Vous êtes ici : Accueil -> Hommes et femmes de notre histoire -> Bans et arrières-bans -> 1553 - Rôle de la noblesse de Saintonge

1553 - Rôle de la noblesse de Saintonge

D 14 juillet 2009     H 11:55     A Christian     C 2 messages A 7531 LECTURES


agrandir

Légitimiste, Théophile de Bremond d’Ars veut démontrer que la noblesse a toujours payé l’impôt du sang, pour ne pas parler de la capitation. Il a donc collationné un certain nombre de rôles, datant de 1350 à 1762, censés attester de l’élan qui la portait à la défense de notre pays chaque fois que celui-ci était en danger. Nous avons retenu ce rôle de 1553 dans la mesure où, quoique incomplet, il comporte 219 noms là où Nicolas Alain ne citait que 25 familles : de quoi, par exemple, asseoir une étude sur la pénétration de la Réforme dans la noblesse régionale.

Mais l’interprétation de ce document ne va pas sans poser quelques problèmes, et pas seulement d’identification : il est douteux que tout ce monde, y compris des femmes, des enfants et, vraisemblablement, des vieillards, se soit engagé à « servir en estat d’archier », à « faire un homme d’armes » ou à servir d’ayde. On peut donc penser que ces formules sont de pure fiction, et qu’il s’agissait plutôt de fournir un homme. En s’y mettant à plusieurs ? Th. de Bremond d’Ars suggère une relation de subordination entre les premiers de liste et les suivants, les « aydes », mais cette hypothèse mériterait également un examen attentif, car toutes ces associations ne reposent peut-être pas sur le même principe. On devine parfois des relations de parenté ou de voisinage, mais qui n’emportent pas forcément hiérarchie. Le premier de chaque liste ne serait-il pas tout simplement le responsable de la collecte et de l’équipement ?

Source : Th. de B. A., Rôles saintongeais, suivis de la table alphabétique générale des nobles des élections de Saintes et de Saint-Jean d’Angély maintenus par d’Aguesseau, Niort, Clouzot, 1869 (sur le site de la BNF).

(1553) Extraict du greffe de la sénéchaussée de Xainctonge, du dixiesme jour de juing mil cinq cent cinquante-trois.

« Henri II était alors au plus fort de sa lutte avec Charles-Quint. Ce dernier dont les armes avaient été humiliées devant Metz, vaillamment défendue par le duc François de Guise, venait de faire mettre le siège devant Thérouanne et le faisait poursuivre avec acharnement depuis le mois d’avril, pour réparer un récent affront. On sait que cette place, malgré l’héroïque défense du brave d’Essé (André de Montalembert), fut obligée de se rendre après la mort de cet intrépide capitaine, le 20 juin 1553. Telles étaient les circonstances pressantes au milieu desquelles le roi de France fit appel à sa Noblesse et convoqua le ban de la province de Saintonge. Ce Rôle, malheureusement incomplet, est néanmoins très-précieux à cause de son agencement qui nous révèle et nous transmet une sorte de hiérarchie entre les principaux possesseurs de fiefs alors convoqués, et ceux qui sont désignés comme leurs aydes. »

ARCHIERS

I. — JEHAN VIGIER, sr de la Rigaudière (a), qui a fait le sermant de servir le roy en estat d’archier, avec les aides des :

- SEIGNEUR D’AGONAY (b),
- SEIGNEUR DE POUIGNES (c),
- JOACHIM DE GASCONNOILLE, sgr de la Taillée et partie de Vendré (d),
- JEHANNE DE LEZAY, dame d’Agonnay.

(a) La Rigaudière, en Saint-Hippolyte de Biard, canton de Tonnay-Charente, car on trouve Catherine Vigier, mariée à Pierre de la Rochefoucauld, sgr du Parc d’Archiac, dont elle aurait été la première femme et auquel elle aura apporté cette sgrie de la Rigaudière. Elle était probablement fille de Jehan Vigier dont il est ici question, et qui appartenait à la famille des Vigier de Treillebois dont nous avons déjà donné les armes [d’azur à une croix ancrée d’argent].

(b) Agonnay, commune du canton de Saint-Savinien. Cette sgrie appartenait alors aux enfants de feu Charles Goumard, mort avant 1530, et de Jehanne de Lezay, cette dernière, fille de Jean de Lezay, IVe du nom, sgr des Marais, et d’Anne de Pelis.

(c) Sans doute Jean Goumard, sgr de Pougnes, père de Robert Goumard , sgr de Pougnes et de la Sausaye , marié à Louise Poussard dont une fille : Elisabeth Goumard, dame de Pougnes et de la Sausaye, mariée, 1597 , à François de la Rochefoucauld , sgr du Parc d’Archiac et de la Rigaudière.

(d) Probablement fils de Jean de Gascougnolles, écuyer, sgr de la Taillée, et de Catherine Poussard, dame en partie du Bas-Vandré. — La Taillée, commune d’Echiré près Niort (Deux-Sèvres). — Vandré, commune du canton de Surgères, arrondissement de Rochefort.


II. — BASTIEN GUITON, sgr de Longchamp (a), avec l’aide de :

- GEOFFROY D’AYDIE, sgr de Guitignières (b).

(a) Sébastien Guiton, sgr de Longchamp, fils d’Aimery Guiton et d’Isabeau Bouchard d’Aubeterre, marié à Charlotte de Sainte-Maure, fille de Philippe, sgr de Chaux et de Saint-Germain, et de Catherine de Lannes, dont il eut : Jean Guiton, marié à Elisabeth Goumard. Cette famille s’est éteinte dans les mâles en la personne de Léon-Honoré de Guiton, marquis de Maulevrier, marié à Sophie-Louise-Emmanuelle de Bremond de Vernoux, et n’était plus représentée, de nos jours, que par sa soeur, Mademoiselle Hortense de Maulevrier, morte dernièrement à Rohan-Rohan. — Guiton de Longchamp, de Saint-Brice, de Maulevrier, d’Agonnay, etc. : d’argent, à l’aigle de sable, becquée et onglée de même. — L’une des 25 familles citées par Alain.

(b) Geoffroy d’Aydie, fils d’Odet d’Aydie et d’Anne de Pons, vicomtesse de Ribérac, fut sgr de Guitinières et perdit la vie à la bataille de Jarnac (1569) dans les rangs de l’armée protestante. — Guitinières, commune du canton de Jonzac. — D’Aydie : de gueules, à 4 lapins d’argent courant l’un sur l’autre-. — Geoffroy d’Aydie épousa Cécile de Rodarel de Fressinet.


III. — ANNET GRAND, sgr du Plessis (a), en sa personne, qui a fait le serment de fidélité de servir le roy en estat d’archier avec ses aydes :

- ARTHUS GRAND, sr de Lussolières ;
- GEORGES DE CHASTEAUNEUF, sgr de Lombarde (b) ;
- FRANÇOIS MONDIN ;
- YVON DE THURY, sgr du Treuil (c),
- SAVENIEN RICHARD, sgr d’Ambelle ;
- ROCQ MATHIEU, sr de Beaulieu (d) ;
- JACQUES ROCHIER , sgr de Fontaines et Mesré (e) ;
- CASTELLIN CHASTIGNIER , sgr de Belleneuille ;
- ARTHEMY DE CRUC, pour le sr DE BOISSEC et ses frères.

(a) Grand de Luxollières et de Bellussières, famille représentée en Périgord : d’azur, à trois serpents volants d’argent, posés l’un sur l’autre.

(b) Sans doute Georges de Châteauneuf, rnarié, le 12 février 1552, à Françoise d’Orgeron. —Châteauneuf de Lombarde, de Chantoiseau, etc. : d’azur, à la tour d’argent, maçonnée de sable et cimée de trois autres tours du même.

(c) Yvon de Thury, marié, le 14 octobre 1500, à Jeanne de la Fosse. Des Thury, sgrs de Ternant près Saint-Jean- d’Angély, qui portaient…

(d) Des Mathieu de Jagonnas qui ont été possessionnés en Saintonge et qui sont encore représentés ; ils étaient sgrs de Beaulieu, paroisse de Thain. — Armes : d’azur, à trois poissons vifs d’argent, 2 et 1.

(e) Était-ce Jacques Rochier, marié à Jeanne Richardeau, en 1536, ou Jacques, son fils, marié à Michelette de Cumont ? Rochier, sgrs de la Fontaine, paroisse de Néré près d’Aunay, portaient : d’argent, au rocher de sable accompagné d’un lion de gueules à dextre, et d’un sauvage (sans doute de carnation) à senestre. (M. d’A.). Lainé donne (Nobiliaire de La Rochelle) : fascé d’argent et de gueules de 8 pièces.


IV. — ARNAUD VIGIER, sgr de Chasteaucouvert (a), en sa personne, avec les aides de :

- CHARLES GRAND, sgr de Massac (b) ;
- Le seigneur D’AUTHON (c) ;
- La dame DE BRESNEAU (FRESNEAU ?).

(a) Châteaucouvert, situé commune de Migron, canton de Burie, a appartenu, depuis, à la famille de Céris et en dernier lieu, à celle de La Laurencie.

(b) Massac, commune du canton de Matha, près Saint-Jean-d’Angély. Cette sgrie passa plus tard dans la famille Vigier par le mariage, en 1593, de Marie Grand, dame de Massac, et sans doute petite fille de Charles Grand dont il est ici question, avec Jean Vigier, sgr de Ségeville. Leur arrière-petite-fille, Suzanne Vigier, porta Massac à son mari Geoffroy de Blois, sgr de Roussillon, qu’elle épousa le 22 octobre 1709. Cette terre fut vendue par Madame de Bigot, née de Blois, petite fille de Suzanne Vigier.

(c) Authon, commune du canton de Saint-Hilaire, près Saint-Jean-d’Angély. Cette baronnie appartenait peut-être encore à Antoine d’Authon, vivant en 1520, et convoqué à la réformation de la coutume de Saint-Jean-d’Angély ?


V. — JEHAN DES HALLES, sgr des Granges et de Bouinessac ? (Bournessac ?) avec les aydes de :

- JEHAN DU CHESNE, sr du Cluzeau ;
- LOYS DU CHESNE, sr de Forgettes (a) ;
- GILLES DU CHESNE, sr de Chastenet.

(a) Sans doute Forgettes près Saint-Savinien, qui a, depuis, appartenu à la famille de Ponthieu, et où réside aujourd’hui M. Desprez d’Ambreuil. — Le Cluzeau, commune d’Haimps, canton de Matha. est passé plus tard à la famille Gaudin de Ternan. — On trouve, vers cette époque, Louis du Chesne, écuyer, sgr du Cluseau, marié à Jeanne Germain.


VI. — JEHAN DE MONTALEMBERT, sgr de Coullonges (a), aydes :

- Le sr DE JUSSAS [Devait être alors un Bonnevin] ;
- JACQUES DE LASTRE, sr de Mallemont (b) ;
- PIERRE DU BOURDEAU, sgr de Pongenain [Pougemain ?] ;
- La vefve du sgr DE BUENEL ;
- SALOMON DE MONTALEMBERT, sgr de Granzay (c).

(a) Jean de Montalembert, chevalier, sgr de Coulonges, et de Varaize en partie, marié, vers 1520, à Jeanne de la Chambre. Armes : d’argent, à la croix ancrée de sable.

(b) Sans doute fils de Louis de Lastre, écuyer, sgr du Bouchereau, et de Marie Turpin , fille elle-même d’Antoine Turpin, écuyer, sgr de la Bataille, Ardilleux, Sérigné, etc., et de Françoise Ancelon (alias Marlon). — De Lastre du Bouchereau en Macqueville, portait : d’azur, à 3 tours d’argent, maçonnées de sable 2 et 1.

(c) Salomon de Montalembert, écuyer, sgr de Granzay, fils du Pierre, sgr de Granzay, maréchal-des-logis du duc d’Orléans, et de Marguerite de Beauvilliers, ne paraît pas s’être marié.


VII — JEHAN CHESNEL, sr de Bellevau (a) qui a fait le serment de fidélité pour servir le roy en estat d’archier avec ses aydes :

- ALLAIN DE LA TOUSCHE, sr de Chillac (b) ;
- LE Sr DES ORMAYES en…

(a) Chesnel de Meux, d’Ecoyeux, de Château-Chesnel, etc. ; d’argent, à 3 branches de chêne de sinople.

(b) Alain de la Tousche, écuyer, sgr de Chillac, marié le 8 mai 1525, à Marguerite de Cossé. — Chillac, commune du canton de Brossac, arrondissement de Barbezieux. — La Tousche : d’or, au lion de sable, armé, couronné et lampassé de gueules.


VIII. — JEHAN DE GUINANSON, escuier, sr de la Brousse (a), aydes :

- LA DAME DE CHASTELARS (b) ; .
- LE Sr DE BANCHEREAU [devait être un Saint-Martin ?] ;
- LE Sr DE THÉON DE BREUILLET (c) ;
- LE Sr DE LUCHET (d).

(a) Peut-être Jean de Guinanson marié à Marie de Rabaine. Armes : d’argent, à trois renards effarés d’argent, armés et lampassés de gueules.

(b) La terre de Chastelars devait appartenir encore, à cette époque, aux du Gua de Mons et de la Rochebreuillet, qui portaient : d’argent, à trois chevrons de gueules. —- Peut- être aux Queu ?

(c) Probablement François du Gua, sgr de la Rochebreuillet, marié à Françoise de Montgaillard. — Théon est situé dans la commune de Breuillet près Royan. — Pouvait aussi être un du Breuil de Théon ?

(d) Est-ce François de Luchet, marié à Marguerite du Gua ? — Est-ce Jean Vigier, sgr de Luchet, marié en 1559, à Claire de Beaumont d’Usseau ? — L’ancienne maison de Luchet portait : d’argent, au lion couronné de gueules.


IX. — JEHAN LE FOURESTIER, sgr d’Orignac (a), aydes :

- FRANÇOIS DU BREUIL, sr de Fontreaux (b) ;
- FRANÇOIS GOMBAUD, sr de Thansac (c) ;
- JEHAN D’IZAVE, sgr de Seignac (d) ;
- PIERRE CADOT, escuier ;
- MARQUISE DE MONTFREMY, dame des Chaminées (e).

(a) Jean Le Fourestier, marié à Jeanne de Saint-Martin, dont une fille, Marie Le Forestier, dame d’Orignac, qui porta cette terre à son mari, René de Saint-Légier, sgr de Boisrond, en 1578. Armes : ut supra. (V. Orignac).

(b) Sans doute François du Breuil, marié à Marie Desmier. — Fontreau, situé en la commune de Saint-Genis de Saintonge, est resté longtemps dans la famille du Breuil et appartient aujourd’hui à M. le marquis de Dampierre. — Du Breuil de Fontreau : d’azur, à la bande d’argent.

(c) Est-ce un Gombaud de Champfleury, du Fresne, de Briaigne etc., ou un Gombaud de Villars-Couret ? Ces derniers portaient : d’azur, au chevron d’argent, accompagné de trois étoiles de… Tansac est une commune du canton de Gemozac.

(d) Seugnac près Pons. — Izave, ancienne famille saintongeaise, éteinte depuis longtemps, et qui a possédé les seigneuries d’Orlac, d’Orignac en partie, etc.

(e) Probablement les Cheminées près Pons. — Montfremy, sgrs de la Barre, de la Mothe-en-Saint-André-de-Lidon, etc. portaient : d’azur, au lion d’or, armé de sable, accompagné de 3 étoiles d’argent en chef.


X. — JEHAN GOYET, escuier, sgr de la Perrière, avec ses aydes :

- Le sgr DE THAINS (a) ;
- Le sgr DE LA MOTHE SAINT-ANDRÉ (b) ;
- FRANÇOIS JOUBERT, sgr des Pibles (c) ;
- JASPARD GAILLARD, demeurant en la chastelanie de Montendre (d) ;
- Le sgr DE PONTSOREAU ;
- Le sgr DE CHAZELLES.

(a) Thains, commune du canton de Gemozac.

(b) Sans doute de la famille de Montfrémy citée plus haut, qui possédait la seigneurie de la Mothe en la paroisse de Saint-André-de-Lidon (canton de Gemozac).

(c) Joubert de Saint-Christophe, paroisse de Réteau, portait : d’azur, à deux fers de pique d’argent mis en barre, au franc quartier de gueules, à une aigle éployée d’or.

(d) Peut-être des Gaillard de Saint-Dizant-du-Bois, qui portaient : d’azur, à la fasœ d’or, surmontée d’un chevron de même en chef.


XI. — FRANÇOIS ROBERT, escuier, sgr de Roumefort, avec ses aydes :

- FRANÇOIS VIDAUT, sgr de Courpeteau (a) ;
- JEHAN HORRY, sgr de Conys (b) [Contré ? voir XX] ;
- Le sgr DU BREUIL-MARMAUD (c) ;
- JACQUES POCAYRE, le jeune (d) ;
- JEHAN GRIMARD, sgr de Sainte-Leuryne.

(a) Vidaut : d’azur, tranglé d’or, à 3 fleurs de lys en chef et un lion passant de même en pointe. — Courpeteau en la commune de Saint-Pierre-de-Juillers, près Saint-Jean-d’Angély (canton d’Aunay).

(b) Horry ou Horric : d’azur, à 3 fermaux d’or. Famille représentée actuellement par MM. Horric de la Rochetolay.

(c) Le Breuil-Marmaud, en la commune de Saint-Martin-de-Juillers (canton d’Aunay), a longtemps appartenu à la maison de Turpin de Jouhé, et lui provenait du mariage d’Antoine Turpin, sgr d’Ardilleux, de la Bataille, de Sérigné et de Fontbelle, avec Anne de la Magdeleine du Breuil-Marmaud, dont une fille, Françoise Turpin, dame d’Ardilleux et du Breuil-Marmaud, mariée à son parent, Jean Turpin, chevalier, sgr de Jouhé, de Bouin et de la Tour de Paizé-Naudouin, le 17 janvier 1520. — Turpin : d’azur, à 3 besants d’or ; supports, deux lions ; cimier, une aigle à 2 têtes aussi d’or. Famille très-ancienne, encore représentée.

(d) Pocquaire : d’argent, à 5 fusées de gueules en fasce. On trouve vers cette époque, Jacques Pocayre, sgr de la Tasnière, frère de François Pocayre, mari d’Isabelle d’Asnières.


XII. — LOYS GRONGNON, sgr de Lisleau et Magne, qui a fait serment de servir le roy en estat d’archier.


XIII. — CHARLES GUISCHARD, escuier (a), avec ses aydes :

- Damoizelle JEHANNE THOUZEAU ;
- GEOFFROY DE MONTGAILLARD, sgr de Beaurepaire (b)
- FRANÇOIS GUISCHARD, sgr de Saint-Simon ;
- GERMAIN GRAND ;
- JEHAN DE BLOIS, sgr de Saint-Germain (c) ;
- FRANÇOIS POCAYRE, sgr de Coullonges (d) ;
- GAILLARD FOURESTIER, sgr des Tousches ;
- BERNARD LE SUER et aultres.

(a) Charles et François Guichard, de la famille des sgrs de Saint-Simon de Pellouaille (canton de Gemozac), terre qui est passée aux Desmier, par le mariage de Judith Guichard, dame de Saint-Simon, avec Nicolas Desmier, sgr du Chastenet et de Beauregard, en 1590. Elle était fille de Jean Guichard, sgr de Saint-Simon, et de Jeanne Gua, et avait épousé, en premières noces, (1580), René Guinot, sgr de Beaupreau.

(b) Geoffroy de Montgaillard, écuyer, sgr de Beaurepaire, marié à Luce Paillé dont il eut Bonaventure de Montgaillard, mariée à René de Bremond, chevalier, sgr de Tesson.

(c) Jean de Blois, écuyer, épousa Isabeau (alias Marie) de Mortaigne, dame de Saint-Germain-du-Seudre, et semble avoir eu pour première femme Julienne de Toulbodou. —Saint-Germain-du-Seudre, commune du canton de Saint-Genis, — Blois de Roussillon : d’argent, à la fasce d’azur chargée de trois étoiles d’or.

(d) Peut-être François, marié à Isabelle d’Asnières, dont Jeanne Pocayre, femme (1578) de Pierre de Blois ?


XIV. — GABRIEL DE SAINT-MAURIS, sgr de Rochaves (a). Aydes :

- La dame DE BUSSAC ;
- JEHANNE GASTINEAU, damoizelle, dame en partie de Cogeay ;
- FRANÇOIS ISLE, sgr de Vasson (B) ;
- Le seigneur DE TUGERAS ;
- Les héritiers de feu ANTHOINE BROSSARD ;
- Les héritiers du feu sgr DU BOIS D’ARDENNE.

(a) Saint-Mauris de la Vexpière et de Rochâve : d’azur, semé de fleurs de lis d’or, au chef d’argent chargé d’un lion issant de sable (Chérin). — Alias : d’azur, à la bande d’or, accompagnée de deux cotices d’argent cantonnées de six étoiles d’or en bande. — Rochâve, situé commune de Coulonges (canton de Pons).

(b) Peut-être François Isle, sgr de la Matassière et de Lilleau, marié, en 1556 , à Marguerite du Chesne du Cluseau. — Isle : d’argent, à 3 roses de gueules.


XV. — FRANÇOIS CHESNEL, sgr des Guiniers (a), avec ses aydes :

- JEHAN DE LISLE, sgr de Saint-Morice (b) ;
- JEHAN RATAUD, sgr de la Vigerie (c) ;
- GUICHARD DU CHEMIN, sr de Chartuzac (d) ;
- JEHAN DE SAINT-MARTIN , sr de Lenesmerie ;
- JEHAN DE LA ROCHE, sr de Sallignac ;
- JEHAN DE LAYGLE et ses consorts, srs de la Montaigne (e) ;
- JEHAN DE RENSSANNES (f).

(a) Les Guiniers, commune de Meux, près Jonzac.

(b) Peut-être Jean de Lisle, marié à Claire de Villechoux. — Lisle de la Renaudie (ou Renaudière), paroisse de Chenac : de gueules, à 2 chevrons d’or, accompagnés de 3 croissants d’argent, 2 et 1, soutenus d’une croix ancrée d’or en pointe.

(c) Serait-ce Jean Rasteau, mari de Jeanne de Ransannes ? — Rasteau des Arnauds : d’azur, à 2 bâtons d’or en sautoir, accompagnés d’une étoile de sable (sic) en chef, de 2 éioiles d’argent aux côtés, et d’un croissant de même en pointe. (M. d’Aguesseau.)

(d) Chartuzac, commune du canton de Montendre.

(e) Probablement Jean de Laigle, marié avec Anne Vidaud. — Armes : de gueules, à une aigle éployée d’argent. — La Montagne, fief situé en la paroisse de Saint-Ciers-Champagne (canton d’Archiac), avait aussi appartenu aux Saint-Légier de Boisrond. — Caumartin donne d’autres armoiries à cette famille de Laigle.

(f) Sans doute Jean de Ransanne, marié deux fois 1° à Guillemette Raymond, 2° à Françoise de Catrix. — Ransanne du Charbon-Blanc (en Semoussac) : de gueules, à trois mains d’argent.


XVI. — FRANÇOIS PONTEVIN [en réalité PONTLEVIN], escuier, sgr de la Tublerie (a), avec ses aydes :

- FRANÇOIS DE BURLÉ, sr de Darcie (b) ;
- JEHAN DE BURLÉ, sr de La Mothe ;
- JEHANNE DE BARBEZIÈRES, dame de la Chaume (c) ;
- ANDRÉ REBILHARD , sgr de la Grange (d).

(a) La famille Pontlevin portait : d’azur, à 3 fasces ondées d’or.

(b) Lisez Dercie, nom d’une paroisse annexée depuis à la commune du Guâ, canton de Marennes. — Jehan de Burlé, écuyer, sgr de Dercie, vivant en 1579, et marié à Marguerite de Talleyrand, eut une fille unique, Marthe de Burlé, qu’il maria, à cette époque, avec Jacob de Saint-Légier, écuyer, sgr en partie de Boisrond et de la Montagne. Elle lui apporta le fief de Dercie qui passa, plus tard, par une alliance, dans la maison de Guinot-Monconseil. — Burlé : d’or, à deux croix raccourcies de gueules mises l’une sur l’autre.

(c) Barbezières : d’argent, à six fusées de gueules en fasce.

(d) Faut-il lire Robillard ? On trouve André Robillard, marié, vers cette époque, à Marguerite Marchand. — Robillard de Champagne et de Fontbarbeau : d’azur, au lézard d’argent en pal, couronné d’or et cantonné de 4 étoiles du même.


XVII. — JEHAN POCAIRE (a), escuier, sgr de la Besne, avec ses aydes :

- Le sgr DE LA PIOGERIE ;
- Le sgr DE GEAY (b) ;
- Le sgr DE LA CLOISERIE ;
- JEHAN LE BRETON, escuier, sgr de la Bastière (c) ;
- GABRIEL, CHRISTINE et ANTHOINE POCAYRES ;
- JEHAN RULLON, escuier, sgr de Sainte-Mesme ;
- Le sgr DE LA BARDE en Loiré ;
- AYMOND GOULLARD, sr de Sainte-Ramée (d) ;
- L’héritier et vefve du feu sgr DE TAUPIGNAC (e) ;
- LOYS ARNAUDEAU, sgr des Brissons ;
- La vefve feu FORTUNÉ.

(a) S’agit-il de Jean Pocquaire, marié à Charlotte du Breuil ? Armes (ut supra).

(b) Geay, commune du canton de Saint-Porchaire. Cette terre appartient encore à la famille La Tour de Geay, mais nous ignorons quel en était le sgr en 1553. C’était peut-être Guillaume de la Tour, écuyer, marié à Geneviève de Lisle, dont la fille, Marie de la Tour, épouse, en 1584, Jacques de La Vallade, sgr de Saint-Georges, par contrat passé au lieu de Geay.

(c) Etait-il des Le Brethon de Ransannes (en Soulignonne) qui portaient : d’argent, au roseau de sinople tigé en pal, accompagné d’une étoile de sable en chef et d’un lion de gueules rampant contre le roseau, ou des Le Brethon d’Aumont (en Grezac) qui portaient : d’azur, au roseau d’or supporté par un lion d’or à dextre et par un renard d’argent à senestre, et accompagné d’une étoile d’or en chef ?

(d) Aimond Goulard, sgr de Sainte-Rame, capitaine du château de Niort, fils de Jean Goulard, sgr de Beauvais, baron de Sainte-Rame, et d’Hélène L’Hermite, épousa, en 1549, Guyonne du Puy-Bascher dont il n’eut qu’une fille, Hélène Goulard, mariée, en 1565 , à François de La Rochefoucauld, baron de Montendre. — Armes : d’azur, au lion d’or, lampassé et couronné de gueules.

(e) Probablement de la famille d’Aulnix ?


XVIII. — GUY DE CALLÈRES, escuier (a), avec les aydes :

- JEHAN DE LESTANG, sgr de Richemond ;
- CHARLES DE SOUBSMOULINS, sgr de Vibrac (b).

(a) Guy de Callières, fils de François et de Marguerite de Soubsmoulins, fut sgr de Clérac et de Poulignac, et épousa, en 1568, Jaquette de Lestang. Armes : d’argent, à 3 fasces contrebretessées de sable.

(b) Vibrac, commune du canton de Jonzac. Cette seigneurie a été longtemps possédée par la famille de Flambart qui existe encore.


XIX — CHRISTOPHE DE POULLIGNAC, sgr d’Escoyeux, avec l’ayde de :

- Mr PIERRE DE POULLIGNAC, sgr de Vénérand.

Christophe de Polignac, sgr d’Écoyeux, de Vénérand, de Machecou, de Migré, de Paransay, chevalier de l’ordre du roi, gouverneur de Taillebourg, lieutenant de roi en Saintonge etc., épousa, 1544, Renée Gillier, fille de Pierre, sgr de Salles, et de Marie de Roye. Ils moururent, Christophe en 1571, et sa femme en 1572, laissant plusieurs enfants parmi lesquels on ne voit pas figurer Pierre de Polignac. II ne paraît pas non plus avoir été oncle de Christophe et il n’est guère possible d’admettre qu’il ait été son grand-père. — Armes : fascé d’argent et de gueules de 6 pièces .— Écoyeux, commune du canton de Burie — Vénérand, commune du canton de Saintes. Cette dernière seigneurie passa dans la maison de Sainte-Maure, par le mariage, 1598, de Vienne de Polignac, dame de Vénérand, avec Geoffroy de Sainte-Maure , sgr de Mosnac, etc., dont elle eut Léon de Sainte-Maure, sgr de Jonzac, de Vénérand, etc., chevalier des ordres du roi, lieutenant-général de ses armées, gouverneur des ville et château de Cognac, marié à Marie d’Esparbès-de-Lussan dont : Alexis de Sainte-Maure, marquis de Jonzac et d’Ozillac, sgr de Vénérand, etc., lieutenant-général des provinces de Saintonge et d’Angoumois, marié à Suzanne de Catelan dont, entr’autres filles, Judith de Sainte-Maure, dame de Vénérand, qui porte, cette terre à son mari, Jean-Louis de Bremond, marquis d’Ars, capitaine des vaisseaux du roi, chevalier de Saint-Louis.


XX. — JEHAN DE CONYS, escuier, sgr de la Broussardière (a) avec les aydes :

- ANTHOINE DE MONTILS, sgr de la Tour ;
- YTHIER VIGIER, sgr de Saint-Georges-des-Coutaux ;
- GILLES ET ETIENNE DE LA VALADE, escuiers, sgrs de Saint-Georges dudit lieu et de La Vozelle (b) ;
- JEHAN DE SAINT-MARTIN, sgr de Luchat ;
- Le seigneur DE LA GROLLIÈRE ;
- Maistre JEHAN DE PUYRIGAUD, sr de Chaillottes ;
- PIERRE ROBERT, escuier, seigneur de Coutiers (c).

(a) Serait-ce le même que Jean de Conys, écuyer, sgr de Chaillot, près Saintes, marié en 1535, à Catherine de Ponthieu, fille d’Antoine, sgr du Breuil de Chives, et de Jacquette Audouin ?

(b) Gilles et Etienne de La Vallade, enfants de Jean de La Vallade, écuyer, sgr de Saint-Georges de La Vallade, et de Françoise Robert de Roumefort. — Gilles semble mort sans postérité, et son frère Etienne épousa Anne de Laurières. — La Vauzelie, commune de Saint-Porchaire. — Armes : d’azur, au chevron d’or, accompagné de trois croissans d’argent, 2 et 1. Famille représentée à Saintes.

(c) Des Robert de Roumefort. — Ce Pierre devait être frère de Françoise Robert, femme d’Etienne de La Vallade. — Coutiers, situé commune d’Écurat près Saintes, appartient aujourd’hui à la famille de Grailly. — En 1571 , le fief des Frégonnières et Mothe-Coutiers est vendu par Claude des Montils, écuyer, sgr de La Tour, à Pierre Gallet, écuyer, sgr de Fief-Gallet, avocat du roi à Saintes.


XXI — JEHAN DE BOUTAILH, escuier, sgr de la Croix, avec les aydes :

- MARGUERITE DE TAILLEFERT, dame de Saint-Fort-sur-Brouage (a) ;
- Le capitaine DE MIRAMBEAU ;
- Le seigneur DE FARGUES (b) ;
- PIERRE CHESNEL, sgr de Boisredon ;
- ARTHUS DE PARTHENAY, sgr de Chezac (c) ;
- Le Protenotaire DE BRIAIGNE ;
- La dame DE MARLONGE et ses cohéritiers ;
- FRANÇOIS DE CRUC, escuier, sgr du Breuil en Courpignac.

(a) Sans doute des Taillefert de la Charoulière qui portaient : d’or, à 5 fusées rangées d’azur. — Saint-Fort, aujourd’hui commune de Saint-Jean-d’Angle, canton de Saint-Agnant, arrondissement de Marennes.

(b) Evidemment un membre de la famille de Ferrière de Fargues, en la paroisse de Saint-Martial.

(c) Probablement des Parthenay-Genouillé qui portaient : d’argent, au sautoir de sable. On trouve Arthus de Parthenay , sgr de Genouillé, marié à Gabrielle de Saint-George-de-Boissec, dont Charlotte de Parthenay, dame de Genouillé, de Quairay, des Costeaux, etc., mariée, 1608, à J. Jacques de Pons, baron de Thors et marquis de la Case. Ils devaient descendre d’Eutrope de Parthenay, écuyer, sgr de la Groix-Parthenay, terre qu’il eut par partage fait avec son frère aîné, Jehan de Parthenay, sgr de Maillé (ou d’Amaillou ?). Eutrope épousa Jacquette Brassarde (Brassaud), fille des sieur et dame de la Rigaudière et de la Brande en Saintonge, et fut père de : Guillaume de Parthenay, sgr de la Groix, marié à Catherine Légier ? fille des sr et dame de Vousvant, dont postérité. —Nous pensons que c’est par erreur que Courcelles (généalogie de Pons) donne à ces Parthenay les armes des Parthenay-L’Archevesque dont ils n’étaient probablement qu’une branche cadette.


XXII— ALLAIN DE SAINTE-MAURE, seigneur de Jonzac.

Il était fils de Jean de Sainte-Maure, chevalier, sgr de Jonzac, de Mosnac, etc., et de Marie d’Àrchiac. Il épousa Anne de Ponthieu (alias Françoise), fille de Louis de Ponthieu, sgr des Tousches de Périgné, et de Jeanne de Bricollange. Sainte-Maure : d’argent, à la fasce de gueules.


XXIII— HÉLIES DE POULLIGNAC, escuier, sgr de Fontaines.

Elie de Polignac, fils de François de Polignac, sgr de Fontaines, et de Louise de La Mothe-Saint-Seurin, épousa, 1539, Madeleine de la Porte-aux-Loups, fille de Jean de la Porte, sgr de Fontguyon, et de N ... le Bigot.— Fontaines d’Ozillac, commune du canton de Jonzac. — Armes des Polignac (ut supra).

XXIV, — JEHAN D’ASNIÈRES, sgr de la Chapelle.

Jean d’Asnières , sgr de la Chapelle, fils d’autre Jean d’Asnières et de Jeanne d’Aisse de Touverac, épousa Jeanne de la Chassagne, fille du procureur général au parlement de Bordeaux. — La Chapelle, commune de Bois, canton de Saint-Genis. — D’Asnières : d’argent, à 3 croissants de gueules, 2 et 1.


XXV. — PIERRE DE BLOIS, escuier, sgr de Roussillon (a) :

- NICOLAS DE BLOIS, sgr de Bernessard (b) ;
- Le sgr DE BREUILLET en Clan (c) ;
- HENRY DU BOIS, escuier , sgr de la Grèze et de Grassepiron et des Granges, en Villesavier et Ozillac ;
- FRANÇOIS DE BARRAUD, sgr en partie de Thézac (d).

(a) Pierre de Blois, écuyer, sgr de Roussillon en Saint-Germain du Seudre, marié à Hardouine de la Jarrie, fille du sgr du Roullet en Aunis. — Blois : (ut supra).

(b) Nicolas de Blois devait être frère de Pierre qui précède.

(c) François de Saint-Jean qui vendit cette terre, 14 mars 1556, à Gaspard de Polignac, sgr de Saint-Germain-de-Lusignan. — LeBreuillet relevait de Plassac, au devoir d’un épervier. (V. Lussac en Saintonge, par M. de la Morinerie.)

(d) On trouve aussi, vers la même époque, Jean Gallet, écuyer, sgr de Thézac, en vertu d’un partage de 1530 avec ses frères et sœurs. Il fut père de Jacques Gallet, écuyer, sgr de Thézac dont il rend hommage au sgr de Rioux en 1564, et qui épousa, en 1560, Jeanne de Cimetière, dont vinrent : Jacques Gallet, sgr de Thézac et de Feusse, marié à Marie Gombaud, et Samuel Gallet, gendarme d’une compagnie du roi en 1597.


XXVI. — JOACHIM DE VALLÉE, escuier, sgr de Gibran et de Monsanson (a)

- FRANÇOIS MARCHAND, sgr de la Gaillardière ;
- GUY JOUBERT, sgr de Chaillonnay ;
- GABRIEL DE CURSON, sgr des Planches ;
- La dame DE BRASSAUD (b) ;
- Le seigneur d’URLAC (peut-être Orlac) ;
- JACQUES POCAYRE, l’esné ;
- MICHEL FOUSCHIER, sgr de Boisseguin.

(a) Joachim de Vallée, fils de Samuel de Vallée, et d’Andrée de la Tousche, se maria deux fois, 1° à Françoise Arnaud, 2° à Louise de Burlé. Armes : de sable, au lion d’or, couronné d’argent. La maintenue d’Aguesseau donne : de sable, au lion d’or contourné et couronné d’or, armé et lampassé de gueules. — Monsanson, jadis paroisse, fait aujourd’hui partie de la commune du Guâ.

(b) Devait être de la famille de la Chambre, encore représentée. « Cette maison très-illustre, dit Dussault (Usance de Saintonge) avait pour auteur Nicole de Chambre, qui fut capitaine des gendarmes du corps des rois Charles VI et Charles VII, ayant rendu des services importants à l’Etat contre les Anglois, comme je l’ai vu dans les lettres-patentes de ce dernier, par lesquelles il lui donna la moitié de la terre de la Jarrye-Audouin, près de Saint-Jean, confisquée sur un seigneur écossois qui avoit suivi le prince de Galles, et à ses enfants mâles dont il reste encore deux branches. »


XXVII —FRANÇOIS DE FERRIÈRES, escuier, sr de Champaigne et de la Vaurre, avec ses aides (a) :

- FRANÇOIS MÉHE, sgr de Lestang (b) ;
- CHARLES DU NOURIGÉ , sgr des Granges-en-Breuilh (c) ;
- JEHAN DE PARSAY, escuier, pour luy et Rolland Filleuil, aussy escuier, son beau-père (d) ;
- PIERRE GIRAUD, escuier, sgr de la Mothe-en-bois ;
- JEHAN GIRARD, escuier, sgr des Clairons ;
- Le sgr DU JARD DE SAINT-CYPRIEN ;
- Damoizelle SOUVERAINE GUY, dame en partie des Ris (e).

(a) François de Ferrières, marié à Catherine de Corlieu. Il était fils de Guy de Ferrières, sgr de Fargues, et de Marguerite Gua. Ferrières : écartelé d’azur, à la bande d’or, et d’argent, à 3 chevrons de gueules.

(b) Peut-être François Mehée, marié à Claire de la Guirande. Armes : de sable, à 3 aigles éployées d’argent, 2 et 1.

(c) Serait-ce Charles de Nourigier, marié à Louise des Halles ? — Nourigier de Sainte-Aulaye et de Guillonjard : d’or, à la bande denchée de gueules, accompagnée de six merlettes de sable en orle.

(d) Filleul de la Mothe-Meursac : d’azur, à une lame d’or en bande, accompagnée de 2 molettes d’éperon d’argent.

(e) Faut-il lire des Ris ou des Roys ? Les Ris, commune de Saint-Hilaire, arrondissement de Barbezieux, était une seigneurie appartenant vers cette époque à la maison de Polignac dont la généalogie (La Chenaye) écrit des Roys, sans doute par erreur ?


XXVIII. — AYMERY DE FALMOND, escuier, sgr du Rail, avec ses aides :

- MICHEL GUINAUDEAU, escuier, sgr de La Ferrière près Pons ;
- Damoizelle FRANÇOISE VIGIER, vefve du feu seigneur de Saint-Léger (a) ;
- Noble homme LOYS DE CHERBÉE , sgr de Roumefort (b).

(a) Sans doute Bonaventure Vigier, fille de Guy Vigier, écuyer, sgr de Chalonne, et de Charlotte de La Roche, laquelle épousa, 1523, Guy Courbon, écuyer, sgr de Saint-Léger, mort en 1547, et mourut elle-même en 1554.—Courbon : d’azur, à trois fermaux d’or, l’ardillon en pal. — Saint-Léger, commune du canton de Pons.

(b) Faut-il lire Chevreuil de Romefort ?— Les Chevreuil, sgrs de Romefort-en-Mons (canton de Matha) portaient : d’azur, au chevreuil d’argent.


XXIX. — GILLES MERCIER, escuier, sgr de Jovelles, (a), avec ses aides :

- ANTHOINE DE SAINTE-MAURE, sgr de Mosnac (b) ;
- JEHAN DE LA MOTHE, sgr de Favières ;
- FOUCAUD et PIERRE DE CRUCS ;
- JEHAN DE MONTGRAND, sgr dudit lieu (c).

(a) Gilles Le Mercier, marié à Marguerite Giraud, Le Mercier de Hautefaye et de Jauvelle : d’azur, au lion contourné d’or, couronné de même, armé et lampassé de gueules. (M. d’Ag.)

(b) Antoine de Sainte-Maure, sgr de Mosnac, Fléac, Réaux, Neulles, etc., était frère d’Alain de Sainte-Maure, cité plus haut. Il épousa, 1547, Marie Arnoul, fille de Nicolas, sgr de Chantillac, conseiller au parlement de Bordeaux. — Mosnac, commune du canton de Saint-Genis.

(c) Montgrand : de gueules, au monde d’or. (M. d’Ag.) On trouve Jean et René de Montgrand, qualifiés nobles hommes et écuyers, sieurs de Logerie , demeurant en la paroisse de Champagnolles, châtellenie de Pons, le 8 janvier 1559, qu’ils vendent à Jean Arnaud, receveur de Pons, six quar-tières de froment à prendre sur le moulin de Laubarère, au bourg de Saint-Vivien de Pons.


XXX. — REGNÉ DE RABAYNE (a), sgr de Mazerolles, avec ses aydes :

- CHARLES DE BRESMOND, sgr d’Ars et de Thesson, avec la veuve du feu seigneur de La Ronde (b) ;
- JEHANNOT GROUSSET, sgr de Chamberoche ;
- FRANÇOIS MÉHE, sgr de la Giraud (c) ;
- JEHAN FILLEUIL, sgr de la Cousture (d).

(a) René de Rabaine, marié à Marie Gombaud , fille de Philippe Gombaud, sgr de Tanzac, et de Louise de la Personne, dont il eut postérité. — Mazerolles, commune du canton de Pons. — Rabaine : d’argent, à la fasce de gueules, accompagnée de six coquilles de Saint-Michel, 3, 2, 1.

(b) Charles de Bremond, chevalier, sgr-baron d’Ars et des Chastelliers, chevalier de l’Ordre du roi, lieutenant-général commandant pour S. M. ès-pays de Saintonge et Angoumois, ville de La Rochelle et pays d’Aunis ; né en 1538, n’était alors âgé que de 15 ans. Il s’est marié deux fois : 1° en 1559, à Louise d’Albin de Valsergues de Ceré, 2° en 1589, à Jeanne Bouchard d’Aubeterre, laquelle se remaria à Jacques de Pons, marquis de la Caze. — Ars, commune du canton de Cognac (Charente). — Tesson, commune du canton de Gemozac (Charente-Inférieure). Cette terre passa successivement, par alliances, aux Guinot de Monconseil et aux La Tour du Pin.

(c) La Giraud, fief situé en la paroisse d’Asnières, près Saint-Jean-d’Angély, et qui a passé, plus tard, aux Goulard de Laléard.

(d) Peut-être Jean Filleul, marié à Jeanne Martin ? Armes (ut supra).


XXXI. — CHRISTOPHLE DE LA CHAMBRE (a), sgr de la Jarrye-Audouin, avec ses aydes :

- Le sgr DE SONNEVILLE dit GRANOY, en la chastellanie de Mathas ;
- La vefve de feu FOULQUES RABAUD, dame de Font-Bedouère [Macqueville] ;
- JEHAN BELLAY, sgr de la Tousche-Marteau ;
- JEHAN QUISIHERME, sgr de Donzay ;
- La vefve douayre de SOUBRAN (b) ;
- La vefve de feu PIERRE BU CHESNE, sgr, quand vivait, de Gadeville ;
- Le sgr DE POIXTORT, à cause de Co...allet, près Saint-Jehan.

(a) La Chambre : d’azur, au chevron d’or, accompagné de 3 têtes de lion arrachées d’or, 2 et 1. — La Jarrye-Audouin, commune du canton de Loulay.

(b) Peut-être la veuve de Jean III de la Rochebeaucourt, sgr de Soubran, père de Marie de la Rochebeaucourt, femme de François de la Hire, baron de Vignolles. — Soubran, commune du canton de Mirambeau. - La Rochebeaucourt : lozangé de gueules et d’argent. On trouve aussi René de la Roche, sr de Soubran, en 1569 ; c’était sans doute un fils de Jean III.


XXXII — JEHAN POUSSARD, escuier, sgr de Châteaubardon (a) avec ses aydes :

- Le sgr DE LA GASTIÈRE ;
- FRANÇOIS, ANDRÉ, MATHURIN et les héritiers de feu Guillaume de MORTAIGNE (b) ;
- AMBROISE DE GRANY, sgr d’Ollery ;
- Le sgr de la GRASSIÊRE en Cosnac ;
- SANXON DE SAINT-MARSAUT, chevalier, sr de Parcou.

(a) Poussard : d’azur, à trois soleils d’or.

(b) Probablement Guillaume de Mortagne, marié à Marguerite Gombaud, que nous croyons la même qu’une Marguerite Gombaud, dame de Givrezac. Champagnolles, Briaigne en Gemozac, etc., laquelle se serait remariée à André de Balodes, sgr d’Ardennes. Elle était fille de François de Gombaud, sgr des deux Briaignes, tué avant l’an 1516. — François de Mortagne dont il est ici question, était peut-être le même que celui qui épousa Jeanne du Guâ et qui se qualifiait, vers 1550, cosgr de Roussillon.


XXXIII. — LOYS DE LA HAYE, escuier, sgr dudit lieu, avec ses aydes :

- Le sgr DE COIRON ;
- La vefve du feu sgr de JONZAC et MOSNAC (a) ;
- JACQUES DU BOIS, escuier, sgr du Freigne en Angoulmois et du fief des Landes ;
- La dame DE PIEDEFOND, vefve du feu sgr de Blanzay (b) ;
- ANTHOINE BRAGIER, sgr de Peray ;
- Les héritiers du feu sgr DE LA CLISSE (c).

(a) Marie d’Archiac, seconde femme de Jean de Sainte-Maure, sgr de Mosnac et Jonzac, et mère d’Alain, précité.

(b) Faut-il lire, au lieu de Piedefond, Puy-du-Fou ? Jean Goumard, sgr de Blanzay, avait épousé Mathurine Acarie, dame de Saint-Georges et du Puy-du-Fou en partie, fille de Jean Acarie, sgr du Fief en Genouillé, et de Gillette du Puy-du-Fou. — Le Puy-du-Fou, situé en la paroisse de Saint-Georges-de-Rexe.

(c) Guillaume de Béchillon, écuyer, sgr d’Irlaud, le Vanneau, Allery, la Clisse, etc., était mort avant le 16 mars 1547, que [date à laquelle ?] sa veuve, Marie de Vieilleseigle, est tutrice de leurs quatre enfants dont le second, Pierre de Béchillon, fut sgr de la Clisse et père de Suzanne de Béchillon, dame de la Clisse, qui porta cette terre à son mari, Jean de Mendose, en 1581. —Béchillon, sgrs de la Clisse et de Saint-Georges-des-Coteaux en Saintonge : d’argent, à 3 fusées de sable en fasce. Famille représentée en Poitou.


XXXIV. — FRANÇOIS DE BEAUCHAMP, sr de Bussac, avec ses aydes (a) :

- LOYS DE PONTIEUX (b) ;
- Le sgr DE ROCHEFOLLET (c) ;
- Le sgr DE LALLÉARD (d).

(a) François de Beauchamps, écuyer, sgr de Bussac par sa femme, Marie de Ponthieu, dame de Bussac, de Grand-Fief et du Douhet. — Il se .remaria 1° avec Catherine Corgnou (Corgnol ?), 1558 ; 2° avec Françoise de Massougnes, 1578. — Bussac, commune du canton de Saintes. — Beauchamps : d’azur, à une aigle au vol abaissé d’argent. Devise : in scopulis virtus [Courage au milieu des écueils].

(b) Louis de Ponthieu, sgr de Grand-Fief et des Coux, donna, en 1541, la déclaration de ses revenus pour l’arrière-ban, conjointement avec Christophe de Pontieux, son neveu. Il devait être beau-frère ou beau-père de François de Beauchamps. — Ponthieu : Ecartelé d’or et de gueules. Le nom de cette ancienne famille saintongeaise était primitivement Jolen.

(c) Rochefollet, commune de Saint-Vaize, près Saintes, devait appartenir, vers cette époque, aux Ponthieu.

(d) Laléard, commune de Saint-Hilaire, près Saint-Jean-d’Angély, appartient, par succession, à Madame de Roumefort, née de Goulard. L’étymologie de ce nom de Laléard ne serait-elle pas allodium arsum ?


Fait le deuxiesme jour de juin, l’an mil cinq cens cinquante-trois, ainsy signés : GUITARE, QUEU (1) et THIBAUBEAU (2), et SENNE, greffier (3).

(1) Est-ce François Queu, écuyer, sr de Mérignac et de la Tousche, conseiller au Présidial en 1584, échevin en 1570-1604 ? Cette dernière date ne permet guère de le supposer. Cette famille existe encore dans la branche de Saint-Hilaire (v. pour ses armoiries, la noblesse de Saintonge en 1789, par M. de la Morinerie).

(2) Jehan Thibaudeau, substitut de l’avocat du roi (Pierre Gallet), est condamné à mort par l’arrêt du parlement de Bordeaux, du 6 avril 1569, comme ayant pris part aux troubles qui amenèrent la bataille de Jarnac. On le trouve procureur du roi en 1572 et 1585. Il était peut-être le même que Jehan Thibaudeau, procureur du roi à Saintes, et sgr du Cormier, lequel avait épousé Jehanne de Prahec, dont Anne Thihaudeau, mariée, 1529, à Jacques Gallet, écuyer, sgr de Fief-Gallet.

(3) Sans doute Ythier Senné, sr de la Fourest, (alias de la Dour), procureur au Présidial, maire et capitaine de la ville de Saintes en 1574 et 1575. Il aurait aussi été avocat du roi. On le trouve échevin de 1568 à 1590.


XXXV. — PIERRE GOMBAUD, sgr de Briaigne, un archier.

Pierre Gombaud, sgr de Briaigne en la chastellenie de Cozes, et de Corme-Ecluse, fils de François Gombaud, sgr des deux Briaignes, épousa Bertrande de Leaumont, de la maison de Puygaillard — Armes : ut supra.


XXXVI. — Le sgr DE FOUILLOUX (a) pour le service, aydes :

- JACQUES VIGIER (b) ;
- JEHAN VIDAUD, sgr de Mallefraix ;
- JACQUES DE SAINTE-MAURE (c) ;
- MARGUERITE BAUDOUIN, dame de Brandart (d).

(a) Le Fouilloux, commune d’Arvert, près La Tremblade, appartenait peut-être alors à Bernard de Comenge, marié à Madelène de Noé, qui fut le bisaïeul d’Izabeau de Co-menge, dame du Fouilloux, mariée à Jacob de Lézignac, dont la fille, Madelène de Lézignac, épousa, 1629, Charles de Meaux, chevalier, sgr de Rudefontaine, à qui elle porta le Fouilloux qui passa depuis aux du Bourg, et par eux aux Bremond d’Ars qui en furent dépouillés révolutionnairement.

(b) Jacques Vigier, sgr de Treillebois en Arvert.

(c) Peut-être Jacques de Sainte-Maure, de la branche de Chaux, fils de Philippe, sgr de Chaux et de Saint-Germain, et de Catherine de Lannes de La Rochechalais, marié à Françoise Régnault dont il n’eut que des filles.

(d) Serait-ce Marguerite Baudouin, femme de Jacques Gaillard, sgr du Fief-Gaillard et du Brandard, paroisse de Mazeray, près Saint-Jean-d’Angély ?


Fait par devant nous Jehan Journaud, docteur ès-droitz, conseiller du roy nostre sire, et son lieutenant-général au siège de Xaintes, le dixiesme jour de juin mil cinq cent cinquante-trois.

Signé : JOURNAUD.

Après deux feuillets totalement déchirés par les vers et par l’humidité, on trouve :


FRANÇOIS GA, sgr d’Arces (a) ;

- ANTHOINE DE LA TOUR EN SOUBIZE.

(a) Peut-être François Gua, marié à Françoise de Montgaillard. — Du Gua, de la Rochebreuillet : d’argent, à 3 chevrons de gueules.


HUBERT DE LA ROCHECHANDRY, seigneur de Clan, fera un homme d’armes (a) ;

- La vefve et héritiers DE LA ROCHE-CHALAIS (b).

(a) Clam, en la commune de Saint-Georges-de-Cubillac, canton de Saint-Genis. — La Roche-Andry ancien portait : lozangé d’argent et de gueules, chaque pièce d’argent chargée de 8 burelles d’azur. — Hubert de la Roche-Chandry était fils de Marguerite Acarie.

(b) Peut-être Catherine de Mortemer, femme de Clinet de Lannes, chevalier, sgr de la Rochechalais ?


JEHAN ACCARIE, sgr de Crazennes et le Bourdet (a) fera un homme d’armes avec :

- Le sgr de CHAMPFLEURY (b)
- Et la vefve et héritiers du feu sgr de LA MOTHE DE SAINT- SEURIN D’UZET (c) ;
- La vefve et dame DE CHAMOUILLAC avec ses enfants ;
- LOUBAT VIDAUD.

(a) Jean Acarie, sgr du Bourdet et de Crazannes, marié à Catherine Goumard, fille de Guy Goumard, sgr de Romegou, de la Vallée, etc., et de Catherine de la Tour. — Crazannes, commune du canton de Saint-Porchaire.

(b) François Gombaud, sgr de Champfleury, marié 2 fois : 1° à N... Goumard, fille de Guy Goumard, sgr de Romegou, et de Catherine de la Tour, 2° à Marie de la Roche-Chandry. Le sgr de Champfleury était donc beau-frère de Jean Acarie de Crazannes.

(c) Sans doute Guillaume de la Mothe-Fouqué, qui avait épousé Catherine Poussard. —Saint-Seurin d’Uzet, commune du canton de Cozes. — La Mothe-Fouqué : d’azur, à une fasce d’or, soutenue d’un bezant de même en pointe.


FRANÇOIS POUSSARD, fera un homme d’armes avec ses aydes (a) :

- ANTHOINE et MARIE BESCHETS, sgr et dame de Genoillé (b) ;
- JOACHIM DE LA CROIX, sr de la Magdelène ;
- Le sgr DE CHASTEAUPERS ;
- Le sgr DE BRASSON ;
- Le sgr DE LALLEU (c) ;
- Le sgr DE ROMEGOU (d).

(a) François Poussard, écuyer, sgr du Haut-Vandré, du Chambon, etc., marié à Charlotte Duperron.

(b) Enfants, sans doute, de Louis Béchet, et d’Antoinette Acarie, dame de Genouillé. — Genouillé, commune du canton de Tonnay-Charente. — Béchet : d’azur, au lion d’or.

(c) Probablement Guillaume Gaillard, sgr de La Leu, marié à Léonne de Pompadour, et père de François Gaillard, marié à Suzanne de Lisle, 1589.— La Leu, commune d’Asnières, près Saint-Jean-d’Angély. — Gaillard : d’azur, à la fasce d’or, surmontée d’un chevron de même en chef.

(d) Guy Goumard, sgr de Romegoux et de La Vallée, marié à Catherine de La Tour, dont une fille : Catherine Goumard, mariée 2 fois, 1° en 1525, à Gilles de Larmandie, 2° à Jean Acarie, sgr du Bourdet et de Crazannes. — Romegoux, commune du canton de Saint-Porchaire.


Le sgr de THORS (a), fera un homme d’armes, avec :

- La dame DU BREUIL-BASTARD ;
- JACQUES DE MAUBEC, sgr de Bazas ;
- GUY D’ANGOULESME, sgr d’Escurat (b).

(a) Thors, commune du canton de Matha. Le sgr de Thors était-il alors René de Montberon, mort vers 1572, ou Jean de Montberon, marié à Gabrielle de Pierre-Buffïère ? Ils étaient fils d’Adrien de Montberon, baron d’Archiac, et de Marguerite d’Archiac. — Montberon : écarlelé aux 1 et 4, fascé d’argent et d’azur ; aux 2 et 3, de gueules. Judith de Montberon, fille de Jean, porta la seigneurie de Thors à Jacques de Pons, marquis de la Case, son mari. — Louis de Pons la vendit, le 29 décembre 1769, pour 180 mille livres, à Jean-Marie-Joseph, vicomte de Puymontbrun, colonel d’infanterie. — Le sgr de Thors ne devait l’hommage au sgr évêque d’Angoulême, que sur le bord des premiers fossés du château de la baronnie de Thors, ou le sgr évêque était tenu de venir le recevoir en personne.

(b) Guy d’Angoulême, sgr d’Ecurat, près Saintes, marié à Marguerite de Saint-Marsault ; il était fils de Jean d’Angoulême, et de Romaine de Saint-Gelais. — Angoulême, sgrs d’Ecurat : de gueules, à 5 lozanges d’argent en fasce. — Ecurat, commune du canton de Saintes.


Fait par devant nous, Charles Guitard, conseiller du roy et séneschal de Xaintonge.

Signé : SENNE, greffier.


Le baron DE MATHAS, deux hommes d’armes.

François de Montberon, baron d’Archiac et de Matha, frère de Jean de Montberon, sgr de Thors, précité, avait épousé Marie-Jeanne de Montpezat dont : Jacquette de Montberon, qui porta la terre de Matha à André de Bourdeille, son mari, 1558.


La dame DE CLYNES, ung homme d’armes.


Le seigneur DE VARAIZE (a) et seigneur de LANESPONTIÈRE,
qui fera le service avec l’ayde de :

- JULIEN DE TALLERAND, prince de Challais, un homme d’armes (b).

(a) Sans doute François de La Rochebeaucourt, baron de La Rochebeaucourt, gouverneur d’Angoumois, marié à Bonaventure La Personne, dame de Varaise, fille aînée de François La Personne, sgr de Varaise, et de Marie de Beaumont-de-Rioux. — Varaise, commune du canton de Saint-Jean-d’Angély. — La Rochebeaucourt : (ut supra).

(b) Julien de Talleyrand, 1er du nom, sgr de Grignols, vicomte de Fronsac, prince de Chalais, fils de François de Talleyrand, 2e du nom, prince de Chalais, et de Gabrielle de Salignac, marié, 1540, à Jacquette de la Tousche, fille de François, sgr de la Tousche et de la Faye, et de Françoise de l’Isle. — Chalais, canton, arrondissement de Barbezieux. — Talleyrand : de gueules, à 3 lions d’or, armés, lampassés et couronnés d’azur.


LOYS DE MONTBRON, sgr de Monts.

Il faut lire Moings. —C’est Louis de Montberon, chevalier de l’ordre du roi, sgr de Moings, d’Allas et de Marsac, fils d’Adrien de Montberon, baron d’Archiac, et de Marguerite d’Archiac. Il épousa, 1548, Anne de Belleville-Harpedane, sans doute fille de Guy de Belleville, 2e du nom, sgr de Mirambeau, et de Marie Chesnel. — Moings, commune du canton de Jonzac.


ARNAUD DE THOURETTES, sgr de Pisany, qui fera le service ; un homme d’armes (a).

- OLLIVIER VIGIER, sgr des Feusses (b).

(a) Pisany, commune du canton de Saujon. — Cette seigneurie avait été donnée en 1519, par Hélie de Torettes, président au parlement de Bordeaux, à son neveu, Arthus de Vivonne, fils de Charlotte de Torettes, lors de son mariage avec Catherine de Bremond, dame de la Boulidière. Ce doit être leur fils, Arnaud de Vivonne, qui se qualifie sgr de Pisany, en 1553, et se nomme de Torettes, nom qui fut aussi porté par son frère, Jean de Vivonne, dit de Torettes. Vivonne : d’hermine, au chef de gueules.

(b) Olivier Vigier, sgr de Feusses en Saint-Sornin de Marennes, marié à Jeanne Gombaud de Plassac, dont il eut : Françoise Vigier, mariée, 1563, à René Prévost, sgr de la Rochebruslain. Olivier appartenait aux Vigier de Treillebois.


FRANÇOIS DE LA ROCHEFOUCAUD, sgr de la Bergerie, fera un homme d’armes.

François de la Rochefoucauld, sgr de Bayers, du Parc d’Archiac, de la Bergerie, baron d’Airvaut (du chef de sa mère), était fils de René, sgr du Parc d’Archiac et de la Bergerie, et de Marguerite de Liniers, dame d’Airvaut. Il épousa, 1543, Isabeau de Lanes de Cuzaguès, fille de Clinet de Lanes, sgr de La Rochebaladé (depuis Rochechalais), — La Bergerie, paroisse de Saint-Hippolyte de Biard, aujourd’hui commune du canton de Tonnay-Charente. — La Rochefoucauld : Burelé d’argent et d’azur de 10 pièces, à 3 chevrons de gueules brochant sur le tout, le premier écimé.


Fait par devant nous Jehan Journaud, conseiller du roy, lieutenant-général en Xaintonge, le dixiesme jour de juin mil-cinq-cens-cinquante-trois.

Signé : JOURNAUD.

Jean Journaud, sr de la Dourville, était pair et échevin de la ville de Saintes en 1565, maire en 1566 et 1567, et mourut en 1572, revêtu de la charge de lieutenant-général civil et criminel de la sénéchaussée de Saintonge.

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2012 à 11:50, par Arnaud Aurejac En réponse à : LOYS DE CHERBÉE

    Bonjour,
    Concernant l’article n° XXVIII, et précisément "Noble homme LOYS DE CHERBÉE , sgr de Roumefort (b). - (b) Faut-il lire Chevreuil de Romefort ?— Les Chevreuil, sgrs de Romefort-en-Mons (canton de Matha) portaient : d’azur, au chevreuil d’argent.", je pense qu’il s’agit plutôt de Louis de CHERBEYS ou CHERBAYE, seigneur de Romefort près de Saintes, Comptable à la comptablerie de Bordeaux, décédé avant 1596, époux de Jeanne BROSSET, décédée après 1596. En 1596, elle fournit le dénombrement de son fief au chapitre de la cathédrale Saint-Pierre de Saintes. Cf . Châteaux, Manoirs & Logis de Charente-Maritime p. 261 & 492.
    Cordialement.
    Arnaud Auréjac

    Répondre à ce message

    • Le 4 décembre 2012 à 13:30, par Christian En réponse à : LOYS DE CHERBÉE

      Vous avez raison, et ce n’est sans doute pas la seule erreur à corriger dans les notes de M. de Bremond d’Ars. Beauchet-Filleau a enregistré une famille rochelaise (originaire d’Anjou, probablement) appelée Cherbée ou Cherbeye et commençant à Michel Cherbée, "sgr de Lavau, conseiller du roi, maître des comptes (déjà) en Bretagne, premier coélu du maire de La Rochelle en 1501". Son troisième fils, "Louis, éc., sgr de Romefort, fut convoqué au ban de Saintonge en 1553. Il épousa Jeanne Brosset" - qui devait être fille du sgr des Razes, et laissa trois filles. C’est l’aînée, Marie, qui vendra Romefort à Pierre Saulnier, sgr des Razes, en 1602, son fils Pierre Daste (conseiller du roi au Grand conseil) lui servant de procureur (Bulletin monumental XIX ou série 2, T. IX, 1853, p. 7).

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 16e siècle - Ban et arrière-ban - BNF - Gallica - Brémond d’Ars - Noblesse - Province Saintonge -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1793 - 1812 - Un soldat de Segonzac (16) disparu depuis 9 ans : sa femme ne peut se remarier

2.  1790 - 1794 - Les francs-maçons d’Aunis et de Saintonge dans la Révolution

3.  1551 - 1590 - Livres de comptes de la famille d’Albret et du futur Henri IV

4.  1553 - 1589 - L’agenda d’Henri IV en Saintonge, Aunis et Angoumois, jour par jour

5.  1648 - Pouillé du diocèse de Saintes : abbayes, prieurés et maladeries


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Three generations of the Anglo-Poitou family of Vivonne, from 13th century “Poitevin mercenary captain” to 14th century “recalcitrant lady”

4.  Généalogie de la famille de Montalembert - 1ère partie

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux