Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Villes, bourgs et villages > 1839 - Communes de Charente-Maritime > 17 Arrondissement de La Rochelle > 17 Canton Est de la Rochelle > 17 Cognehors

17 Cognehors

Commune disparue en 1868

samedi 22 octobre 2022, par Pierre, 285 visites.

Source : "Statistique du Département de la Charente-Inférieure" (1839) par A. Gautier, Fleuriau de Bellevue, Membre du Conseil général ; Bargignac, sous-Préfet de Marennes ; Michel, Conseiller de Préfecture ; Dor, Ingénieur en chef des Ponts et chaussées ; Massiou, Juge d’instruction ; Dubeugnon, Juge au tribunal civil ; Delayant, Professeur de philosophie ; G. Mareschal ; Dières- Monplaisir, Trésorier des Invalides de la Marine ; Chesnet , Docteur-médecin.

- Retour au Canton
- Retour à l’Arrondissement
- Retour au Département

La commune de Cognehors a disparu en 1868. Son territoire est réparti entre les communes de Puilboreau (nouvelle commune), la Rochelle, Lagord, Dompierre-sur-Mer et Pérgny.

COGNEHORS. Population : 1002 habitans.-.

Cette commune, distante d’un kilomètre de la Rochelle ,i dont elle est considérée comme l’un des faubourgs, est composée de dix villages et hameaux ; les principaux sont Lafont, Rompsay, le Petit et le Grand Saint-Eloi. Elle renferme 221 maisons parmi lesquelles il s’en trouve plusieurs d’agrément, et dix moulins à vent. Elle n’a point de. chef-lieu proprement dit, et sa principale agglomération est à Lafont. Ce village contient beaucoup de guinguettes que le peuple de la Rochelle fréquente les dimanches et fêtes. Il est arrosé par un ruisseau formé de plusieurs sources qui ne tarissertt jamais et qui fournissent l’eau, par un aqueduc, aux divers quartiers de la Rochelle. On ne doit que médiocrement s’inquiéter sur l’altération de ces sources, elles sont par elles-mêmes très-abondantes et l’art a secondé en tout la nature pour en conserver la fécondité.

Le coteau par où elles s’écoulent commence à l’Houmeau et va toujours en s’élevant par Lagord, le Payau, Dompierre, Montroy, jusqu’à la Garde-aux-Valets. Ce coteau qui a près de 18.000 mètres de longueur sur environ 10,000 mètres de largeur, répand ses eaux dans trois principaux bassins , Périgny, Rompsay et Lafont. Ce dernier, qui est le plus bas de tous, est situé au pîed des élévations de Fétilly, Lagord, Puilboreau, lesquelles forment une espèce d’amphitéâtre dont Lafont est comme l’arène. Toute cette partie n’est en effet qu’un marais où, à force de soins et de culture, il s’est formé, une lerre noire et légère que les cultivateurs ont garantie de l’inondation par le creusement de fossés très-multipliés. C’est au pied de cet amphithéâtre et à la tête du marais qu’on a établi les bassins sourciaux qui donnent les eaux à la Rochelle.

On a profité de la fraîcheur du sol de la commune de Cognehors pour en faire d’excellens jardins, lesquels fournissent une grande partie des plantes potagères et des fruits qui se consomment à la Rochelle.

C’est au ruisseau de Lafont que les habitans de la ville font faire les lessives. Les propriétaires riverains ont formé, à cet effet, des établissemens qu’on nomme Lavoirs, pourvus de tout ce qui est nécessaire, pour laver le linge et Ie faire sécher.

Les productions de la commune de Cognehors, la nature de son territoire, celle de la culture et l’emploi de ses vins, sont les mêmes que dans les communes d’Aytré et d’Angoulins.

La commune.de Cognehors est traversée par la route départementale de la. Rophelle à Luçon par le Brault, dont le principal avantage est de servir à la communication des communes riveraines avec la Rochelle et Marans.

A l’entrée du village de Lafont, est une promenade fort agréable appelée le Champ de. Mars y et qui , anciennement, ne présentait qu’un vaste marais connu sous le nom de Copnia ou de Cougnes, dont la commune tire son nom,. Ce marais fut desséché et planté en 1785, par les soins de M. Gué de Reverseaux, intendant de la Province.

C’est au village de Lafont qu’a été construit .en 1828 l’hospice départemental des aliénés. On.y trouve aussi une brasserie pour la fabrication de Ia bière ; une verrerie qui est sans activité depuis plusieurs années et un four à chaux et linè usine de pouzzolane artificielle.

La frérie de ce lieu qui se tient chaque année le dimanche qui suit la fête de la Magdeleine, attire une nombreuse population.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.