection du dit marquisat et de tout le contenu de ces présentes ils facent, souffrent et laissent le dit seigneur de Bourdeille, ses hoirs masles et femelles et ayant cause, jouir et user plainement et perpétuellement sans en ce leur faire mettre ou donner, ne souffrir estre faict mis ou donner ores ni pour le temps advenir aucun trouble, ou empescheman, au contraire, et ces dites présentes affin de perpétuelle mémoire facent lire, publier et enregistrer en noz dites cour de parlement de Bourdaulx, chambre des comptes de Paris et partout ailleurs où il appartiendra, car tel est nostre bon plaisir, nonobstant quelz conques édictz, ordonnances, instructions, mandemans, deffances et autres choses à ce contraires.

Et, affin que ce soit chose ferme et stable à tous jours, nous avons faict mettre nostre scel à ce titre présent, sauf en autres choses nostre droict et l’aultruy en toutes.

Donné à Paris au moys de May l’an de grâce mil six cent neuf et de nostre règne le vingtiesme.

HENRY.

Par le Roy,

LOMÉNIE.

Registrées suyvant l’arrest de la cour donné à Bourdaulx (Bordeaux) en parlement, le premier jour du moys de Juin mil six cent neuf.

DEPONTAC.

Contentor,

LECOQ.

Vos commentaires

  • Le 15 septembre à 16:41, par DELPECH André En réponse à : 1609 - Archiac : Henri IV promeut la baronnie en marquisat - Lettres patentes à Henri de Bourdeilles

    Je travaille sur Jacques Ricard de Genouillac dit Galiot grand maître de l’artillerie de François I°.
    Né à Assier (46 Lot), celui-ci a épousé le 2 mars 1500 (ns) ( certain disent faussement 1507) la toute jeune Catherine d’Archiac fille de Jacques d’Archiac baron de Lonzac et de Marguerite de Lévis.
    Ils ont eu en 1513 une fille unique Jeanne Galiote de Genouillac.
    Galiot a alors reçu, le 13 juin 1514, les terres de Chizé mais hélas son épouse Catherine d’Archiac est morte peu après en cette même année 1514.
    Inhumée d’abord en l’église d’Arténat. son époux va faire construire l’église de Lonzac pour y ériger son mausolée..
    Le 26 mai 1530 l’église et le mosaulée sont terminés et il y alors fondation d’une messe quotidienne pour sa défunte épouse. (Archives historiques de la Saintonge et de l’Aunis Tome IV (1877) Acte donné en entier p370 à 384)
    Jeanne de Genouillac va épouser le vicomte d’Uzès puis Jean Philippe comte de Rhin ( ou Rhingrave ). Elle deviendra protestante.
    Le 28 mars 1565 elle reçoit à Assier avec son époux la reconnaissance des habitants de Livernon.(5Km d’Assier) Elle s’intitule toujours dame de Lonzac.
    Questions :
    Quand et comment ces terres de Lonzac ont-elle été perdues pour cette famille ?
    (Jeanne de Genouillac est décédée le 1 mai 1567 et son fils Jacques de Genouillac devenu duc d’Uzès lui à alors succédé jusqu’à son décès le 7 septembre 1586)
    (Info de votre site : Lettres patentes d’érection de la baronnie d’Archiac en marquisat en faveur du vicomte Henri de Bourdeille, en mai 1609)
    Sachant que Jeanne de Genouillac a transformée les églises d’Assier ( où reposait son père) et celle de Livernon en Temples de la RPR.
    Est-ce qu’il en a été de même de l’église Lonzac où reposait sa mère ?
    (Temple que votre site signalé détruit en 1672).
    Bref je suis preneur d’informations sur Lonzac à cette période.
    Merci pour votre site et votre aide éventuelle.
    Amicalement AD

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1589-1610 Henri IV - 17 Archiac - 17e siècle - Bourdeille (de) - Lettres patentes et textes royaux -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  AD 16 - Inventaire sommaire série E - Angoulême - Notaire Caillaud 1753-1754

2.  1762 - Turgot : Mémoire sur les doubles emplois des impositions en Angoumois

3.  Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis - Cartulaire saintongeais de la Trinité de Vendôme

4.  1864 - Flore illustrée de Saintonge et de l’Ile de Ré

5.  1892 - Bulletin de la Société des Archives Historiques de Saintonge et d’Aunis


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  1599 - Fontaines-d’Ozillac (17) : le seigneur prend possession du droit de foire

5.  Documents numérisés des Archives Départementales (16 et 17)


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux