Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Descriptions des provinces et départements > Aunis > Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - (...) > Périgni alias Périgny (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

Périgni alias Périgny (17), par Louis-Etienne Arcère (1698-1782)

lundi 2 février 2009, par Pierre, 642 visites.

La Paroisse de Périgni est voisine de la Rochelle, & située dans un terrein bas ou petit vallon marécageux. Un grand nombre de maisons de campagne, des bosquets & de belles eaux en rendent le séjour agréable. Un promoteur immobilier ? Non : L-E Arcère en 1756.

Voir : Carte satellite des lieux décrits par Louis-Etienne Arcère

Source : Histoire de la ville de la Rochelle et du Pays d’Aulnis - Louis-Etienne Arcère - La Rochelle - 1756 - Books Google

Périgni

La Paroisse de Périgni est voisine de la Rochelle, & située dans un terrein bas ou petit vallon marécageux. Un grand nombre de maisons de campagne, des bosquets & de belles eaux en rendent le séjour agréable. Les barques remontoient autrefois par le canal de Maubec jusqu’au Port S. Louis, placé à l’ouest du Château de Périgni, & à quelques cent toises de distance ; mais le canal même n’est plus navigable : il étoit encore en bon état il y a cent trente-cinq ans, comme il paroît par un dénombrement rendu par M. le Baron de Chatel-aillon en 1621. « Item, tiens & avoue tenir en mon domaine un chenau & port appelle la Moulinette, à laquelle il y a plusieurs ports, savoir le port de la Moulinette, le port des Vaches , le port de S. Louis de Périgni, & plusieurs autres ; laquelle chenau commence au râteau de S. Sauveur de la Rochelle, & va jusqu’aux ports des Vaches & de S. Louis de Périgni & ailleurs, près du troil qui fut de Jean le Court, à présent appellé Courcilles (aujourd’hui le Château de Périgni) & prend par chacun tonneau de vin passant par ladite chenau, six deniers ; & pour chacune gabarre, 4 deniers. Et aussi avoue tous droits de naufrage & choses adventurées en ladite chenau , excepté en la Terre de S. Jean-Dehors, que les Religieux d’icelui prennent & tiennent de moi en franche aumône ou autrement ».

L’étymologie du nom de Périgni est assez obscure. Il pourroit se faire qu’un grand embrasement qui auroit consumé le bois dont ce canton étoit couvert, eût donné lieu à cette dénomination. Un Savant observe que c’étoit assez l’usage anciennement de donner à des lieux connus par de certains événemens, des noms propres à en conserver le souvenir [1] ; & que presque tous ceux qui se terminent en igné, qui vient du mot latin ignitus, pour dire incendié, portent encore des marques de l’avoir été. Tels sont les noms de Pontigné, Montigné , Bourguigné, Champigné, Chateligné. Le petit Mans au Maine, ainsi nommé autrefois pour le distinguer de la capitale, fut nommé après un incendie, Mans igné. Or Périgni s’appelloit anciennement Perigné, comme on le voit dans un pouillé de 1401 : Ecclesia parochialis Sancti Euparchii de Perigne. Ce nom pourroit donc avoir avec les noms de tous les lieux ci-dessus nommés, une origine commune. L’analogie semble donner à cette conjecture un air de vérité.


[1M. l’Abbé Auvé. Observat. sur les Ecrits modern.. Lett. 468

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.