Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Villes, bourgs et villages > 17 Fouras > 1753 - Claude-Flix Masse fait un rapport sur les fortifications de l’Ile d’Aix et

1753 - Claude-Flix Masse fait un rapport sur les fortifications de l’Ile d’Aix et de Fouras

samedi 10 décembre 2016, par Jean-Claude, Pierre, 321 visites.

La famille Masse, gographes de pre en fils, a vcu et exerc de nombreuses annes en Aunis, Saintonge et Guyenne, au 18me sicle. Nous leur devons une abondante production de cartes, mmoires et reportages, principalement sur la partie ctire de cette rgion. A en croire Claude-Flix Masse, les fortifications de Fouras et de ses environs ne sont pas en trs bon tat.

Source : Mmoire abrg sur l’tat actuel des postes, de l’Isle d’Aix, Fouras, redoutte de l’Aiguille, et fort de la Pointe - BNF Gallica

 > documents de Claude Masse

Isle d’Aix

Ce poste est sit sur le roch, l’extrmit et au sud d’une petite isle dont il occupe toute la pointe, et tient en sret sous la protection de son feu les vaisseaux de guerre qui sont obligs de moiller dans la rade de l’sle d’Aix. Il est form du ct de la mer par une enceinte irrgulire circulaire en maonnerie de pierre sche tablie sur un rocher ou banche qui assche toutes les mares et se dlite par pluyes et geles. Le ct de terre est occup par un ouvrage corne en belle et bonne maonnerie dont les deux demy bastions sont orillon [1] dans lesquels il y a des cazemates et de trs beaux souterrains. Au milieu de la courtine, un donjon de figure octogonale entour de fosss dans lesquels la mer mont. Sa capacit est occupe par un magasin poudre, arcenal, corps de garde, et autres, et son sommet une plate-forme perce d’embrazures au milieu de laquelle est la chapelle.

Devant le dit front et donjon est une demi-lune aussi en bonne maonnerie mais d’une petite capacit avec un corps de garde dans sa gorge, tout ce front faisant face la terre est envelop de fosss et chemins couverts mais si imparfaits qu’il n’en paroist en quelque faon que la forme, les fosss n’tant escavs que pour l’emplacement des revtemens. L’intrieur du fort n’est qu’un tas de pierres et moilons si mal arrangs et en mauvais ordre qu’ peine y peut-on dmler la figure d’une forteresse. Ces pierres proviennent de l’excavation des fosss dont on avoit fait des approvisionnemens pour mettre ce poste en sa perfection. Ses btiments ne consistent qu’en un seul corps de cazernes assez joly en apparence, mais trop petit pour loger la garnison qui ne consiste pourtant qu’en deux compagnies invalides. Le bas de ces cazernes est occup en partie par le commandant qui y a un appartement assez complet, et devant son logement un petit hangard servant de bcher, banderie et latrines, ensuitte une chambre o il y a un four, et deux autres occupes par le boulanger, un cachot ou prison et au pignon de l’oest des commodits dont on ne fait aucun usage, en suitte deux chambres occupes par un cantinier, une par l’ingnieur est une par le capitaine commandant, d’o il rsulte que dans tout le rez-de-chausse de ce btiment il n’y peut loger qu’une trs petite partie des soldats, et pour contenir le reste on a t oblig de pratiquer des chambres dans les greniers qui ont le dfaut d’tre si bas que les soldats ne peuvent s’y tenir que courbs, et moiti des officiers sont dans la dure ncessit de loger leurs frais dans la petite ville o Bourg qui est au pied du glacis. Il y a dans l’intrieur de ce fort un puys dont l’eau et sale au point qu’on en peut faire aucun usage et la garnison est oblige d’en aller chercher deux puys qui sont sur l’esplanade.

On a propos diverses reprises d’augmenter les btiments, de reconstruire la batterie circulaire, achever le front du ct de terre, et gnralement tout ce qui peut convenir un poste qui tous gards est de la dernire importance, puisque de luy dpend la conservation du port de Rochefort d’o les vaisseaux ne peuvent sortir qu’en passant sous son feu, qu’il protge l’embouchure de la rivire de Charente, celle de la Seudre, du havre de Broage, les Isles de R, d’Olleron, Madame, et autres, et les ctes de Saintonge, Aulnis et Poitou. Et si malheureusement ce poste venoit tre abandonn et tomber en la puissance des ennemis il ne pourroit parotre dans tous ces parages ny vaisseaux ny chaloupes, ce qui dtruiroit entirement le commerce, la marine du Roy, et occasionneroit la perte des provinces susdites. Il est actuellement en trs mauvais tat, tout le front de la mer qui comme il est dit n’est qu’en pierres seiches, est renvers en diffrentes parties en brche sur la longueur d’environ 100 toises, et cella est si considrable qu’il est en quelque faon inutile de garder la porte, puisqu’il est trs ais d’entrer partout la faveurs desdites brches.

Il y a dans l’Isle un seul moulin vent l’usage de la garnison et des habitans, le Roy en a toujours gratifi Mrs les commandans sous la charge de l’entretenir. Ils en ont jusqu’ prsent touch le revenu, mais nglig les rparations et entretiens de faon qu’on n’en peut presque plus faire usage tombant en ruine ainsi que le logement du meunier. Le grand pont qui traverse le foss vis--vis du donjon est en trs mauvais tat, il sera indispensable de le refaire 9 l’anne prochaine.

Chteau de Fouras

Sit prs de l’embouchure et la rive droite de la rivire de Charente, sur un rocher au bord de la mer, il consiste dans un donjon de figure quarre flanqu de trois tours rondes et du ct de la mre d’une enceinte basse ou fausse braye, le tout perc d’embrazures et de parapets Barbette [2]. Au milieu du tout une tour quarre qui a son sommet une platte-forme perce d’embrazures. De deux cts il est entour de fossez un desquels fait face et joint une avant-cour quarre longue borde de deux corps de cazernes, et une en face de ladite cour o est la porte est perce de crneaux. Le cot de cette avant-cour faisant face la mer est borde d’une enceinte perce d’embrazures, et les deux autres ne le sont que par des excavations de fossez trs imparfaits dans lesquels les soldats invalides ont pratiqu et cultivent de petits jardins. Ses btiment consistent dans la cour quarre o on a pratiqu un logement pour le commandant, lequel ne l’habitant point, se tenant l’le d’Aix, y a tabli pour gardien son cantinier qui fait usage des caves, cuisine, et autre. Et au sommet sous la plate-forme deux chambres servant de prisons. Deux tours de l’enceinte du donjon sont occupes par l’artillerie qui s’en sert pour magasin poudre et arsenal. La troisime tour n’est occupe que par un escalier qui descend la fausse braye. Il y a auprs des latrines, une chambre avec un four, et un grand corps de garde pour les soldats. Les deux corps de cazerne dans la basse-cour sont occups par la garnison qui consiste dans une compagnie d’invalides, par les officiers de cette troupe qui ont peine y loger, n’y ayant place que pour quatre de ces Mrs, par le capitaine commandant, par l’ingnieur et par le cantinier qui occupe une chambre. Au milieu de la cour est un puys dont l’eau n’est pas bonne, et dont on ne se sert que faute d’autre.

Ce poste a pour principale utilit de protger l’embouchure de la rivire de Charente et croise ses feux avec la Redoute de l’Aiguille, le fort de la Pointe, et l’Isle Madame. Il est encore en assez bon tat et on demande pour dpenses extraordinaires le pont du donjon et le surhaussement du mur de profil de la cte.

Fort de la Pointe

C’est une batterie circulaire, partie barbette et partie perce d’embrazures, bti sur des vazes au sud du chteau de Fouras l’embouchure de la rivire de Charente, sur sa rive droite. Les maonneries sont bonnes, il ne manque ce poste que d’tre ferm par sa gorge. On propose cette anne de le faire en ouvrant un foss dont les terres formeront une digue ou parapet au moyen duquel on arrtera les eaux de la mer qui dans les malines passe par-dessus la batterie et dgradent les remparts ainsi que le petit logement dans lequel le roi entretient un gardien qui a 100# de gages.

Redoute de l’Aiguille

Situe dans une pninsule dont le fond est sable au nord-ouest du chteau de Fouras, avec lequel il croise ses feux. Sa figure est carre, les parapets percs d’embrazures, et autres barbette, le tout revtu de bonne maonnerie, son intrieur occup de tous les logements convenant la capacit du poste. Le Roy y entretient un gardien qui a aussi 100# de gages.

Le pont de cette Redoute est en fort mauvais tat : il sera indispensable de le refaire neuf l’anne prochaine.

Fouras le 25me aost 1753

Masse


[1Orillon : FORTIF. ,,Saillie arrondie que forme sur le flanc la face d’un bastion`` (Chabat 1881). Invent par les Italiens, le systme des orillons a t appliqu par Vauban, mais on y a renonc aujourd’hui parce qu’il gne les feux de flanc (Chabat 1881). - CNRTL

[2Barbette : Plate-forme ou paulement d’o une pice d’artillerie peut tirer dans tous les sens.

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.