Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Sources d’archives sur l’histoire de la Saintonge, de l’Aunis et de (...) > Archives dpartementales et municipales > Archives Dpartementales de Charente-Maritime et de Charente > Inventaires sommaires des Archives Dpartementales de Charente-Maritime > 1494 - 1808 - Archives de l’Hpital Saint-Louis de Saint-Jean d’Angly

1494 - 1808 - Archives de l’Hpital Saint-Louis de Saint-Jean d’Angly

mercredi 12 mai 2010, par Pierre, 5832 visites.

Les archives hospitalires (srie H) font l’objet d’un classement spcifique dans cette srie. Cela permet de trouver groups des documents sur cette institution. L’histoire de l’hpital travers les sicles est trs rvlatrice de l’volution de la socit et des rapports complexes entre l’tat, l’glise et l’homme, dans sa misre et sa souffrance.

Nous avons slectionn ici les cotes spcifiques l’hpital de Saint-Jean d’Angly et ses annexes, les maladreries.

Source : Inventaire des Archives Hospitalires de la Charente-Infrieure - Supplment la srie H.

Page en cours de rdaction (manquent une partie des cotes relatives aux maladreries annexes).

Hpital Saint-Louis de Saint-Jean d’Angly.

Inventaire rdig par M. C.-L. SAUDAU, Ancien greffier de justice de Paix, archiviste de la ville de Saint-Jean-d’Angly.

H. 200. (Liasse.) — 2 pices, parchemin ; 2 sceaux.

1695-1696. — Arrt du Conseil priv et lettres patentes du roi Louis XIV autorisant l’tablissement, Saint-Jean-d’Angly, d’un hpital, auquel sont attribus les biens des aumneries de Lussaut, Saint-Lazare, Saint-Hilaire de Loulay, Matha, la Tour-Blanche, Frontenay-Labatu, sous l’obligation d’y recevoir les malades desdites paroisses en proportion du revenu apport par lesdites aumneries. — Arrt du Parlement de Bordeaux prescrivant l’enregistrement desdites lettres.


H. 201. (Liasse.) — 1 pice, papier ; in-4.

1599. — Contrat d’change entre frre Lonard Guillonet, religieux bndictin, prieur de Saint-Jacques et Mry Charrier, marchand et pair du Corps de ville, d’une pice de terre dite Le Champs des Poulies, contre une autre pice
confrontant aux moulins et qureux de Comportet.


H. 202. (Liasse.) — 1 pice, papier, in-4’.

1604. — Jugement par dfaut du snchal de Saintonge, rendu la requte du procureur du Roi, contre Jean Morin et Denis Boursoreille, qui refusent de prter serment en qualit d’administrateurs des pauvres et sont condamns
cent livres d’amende.


H. 203. (Liasse.) — 18 pices, papier.

1619-1715. — Partage entre les hritiers de Pierre Mesnard et de Jeanne Prvost, des biens de ces derniers, et autres pices relatives aux terres du Petit-Marais, sur lesquelles une rente noble de 3 livres H sols 6 deniers tait due l’hpital.


H. 204. (Liasse). pices, papier.

1680-1716. — Transaction entre les administrateurs de l’hpital Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly et messire Pierre-Henri de La Laurencie, chevalier, seigneur de Villeneuve-la-Comtesse, au sujet d’une amende de 400 livres, adjuge au profit des pauvres dudit hpital, par jugement prvtal rendu contre le chevalier de La Laurencie de Villeneuve, condamn mort pour avoir frapp mortellement matre Jean Claveau, substitut de MM. les gens du Roi du sige de Saint-Jean-d’Angly.


H. 205. (Liasse.) — 4 pices, papier.

1682-1709. — Dclaration faite par Pierre, Jean, Jacques et Zacharie Allenet, des biens par eux tenus cens de l’hpital de Saint-Jean-d’Angly.


H. 206. (Registre.) — In-4, couvert en parchemin ; 41 feuillets, papier,

1693. — Papier terrier de l’hpital des malades de la ville de Saint-Jean-d’Angly, contenant les cens, rentes nobles et secondes, lgats, domaines et autres droits et revenus appartenant cet lablissement charitable.


H. 207. (Liasse.) — 4 pices, papier.

(Sans date. — Vers 1695). — Observations sur diffrents articles du censif de l’hpital royal Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly.


H. 208. (Liasse.) — i pices, papier.

1695. — Mmoire de ce que M. de Bonnegens, prvt de la marchausse, tient dans le fief de l’Aiguille appartenant l’hpital.


H. 209. (Liasse.) — 1 pice, papier.

1696. — Mmoire sur la situation des hpitaux de Saint-Jean-d’Angly.


H. 210. (Liasse.) — I pice, papier.

1697. — Supplique adresse M. l’vque de Saintes et l’intendant de La Rochelle, pour obtenir la runion l’Hpital de Saint-Jean-d’Angly de diverses aumneries et maladeries. — Avis favorable.


H. 211. (Liasse.) — 2 pices, papier.

1699. — Sentence rendue par le subdlgu de l’Intendant de La Rochelle contre Jean Laroche et Paul Allenet, qui sont condamns payer une somme de 128 livres au receveur de l’hpital.


H. 212. (Liasse.) 1 pice, papier.

1698. — Jugement de la snchausse de Saintonge au sige de Saint-Jean-d’Angly, qui condamne Etienne Martian, fermier de Saint-Hrie, demander pardon Dieu et la justice, et servir le Roi sur ses galres, pendant trois ans, en qualit de forat, pour avoir frauduleusement suborn un nomm Labossay lui donner une fausse quittance au nom de Franois Piniau, condamnant aussi Labossay SO livres de rparation envers le notaire qui avait libell la quittance, et pareille somme l’hpital des malades.


H. 213. (Liasse.) — 24 pices, papier.

1698-1699. — Mmoire, requte, notes et correspondance pour l’hpital des pauvres malades de Saint-Jean-d’Angly, contre les Bndictins de la mme ville, au sujet des aumneries de la ville.


H. 214. (Liasse.) — 1 pice, parchemin.

1699. — Arrentement par Jean Hillairet, marchand, d’un journal de terre au fief de l’Aiguille, moyennant 30 sols de renie directe et foncire l’hpital de Saint-Jean-d’Angly.


H. 215. (Cahier.) — 7 feuillets, papier.

1699. — tat des revenus de l’hpital des pauvres malades de la ville de Saint-Jean-d’Angly (janvier 1699). (Copie.)


H. 216. (Cahier.) — 3 feuillets, papier.

1700. — Testament de Jean Jean, donnant aux pauvres de l’hpital Saint-Louis tous ses meubles el la tierce partie de ses biens. (Copie.)


H. 217. (Liasse) — 2 pices, papier.

1708. — Supplique des administrateurs de l’hpital de Saint-Jean-d’Angly, aux prsident et lieutenant gnral de la Snchausse, pour obtenir l’autorisation de faire arpenter le fief de l’Aiguille, dont les droits seigneuriaux taient de 2 sols 6 deniers par boissele, afin de contrler l’exactitude des dclarations faites par les tenanciers de l’hpital.


H. 218. (Liasse.) — 7 pices, papier.

1717. — Donation par Charles Delastre, cuyer, seigneur du Bouchereau, La Touche Marteau, fiefs-bruns, l’hpital Saint-Louis, de 50 livres de rente seconde annuelle et perptuelle assise sur le fief et seigneurie de fief-brun destine la nourriture et au soulagement d’un malade pauvre, habitant de prfrence La Touche-Marteau, charge aussi, de faire dire annuellement, dans la chapelle de l’hospice, le jour de la Saint-Charles Borrome, une messe basse l’intention du donateur.


H. 219. (Liasse.) — 2 pices, papier.

1719. — Titre nouvel d’une rente de 10 sols appuye sur un morceau de vignes, situ dans les fiefs-bruns, seigneurie de La Touche-Marteau, due par Franois Robin aux Jacobins.


H. 220. (Liasse.) — 1 pice, parchemin ; 4 pices, papier.

1724. — Pices de procdures relatives une rente de 100 sols sur la seigneurie de La Madeleine, due l’Hpital Saint-Louis par les hritiers Cadouin, et plus tard par Elise Loustallot.


H. 221. (Cahier.) — 12 feuillets, papier.

1725. — Mmoire pour les administrateurs de l’hpital Saint-Louis, contre les religieux bndictins, au sujet de l’administration des aumneries et Htel-Dieu desdits religieux.


H. 222. (Liasse.) — 14 pices, papier.

1725. — Supplique des administrateurs de l’hpital Saint-Louis, adresse l’intendant de la Gnralit de La Rochelle, pour obtenir le payement de 1,100 livres, dues l’hpital par les Bndictins. — Commandement par huissier aux religieux pour la mme crance.


H. 223. (Cahier.) — i feuillets, papier.

1725. — Procs-verbal de la prise de possession du grand hpital par les administrateurs de l’hpital Saint-Louis.


H. 224. (Liasse.) — 3 pices, papier.

1725. — Arrt du Conseil du Roi dfendant aux Bndictins de faire, l’avenir, la distribution de leurs aumnes publiques et ordonnant que la somme de 100 livres, laquelle elles montaient, serait paye par les religieux au receveur de l’hpital Saint-Louis. — Signification dudit arrt. — Nomination par les administrateurs de l’hpital Saint-Louis du sieur Louis Picard, sergent subalterne, en qualit de gardien du Grand Hpital.


H. 225. (Cahier.) — 4 feuillets, papier.

1725. — Procs-verbal de prise de possession et tat des lieux du Grand Hpital dress par les administrateurs de l’hpital Saint-Louis, en excution de la dclaration royale du 18 juillet 1724, concernant les mendiants.


H. 226. (Liasse.) — 1 pice, papier.

1726. — Sommation la requte des administrateurs de l’hpital gnral Saint-Louis, choisi pour renfermer les mendiants, aux administrateurs de l’Htel-Dieu d’avoir leur payer 275 livres pour un quartier, conformment l’arrt du Conseil d’tat du 2 mars 1726.


H. 227. (Liasse. 1 pice, papier.

1745. — Cession d’une rente foncire de 40 livres assise sur les btiments de l’hpital, faite par Jean Guibert, cuyer, chevalier, seigneur des Varennes, Joseph de Bonnegens, seigneur des baronnies et chtellenies du Cluzeau, Bignay et la Madelaine.


H. 228. (Carton.) — 1 pice, parchemin.

1746. — Cession titre d’arrentement, et pour 30 livres de rente, d’une pice de pr appele des Pauvres, situe dans la prairie de Montalier, paroisse de Saiut-Savinien-du-Port, faite par Michel Perreau, syndic de l’hpital Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly, Nicolas Vignier.


H. 229. (Cahier.) — 10 feuillets, papier.

1754. — Arrentement des biens et domaines de l’aumnerie de La Revtison Chabot, par les administrateurs de l’hpital Saint-Louis, dame Marie-Madeleine Pellerin, veuve de Franois Crosnier, seigneur des Ajots, moyennant 36 livres de renie seconde et foncire non amorlissahle. — Procs-verbal d’tat des lieux dress la requte de la dame Pellerin.


H. 230. (Carton.) — 1 pice, papier.

1766. — Reconnaissance par le sieur Ranson d’une rente de 35 sols, par lui due l’hpilal Saint-Louis sur une maison qu’il avait acquise de Hyacinthe Guillemin de Villarzay .


H. 231. (Carton.) — 2 pices, parchemia ; 2 pices, papier.

1770-1783. — Testament de dame Barbe de La Croix du Repaire, hospitalire de l’hpital Saint-Louis, lguant aux dames hospitalires dudit tablissement une
rente volante et hypothcaire de 100 livres, au capital de 2,000 livres elle due par Pierre Honor Grillon sieur de Plenneville, suivant contrat du 16 mai 1774.


H. 232. (Carton.) — 1 pice, papier.

1773. — Dclaration par Louis et Pierre Allenet, des biens et domaines du fief de l’Aiguille, qu’il tenaient de l’hpital Saint-Louis de Saint-Jcan-d’Angely.


H. 233. (Carton.) — 1 pice, parchemin ; 2 pices, papier.

1773. — Titre nouvel d’une rente de 7 sols 6 deniers assise sur une maison situe porte de Niort, due par Marguerite Mesnard veuve Pierre Sueur l’hpital Saint-Louis.


H. 234. (Carton.) — 4 pices, papier.

1773. — Dclaration par Jacques David, curateur des mineurs Abelin, des terres que ces derniers possdaient dans le fief de l’Aiguiile, cens et rente de l’Hpilal Saint-Louis.


H. 235. (Carton.) — 3 pices, papier.

1774. — Dclaration par Suzanne Guiberteau, veuve Jean-Christophe Ray, des biens, domaines et hritages dans le fief de l’Aiguille, qu’elle tenait cens et rente de l’hpital Saint-Louis.


H. 236. (Carton.) — 5 pices, papier.

1774. — Poursuites exerces par les administrateurs de l’Hpital Saint-Louis contre Franois Rocquet, pour le payement de la ferme d’un pr sis dans le fief de l’Aiguille.


H. 237. (Carton.) — 1 pice, papier.

1774. — Dclaration par les jioux Vinet, d’une motte du fief de l’Aiguille, tenue de l’hpital 7 sols 11 deniers de cens ou rente.


H. 238. (Carton.) — 1 pice parchemin ; 2 pices, papier.

1774. — Cession par Pierre Micheau Pierre Albert d’une maison et jardin, prs des douves de Saint-Jean-d’Angly, tenus de l’abb au devoir de la maille d’or value 7 sols 6 deniers.


H. 239. (Carton.) — 2 pices, papier.

1774. — Dclarations fournies par Joseph Gourdon et Franois Bourras des domaines tenus dans le fief de l’Aiguille, cens et rente de i’hpital Saint-Louis.


H. 240. (carton.) — 1 pice, parchemin ; 11 pices, papier.

1774. — Titre nouvel de 20 sols de rente foncire sur une vigne situe l’Ardillire, due l’hpital Saint-Louis par Jacques Robion et Mestadier.


H. 241. (Carton.) — 1 pice, parchemin ; 2 pices, papier.

1777-1789. — Titre nouvel d’une rente seconde de 6 livres sur le fief Saint-Eutrope, duc l’hpital Saint-Louis par Charles-Grgoire de Beauchamp, chevalier, seigneur de Grandfief, La Jarroussire, Benons, Varzai, capitaine au rgiment de Penthivre, chevalier de Saint-Louis, demeurant Lige et Marie Payen de La Pinaudire, veuve d’Honor Griffon de Plaineville, dame en partie de Saint-Eutrope.


H. 242. (Carton.) — 2 cahiers, in-4, formant ensemble 16 feuillets, papier.

1779-1789. Papier censif de l’hpital Saint-Louis, rdig suivant les nouvelles dclarations et les titres nouveaux, ensemble un extrait du mme censif.


H. 243. (Cahier.) — 1 pice, parchemin.

1783. — Vente par Jean-Maurice Durand dame Barbe de la Croix du Repaire, religieuse hospitalire de l’bpital Saint-Louis, d’une pice de terre du fief de l’aumnerie, au prix de 120 livres et charge d’acquitter une rente foncire de 30 sols, dont elle tait greve.


H. 244. (Cahier.) — 22 feuillets, papier.

1785. — Extraits du censif de l’hpital Saint-Louis.


H. 245. (Carton.) — 4 feuillets, papier,

1789. — Transaction par laquelle Jean Bonnesset s’engage payer l’hpital Saint-Louis les frais du traitement du sieur Massiou, qu’il avait bless grivement dans une rixe.


H. 246. (Carton.) — 1 pice, papier.

1790. — tat des biens, tant rentes secondes, foncires, constitutives que cens, agrires, dont jouissait l’hpital civil de Saint-Jean-d’Angly.


H. 247. (Carton.) — 71 pices, papier.

1753-1791. — Transaction au sujet d’une rente de 120 livres constitue au profit des pauvres de l’hpital Saint-Louis par les hritiers Berthomm et Brard et rachetable au capital de 2,400 livres. — Adjudication du moulin de Puycherant revendiqu par l’hpital au sieur Maurin. — Procs entre l’hpital Saint-Louis et le sieur Lelouis, au sujet d’une rente de 345 livres 58 sols sur le domaine de la Maison-Blanche, due l’hpital Saint-Louis par le sieur Martin.


H. 248. (Cahier.) — 20 feuillets, papier.

1700. — Inventaire des titres et enseignements de l’hospice civil de Saint-Jean-d’Angly.


H. 249. (Cahier.) — 2 feuillets, papier.

1724-1781. — Description des documents et dossiers extraits des archives pour tre consults, et date de leur rintgration dans le dpt.


H. 250. (Carton.) — 1 pice, papier.

1793. — Inventaire des titres antrieurs 1790 des revenus supprims, amortis ou alins.


H. 251. (Liasse.) — 2 pices, papier.

1696. — Dsignation par Guillaume de La Brunetire, vque de Saintes, et Begon, intendant de La Rochelle, en attendant la nomination par le Roi des administrateurs : du lieutenant gnral, du pre prieur de l’abbaye, du maire, du cur ou vicaire perptuel, du procureur du Roi et des sieurs Griffon, lu et Mallet, procureur, pour s’assembler et tudier les mesures ncessaires l’tablissement de l’hpital, la runion des hpitaux et maladreries et la fondation d’une communaut de filles hospitalires l’instar de celles d’Angoulme et de Saintes.


H. 252. (Carton.) — 2 feuillets, papier.

1697. — Trait pass entre les administrateurs de l’hpital gnral et les sœurs hospitalires Franoise Mesnard (des Godinires), Marie Mesnard (de La Tcherie) et Marguerite Mesnard (de Jarry) pour le gouvernement intrieur du nouvel tablissement.


H. 253. (Carton.) — 1 pice, parchemin ; 14 pices, papier.

1597-1708. — Contrat d’change entre Edouard Guillonuet, bndictin, prieur de Saint-Jacques, et Mery Charrier, pair de Saint-Jean-d"Angly, d’une pice de terre de 94 carreaux appele le Champ des Poules contre une pice de terre, sise derrire les moulins de Comportet et acquisition d’une maison pour agrandir l’hpital Saint-Louis.


H. 254. (Registre.) — 174 feuillets, papier.

1697-1781. —

1697 - Mise en application de l’Edit royal portant attribution des biens des aumneries de Lussaut, Saint-Lazare, Saint-Hilaire de Loulay, Matha, la Tour-Blanche et Frontenay-Labatu l’hpital de Saint-Jean d’Angly (voir ce document) — Dsignation par le bureau du sieur Mallet, l’un des administrateurs, pour remplir les fonctions de secrtaire. — Choix de la maison Charrier, sur le port de cette ville, pour l’hpital. — Nomination du sieur Griffon pour receveur. — Trait avec les dames hospitalires (21 avril 1697 Durand, notaire royal ). — Constitution dfinitive du bureau : de Rousselot, lieutenant criminel au sige royal ; — Pierre Peluchon, avocat au Parlement, Honor Ailliaud, docteur en mdecine, Jean Fradin le jeune, marchand, nomms directeurs amovibles, lesquels trois changeront chaque anne aux jour et fte de la Circoncision. — Bndiction de la Chapelle (22 novembre 1698. — 2 dcembre 1698). — rection de la confrrie de Notre-Dame-des-Agonisants avec indulgences (2 dcembre 1698). — Nomination du procureur du Roi, Birot, en qualit de directeur et receveur, et de l’avocat Mallet, comme directeur et secrtaire du bureau (8 janvier 1699 ;. — Procuration donne M. Couet, avocat des conseils du Roi, pour retirer les titres et papiers, concernant ledit hpital, qui se trouvent aux archives de l’ordre de Saint-Lazare, pour intervenir au procs pendant au rapport de M. de Ribeyre, intent par le chevalier de Tangy et MM. de l’ordre de Saint-Lazare contre les PP. Bndictins pour le bien de l’hpital, au nom des directeurs d’icelui. (Sign) Charrier, procureur du Roy, Birot, F. Fradin, Mallet, de Bonnegens, lieutenant gnral. — Renouvellement des directeurs amovibles (7 octobre 1700 :Barraud, conseiller au sige ; Mallet, lu, garde-scel en l’lection ; Levallois, avocat ; Rgnier, marchand. — Le bureau s’assemble l’abbaye, l’issue de la messe. — Rmunration du service de l’hpital par les Cordeliers, durant six mois : 12 livres 10 sols (27 avril 1704). — Brevet du Roi tant Marly (26 juin 1710) sign Louis et plus bas Colbert, enregistr le 27 juillet 1715 au greffe du sige royal de la ville de Saint-Jean-d’Angly, sign Levallois, greffier (folios 79, 80, 109) accordant et faisant don l’hpital gnral dudit lieu du champ Ramard, pice de terre sise au tief de Malmaire : aprs la dmolition du temple de la ville de Saint-Jean-d’Angli et les dfenses faites aux Religionnaires d’avoir des cimetires dans l’enceinte des villes, ils achetrent un champ du nomm Ramard, une porte de mousquet des fosss de la ville, dont le prix fut pay des deniers du Consistoire et de la vente des dbris du temple ; depuis 1683, on y a enterr les habitants qui sont dcds dans les erreurs du calvinisme (sic) jusqu’ la rvocation de l’Edit de Nantes ; depuis cette rvocation, on a encore affect d’y inhumer quelques habitants de ladite ville de Saint-Jean-d’Angli qui sont morts avant d’tre parfaitement et entirement pntrs des vrits de la R. C. A. et R. Et comme tous les sujets de Sa Majest ne doivent professer que cette seule religion et qu’il ne doit rester aucun vestige de la P. Rforme, elle a rsolu de faire cesser et dtruire l’abus qui rsulte de ce prtendu cimetire, en en faisant donation, au profit de l’hpital gnral de la ville de Saint-Jean d’Angli.


H. 255. (Registre.) — 181 feuillets, papier.

1782-1808. — Dlibrations des administrateurs du bureau de l’hpital de charit de Saint-Jean-d’Angly, cote et paraphes par Jean-Joseph de Bonnegens, seigneur des Hermitans, conseiller du Roi, lieutenant gnral en la snchausse de Saintonge, au sige royal de ladite ville. — Membres du bureau : de Bonnegens, Fr. B. Lemaire, Valentin, maire ; Pelluchon de Breuil, procureur du Roy ; Fr. J. Christophe Chapot, cur de Saint-Jean-d’Angly ; Marchant de Fief Joyeux, premier chevia ; sœur Legendre, sœur Drouhet, sœur de Lacroix, sœur Martineau, suprieur ; signent galement les dlibrations. — Suppression des enfants de famille mis sur le compte de l’hpital. — Acceptation de Franoise Brisson de Villards pour religieuse, laquelle a fait sa profession et vœux le 20 fvrier 1784 et est dcde le 29 juin 1787.— Rception de Marie-Eustelle Prou, laquelle a fait profession le 9 novembre 1786. — Conflit entre le maire et le procureur du Roi au sujet de la prsance, en l’absence du lieutenant gnral. — Diminution du nombre des pauvres entretenus l’hpital. — Dclaration du Roi prescrivant de convoquer une assemble gnrale pour procder la nomination d’administrateurs amovibles et lectifs, et renseignements demands sur les enfants trouvs exposs. — Demande de lettres patentes pour rgulariser la situation des religieuses hospitalires qui gouvernent l’hpital et les autoriser recevoir des novices (21 novembre 1788).— Lettre de Pierre-Louis de La Rochefoucauld, vque de Saintes, du 17 fvrier 1789, pour autoriser les religieuses se pourvoir pour parvenir l’obtention de lettres patentes, conformment au vœu des officiers municipaux et rendant tmoignage qu’elles se conduisent de la manire la plus estimable et la plus difiante, qu’elles rendent les services les plus marqus aux pauvres et aux malades, que leur estime fait honneur la religion et est trs utile l’tat, qu’elles sont dignes de toute manire de la protection du gouvernement. — Copie des arrts du Conseil d’Etat des 2 septembre 1695, ler novembre 1696, 15 dcembre 1696, des dlibrations des administrateurs des 21 dcembre 1696, 1er janvier 1697, 17 juin 1697, 21 novembre 1698. Lettres-patentes qui autorisent l’tablissement de la comnumaut des religieuses bospitalires dans l’hpital Saint-Louis, leur permettent de recevoir des novices avec dot et de poursuivre le recouvrement des anciennes dotations qui pourroient tre dues (aot 1789, enregistres au Parlement le 2 janvier 1790). — Membres du bureau : Loustalot, Mallard notable, Pyry, notable, Pongaudin, procureur syndic, Fr. Deforis, cur de Saint-Jean, sœur Prou suprieure, sœur Drouhet, hospitalire, Durand, secrtaire greffier. (10 mai 1791). — Loustalot, Robinet, Picard, Poitou Duplessy, Moullain, Bartar, officiers municipaux, Durand, greffier (1792). — Dcision du Directoire du dpartement signe Raboteau, Rondeau, Ruamps et Esmond, greffier, autorisant la demoiselle Bouyer se retirer de l’hpital soit pour vivre dans sa famille, soit pour aller dans un autre hospice pour y continuer soulager l’humanit. — Vrification des comptes du receveur Guillonnet, signe Moulain, officier municipal, commissaire, Picard, officier municipal, commissaire. Bouquet, commissaire vrificateur, Duvergier, officier municipal, Pongaudin, officier municipal, Daniel Allenet, Mallard, notables, Allenet, Poitou Duplessy, officier municipal et Loustalot, officier municipal. — Dlibration du 14 fvrier 1792, accordant aux religieuses cinq barriques de vin rouge, pour leur tenir lieu de l’indemnit qu’elles rclament, l’occasion de la chert des denres, et les autorisant provisoirement et attendu l’urgence, se pourvoir d’un desservant, auquel il sera pay le traitement d’usage. — Nomination du sieur Esmin, comme chirurgien, charg du service journalier de l’hpital, aux gages de 300 livres. — Nomination, comme aumnier, du P. Vincent, prtre asserment, la rtribution annuelle de 250 livres, par suite du dpart du P. Constantin, ci-devant Cordelier (20 juillet 1792). — Arrt relatif aux btards et tablissement d’une boite ou tour (2 octobre 1792). — Nomination de Levallois, comme caissier, en remplacement de Guillonnet ; — puis de Brassaud aux mmes fonctions (9 nivse an II). — Projet d’un nouveau rgime pour l’hpital de charit du port (19 pluvise an II). — Il sera fait l’instant, par les officiers municipaux, comme administrateurs de l’hpital de charit, un mandement de douze mille livres titre d’emprunt sur le caissier de ce district, en faveur du receveur dudit hpital, pour ledit mandement, pralablement vis par les administrateurs dudit district, servir acquitter ce qui est d au boucher, au boulanger et tous les autres, payer journellement le pain et autres objets de consommation et commencer faire les approvisionnements ncessaires audit hospice. Le dpartement sera instamment invit prendre les plus promptes mesures pour la stabilit du rgime de l’hpital de charit et pour assurer aux pauvres les secours que la Convention se fait un devoir de leur accorder. En attendant, le dpartement sera galement pri d’envoyer une ordonnance de somme suffisante pour l’entretien des pauvres et pour l’achat des denres, dont il est instant de s’approvisionner. Expdition du prsent arrt sera de suite adresse au directoire de ce district pour y donner son avis et l’envoyer sur le champ au dpartement qui voudra bien aussitt, attendu l’urgence, le prendre en considration. — Faure, officier municipal, Paroche Du Frne, maire ; Berthonnire, officier municipal ; Mestadier, officier municipal ; E. Quantin, officier municipal ; Mangeais, procureur de la commune ; Peroche, officier municipal (2 messidor an III). — Construction d’un four dans l’hpital. — Bureau : (21 fructidor an VI) Dautriche, prsident ; Jacques-Pierre Grelat, secrtaire ; Levallois, receveur. — Souscription faite pour l’hospice au temple dcadaire, le jour de la Souverainet du peuple (30 ventse an VII). — Nomination de Brillouin, receveur, la place de Levallois (28 vendmiaire an XI). — Traitement de l’aumnier : 200 livres. — Rglement du service des hospitalires laques (20 ventse an XI) : Madame Drouhet, directrice ; Mademoiselle Mervault, premire adjutrice ; Mademoiselle Roger, seconde adjutrice. — Proposition du citoyen Desbarres pour le poste d’aumnier. — tablissement d’un tronc dans l’oratoire. — Nomination du citoyen Brunis, comme officier de sant. — Remise aux fabriques des titres qui les concernent. — Nomination d’Oliveau, comme mdecin honoraire de l’hospice. — Nomination de Duret, comme aumnier, au traitement de 100 livres. — Arrt prfectoral adjoignant la commission de l’hospice, Brillouin, magistrat de sret. — Logement et chauffage de l’aumnier de l’hospice (15 thermidor an XIII). — Quoiqu’on ait trouv depuis plusieurs annes dans les personnes charitables qui, sans autre motif et sans autre rgle que leur amour pour l’humanit, se sont voues au service des pauvres dans l’hospice de Saint-Jean-d’Angly, un zle et des soins qu’aucunes circonstances n’ont vu se ralentir, on n’a pu prtendre cette unit d’action et cette rgularit dans tous les dtails de l’administration intrieure, qui n’existent rellement que dans des filles uniquement voues par tat, par caractre, par principe et par religion cette mission honorable et pieuse. Que s’il est du devoir ne l’administration de reconnatre les soins gnreux et dsintresss de la directrice actuelle de l’hospice et de celles des dames qui, de concert avec elle, oui le plus coniribu prvenir son anantissement dans les circonstances critiques o il s’est trouv, cette reconnaissance ou plutt ce qu’on leur doit, ne peut faire aux administrateurs l’obligation de conserver un ordre de choses auquel on peut, dans l’intrt de cet tablissement, substituer un ordre reconnu meilleur. — Adhsion des administrateurs aux conditions requises par les Filles de la Sagesse pour leur admission l’Hospice. — Parenteau, Lameullire, Brillouin, Normand, Griffon, prsident ; Duplessis. — Retraite l’Hospice de Madame Drouhet, directrice, avec un traitement viager de SO francs qui serait port 150 francs si elle renonait la facult de rester l’Hospice. — Pension viagre de 100 francs Mademoiselle Mervault (dcret du 20 mars 1807). — Dpart de Madame Drouhet de l’Hospice de Saint-Jean-d’Angly pour celui d’Angoulme (17 octobre 1807). — Entre en fonctions des Sœurs de la Sagesse (1er octobre 1806). — Fondation faite l’hospice et aux coles de charit par M. Regnaud, conseiller d’Elat. — Nomination, comme aumnier, de l’abb de Meschinet, la place de l’abb Duret, au traitement annuel de 60 francs et 80 francs de loyer, dans la maison des hritiers Guilloteau. — (10 dcembre 1806). (On doit l’abb de Meschinet des chansons en patois saintongeois.)


H. 256. (Liasse.) — 46 pices, papier.

1699-1702. — Compte rendu par Jean Birot, procureur du Roi, receveur des deniers de l’hpital Saint-Louis et pices l’appui de sa gestion. — Recettes : 1,120 livres 13 sols 8 deniers. — Dpenses : 906 livres 6 sols. — Les comptes sont vrifis par les membres du bureau : de Bonnegens, lieutenant-gnral, Charrier, procureur du Roi ; Mallet, Birot et Pelluchon.


H. 257. (Cahier.) — 17 feuillets, papier.

1710-1716. — Compte rendu de la gestion de Mallet, trsorier et receveur de l’hospice. — Recette : 8,240 livres 12 sols 5 deniers. — Dpense : 8,189 livres
17 sols 1 denier.


H. 258. (Liasse.) — 1 pice, papier.

1714. — Devis de la construction et des travaux de rparations faire l’hpital Saint-Louis.


H. 259. (Liasse.) — 39 cahiers, formant 140 feuillets.

1721-1788. — Quittances et mandats justificatifs de la comptabilit des receveurs de l’hpilal Saint-Louis.


H. 260. (Liasse.) — 1 pice, papier.

1721-1724. — Extrait du compte des recettes de Mongis, receveur de l’hpital Saint-Louis, en ce qui concerne les versements oprs par Mallet, receveur des revenus de l’vque de Bayonne, abb de Saint-Jean-d’Angiy.


H. 261. (Cahier.) — 15 feuillets, papier.

1725-1731. — Compte de la gestion d’Etienne Perraudeau, substitut de MM. les gens du Roi et trsorier de l’hpilal Saint-Louis.


H. 262. (Carton.) — 1 pice, papier.

1773. — Extrait des dlibrations du bureau de l’hpital Saint-Louis nommant trsorier de l’hospice Franois-Gabriel Guillonnet.


H. 263. (Liasse.) — 15 cahiers, formant 150 feuillets, papier.

1773-1793. — Comptes de la gestion dudit Guillonnet, trsorier de l’hospice.


H. 264. (Registre.) — 94 feuillets, papier.

1775-1784. — Livre de dpenses des pauvres entretenus par l’hpital.


H. 265. (Registre.) — 58 feuillets, papier.

1784-1792. — Livre des dpenses des pauvres entretenus par l’hpilal. — Janvier, 389 livres 16 sols ; fvrier, 309 livres 6 sols ; mars, 334 livres 1 sol ; avril,
310 livres 4 sols ; mai, 354 livres 5 sols ; juin, 340 livres 2 sols ; juillet, 285 livres 15 sols ; aot, 303 livres 5 sols ; septembre, 321 livres 15 sols ; octobre, 313 livres 15 sols ; novembre, 330 livres 13 sols ; dcembre, 347 livres 15 sols.


H. 266. (Liasse.)— 14 pices, papier.

1691-1790. — Acte de rception de Marianne de Sainte-Hermine, comme sœur hospitalire de l’hpital de Saint-Jean-d’Angly et constitution de sa dot, par messire Louis de Sainte-Hermine, sieur de Mrignac et de La Toucherolle, et dame Marie de Livaine, ses pre et mre. — Lettres patentes de Louis XVI, approuvant et autorisant l’tablissement de la communaut des religieuses hospitalires dans l’hpital Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly (aot 1789). — Trait pass entre sœur Franoise Mesnard, dite des Godinires, fille hospitalire professe de la maison de Saintes et les administrateurs de l’hpital gnral de Saint-Jean-d’Angly, pour le gouvernement dudit hpital, conformment aux rglements adopts dans les hpitaux de Saintes et d’Angoulme (21 avril 1697). — Dlibrations du Corps de Ville et procs-verbal de l’assemble gnrale des habitants approuvant l’tablissement de la communaut des filles hospitalires dans ledit hpital (24 septembre 1702). — Traits passs par les administrateurs de l’hpital avec Franois Piet, sieur de la Bergerie, pour la rception en qualit de sœur hospitalire et la dot d’Anne Piet de la Bergerie, sa fille ; — avec Marguerite Guillet, veuve de Jacques Charrier, sieur de La Claudrie, pour celle d’Anne Charrier ; — avec Marie Lamoureux, Marguerite-Suzanne Legendre ; Barbe de La Croix du Repaire ; Franoise Brisson de Villars ; Elisabeth Gaudin et Marie-Estelle Proux, aussi sœurs hospitalires (1691-1786). — Consultation sur la rgularit de l’tablissement des sœurs hospitalires, par Roullet, avocat au Parlement de Bordeaux (1788).


H. 267. (Registre.) — 150 feuillets, papier.

1765-1792. — Comptes des dpenses des enfants assists entretenus par l’hpilal.


H. 268. (Liasse.) — 35 cahiers, papier.

1769-1790. — Procs-verbaux d’exposition des enfants trouvs.


H. 269. (Liasse.) — 6 pices, papier.

1779-1788. — Arrt du Conseil d’Etat concernant les enfants trouvs. — Supplique au directeur gnral des finances pour obtenir que les enfants btards ou exposs fussent mis la charge du domaine, comme Saintes et Rochefort. — Placet adress au baron de Breteuil pour solliciter des secours pour l’entretien des enfants btards exposs (22 fvrier 1773).


H. 270. (Liasse.) — 2 feuillets, parchemin ; sceaux perdus.

1614. — Vente par Joseph Deputier et Rene Esmon, son pouse, Isaac de Ligoure, sieur des Forges et de la Fragne, d’une maison sise rue Rose, Saint-Jeau-d’Angly.


H. 271. (Liasse.) — Cahier imprim, 33 feuillets, papier.

1653, — Rglement de l’Htel-Dieu de Notre-Dame des Anges de la ville d’Angoulme.


H. 272. (Liasse.) — 2 pices, papier.

1738. — Quittance notarie d’une somme do 13 livres, arrrages d’une rente seconde appuye sur une maison de la rue Rose et due par les nomms Chabot et
Barbaud.


H. 273. (Liasse.) — 1 pice, papier.

1756. — Brevet d’un office de judicature de la juridiction de l’hpital de Meuse et Rhosne, dlivr par le frre Ferdinand de Langon, chevalier de l’ordre de Saint-Jean de Jrusalem, commandeur du Temple de La Rochelle.


H. 274. (Liasse.)— 3 feuillets, papier.

1786. — Contrat de mariage de Marie Barbion avec Jacques Rousseau.

Aumnerie de Bresdon runie l’hospice Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly.

H. 275. (Liasse.) — 5 pices, parchemin ; 22 pices, papier.

1494-1774. — Testament de Jean Martineau, cuyer, seigneur du Breuil Bastard, par lequel il donne 10 sols de rente l’aumnerie de l’abbaye de Bresdon, diocse de Saintes. — Ordonnance de l’intendant de La Rochelle attribuant l’hpital Saint-Louis de Saint-Jean-d’Angly les revenus de ladite aumnerie.

Messages

  • Peut-tre pourrez vous m’aider dans mes recherches restes vaines jusqu’ ce jour.
    Je vous explique mon cas (je l’espre non dsspr).
    Le 3 avril 1827 est n un enfant SAINT JEAN D’ANGELY (17) enfant naturel non reconnu, dpos la bote de l’hospice de St Jean D’ANGELY, dclar par la bonne soeur MEDARD. Il lui a t donn le nom de Franois ALPHIER.
    Sur l’acte de naissance aucun autre dtail. il est prcis au bas de l’acte que le dossier concernant cet enfant a t dpos aux archives du dit hospice.
    Je ne trouve aucune trace de ce dossier malgr mes courriers au centre Hospitalier de St Jean-d’Angely, aux archives dpartementales de LA ROCHELLE, aux archives de l’Assistance Publique Paris, la Direction de la Solidarit dpartementale du Conseil Gnral la Rochelle.
    Ce jour, je viens de trouver par hasard (gnanet) son acte de dcs en 1891 Luon (85) ou il est prcis fils de MOURIGEON Madeleine !! (peut-tre une nouvelle piste !!!)

    Je ne sais plus ou chercher d’autant que le nom ALPHIER a disparu de France depuis le dcs de ma grand mre en 1994.
    Je voudrais connatre l’origine de ce nom.
    Ou peut on trouver les archives de l’hospice de St Jean d’Angely de 1827 ????

    Merci l’avance de votre aide.
    Franoise PICOT

  • Bonjour

    Mon anctre, Franois ALPHIER est n le 3 avril 1827 et a t dpos devant l’hospice de ST JEAN D’ANGELY (17). Sur son acte de naissance, il a t prcis que le dossier relatif cet enfant se trouve dans les archives du dit hospice.
    Enfant naturel non reconnu dclar par la Bonne Sœur ST MEDARD.
    (Un procs verbal a t dress pour rester aux archives du dit hospice afin d’y avoir recours au besoin.)

    Je n’arrive pas trouver la trace de ce dossier malgr mes recherches aux AD de la Rochelle il y a une vingtaine d’annes.
    Vu votre article, peut-tre y a t’il d’autres pistes ?
    J’ai perdu toute trace de lui jusqu’ son mariage NIORT (79) le 27 juin 1849.
    J’aimerai savoir ce qu’il est devenu aprs sa naissance, a-t-il t recueilli ou plac chez une nourrice ? J’aimerai surtout savoir l’origine de son nom : ALPHIER.
    Par un heureux hasard, j’ai trouvil y a quelques jours son acte de dcs Luon (85) en 1891 ou il est mentionn le nom de sa mre, Madeleine MOURIGEON !!
    Avez vous des pistes pour orienter mes recherches ? MERCI Franoise PICOT

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.