Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Livre d'or
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Chronologie de l’histoire locale » La naissance des États-nations » 1648 - 1653 - La Fronde » La Fronde en Saintonge et en Aunis » 1652 - Récit de la prise de Pons (17) par les troupes des Frondeurs

1652 - Récit de la prise de Pons (17) par les troupes des Frondeurs

D 6 octobre 2018     H 18:46     A Pierre     C 0 messages     A 2 LECTURES


Un texte étrange, qui n’a rien d’un récit de guerre. On dirait plutôt un panégyrique d’Henri-Charles de La Trémouille, prince de Tarente, comte de Laval et de Taillebourg , mais les expressions employées restent ambiguës. Il est vrai que c’est l’époque des "mazarinades", ces pamphlets ou libelles en prose, publiés du temps de la Fronde, au sujet de Mazarin.

Pour en savoir plus sur l’histoire de la Fronde en Saintonge, voir sur ce site l’article très détaillé de Louis Audiat.

Pour situer les personnages locaux des deux bords, nous avons ajouté un tableau.

Source : Bibliothèque de Bordeaux, via BNF Gallica

Voir en ligne :
Henri IV de La Trémoille ou Henri Charles de La Trémoille, 4e duc de Thouars, né à Thouars le 17 décembre 1620 et mort le 14 septembre 1672, est un aristocrate et homme de guerre français du xviie siècle.
Surnommé le « duc de La Trémoille », il est également prince de Talmont et de Tarente, comte de Laval, de Montfort, de Taillebourg et de Benon. Marquis de Noirmoutier, Pair de France et Chevalier de la Jarretière en 1653.
Pour en savoir plus sur Henri-Charles de la Trémoille, voir cet article de Wikipédia.

Les frondeursLes hésitantsLes soutiens du Roi
- Henri-Charles de La Trémouille, prince de Tarente, comte de Laval et de Taillebourg
- François VI de La Rochefoucauld, prince de Marsillac
- Louis Foucault, comte du Dognon, vice-amiral de France
- Aimar, marquis de Chouppes
- Charles-Amédée de Savoie, duc de Nemours
- des troupes espagnoles
- Léon de Sainte-Maure, comte de Jonzac, gouverneur des ville et château de Cognac - Charles de Courbon, comte de Blénac, sénéchal de Saintonge en 1649
- Josias Chesnel, écuyer, seigneur de Château-Chesnel, à Cherves
- François d’Ocoy, seigneur de Saint-Trojan et de Saint-Brice, prés Cognac
- François-Galiot de Brémond, seigneur de Vernoux
- Jean-Louis de Brémond, baron d’Ars
- Josias de Brémond, marquis d’Ars et de Migré
- Charles de Sainte-Maure, marquis de Montausier
- Henri de Lorraine, comte d’Harcourt
- Benjamin d’Estissac de la Rochefoucauld

LA RELATION VERITABLE Contenant la Reprise par force de Pont en Xaintonge, par l’Armée de Monseigneur le Prince de Condé, Commandée par Monseigneur le Prince de Tarante Fils aisné de Monseigneur de la Trimouille Duc & Pair de France, avec autres avantages emportez sur le Comte d’Harcourt, apportez à Son Aitesse Royalle. .

La France connoist que Monseigneur le Prince ne combat que pour la Justice & pour la conservation de l’Estat, & contre l’ennemy juré du Royaume allumant la Guerre par toutes les Provinces, apres avoir esté déclaré Perturbateur du Repos public, Ennemy juré de Messieurs les Princes. C Très-grand & Vertueux Prince Son Altesse Royalle & le grand Duc de Beaufort unis avec tous les autres Princes, sans oublier cette Vertueuse Princesse Mademoiselle, dans une Union entiere apportant toute sorte de bienveillances & d’assistance pour le retablissement de l’Estat, & du Commerce perdu jusques à un tel poinct que l’on ne void que gemissemens : & rendre la France florissante comme dans le temps de Henry le Grand d’heureuse mémoire.

Mais de nous taire de Monseigneur le Prince, qui ayant entrepris au despens de sa vie & de son sang, d’exterminer un Tyran ou sangsue du pauvre peuple, ce seroit un crime. Car il faut croire avec sincerité, qu’il est tellement iuste en son procédé, qu’il est suivy à son exemple de tous les Princes, & mesme nous le voions du progrez emporté par Monseigneur le Prince de Tarante, Fils aisné de Monseigneur de la Trimoüille, Duc & Pair de France, lequel apres avoir courageusement poursuivy l’Armée du Comte d’Harcourt, jusqu’à s’estre saisi de son Escuyer, ayant donné un tel espouvante à laditte Armée qu’il en est demeuré une partie notable, & sachant le mauvais traittement fait à la Garnison de Pont, par ledit Comte d’Harcourt, d’un courage hardy sincere & juste, s’exposa & entreprit de reprendre ladite place de Pont, pour laquelle place reconnoistre le Gouverneur de ladite place, estant sorty en personne pour annoncer au Comte. d’Harcour les nouvelles asseureez que Monseigneur le Prince de Tarante General de la Cavallerie de Monseigneur le Prince venoit assieger ladite place de Pont, avec une Armée considerable, ayant desia sceu sa valeur & son courage, & pour le regard de la charge & de ses ordres.

Il en donna l’administration à Monseigneur de Sainct Dizier le Cadet, lequel estonné de l’ordre donné par Monseigneur le Prince de Tarante ne laissa d’y apporter tous les soins qu’un Gouverneur pouroit faire pour le service de son Maistre.ayant sceu par le rapport de plusieurs l’Estat de l’Armée qui s’approchoit qui estoit fort considerable.

Il n’appartient qu’à nos Princes genereux François, de ranger une Armée en bataille, nous voyons un nouveau Alexandre ranger en bataille ses gens pour reprendre cette place avec une telle industrie qui n’est qu’admirable que fait nostre Prince de Tarante.

Il envoya douze Cavaliers pour reconnoistre l’estat de la place, sur lesquels se fit une sortie, sur laquelle ses douze Cavaliers ayant fait le coup de Pistolet, se retirèrent en diligence, mais auparavant que d’entrer plus avant il faut nous faire sçauoir l’estat de la place,& de la Garnison ; pour la place vous pouvez juger avec quel soin chemine le Comte d’Harcour, lequel ne s’estoit pas oublié de la munire & fortifier, pour la Garnison estoit de cinq cens Cavalier & de huict cens fantasins.

Il ne consiste qu’à considerer avec quel courage & mérite procède nostre valeureux Prince deTarante, pour le service du Roy & de l’Estat, & les Princes, met & dispose ses gens avec une telle adresse, que se mettant en teste de son Armée, s’achemine en personne de front attaquer la place avec Canons qu’il s’en rendit Maistre, l’on ne peut dire comme l’on voioit à l’exemple de ce General, ses cavaliers allerent avec un courage qui ne se peut exprimer tellement que ce General entrant par force dans ladite place qui avoit esté prise par le Conte d’Harcour & par intelligence des Habitants pour la garnison, elle a esté fait tous prisonniers de guerre, tous gens de grande condicion, entre lesquels le Conte d’Aret a esté eschangé auec le sieur de l’Euy, par la bonté de ce general au lieu que le Conte d’Harcour, avoit mal traitté la Garnison precedente de Monsieur le Prince, tous les prisonniers ont esté conduit à Taille-bourg lieu de Monseigneur le Prince de Tarante, ledit Prince ayant donné toute seureté necessaire dans la place, poursuit sa marche & mesrne l’on dit qu’en retournant ayant trouvé quelque Trouppes qui luy vouloit resister mit tout en déroute.

Bref il va courageusement s’opposer sous la conduite de Monseigneur le Prince de Condé contre Mazarin, & contre tous ceux qui veulent ruiner l’Estat.

Avec permission. M. DC. LII.

...
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1643-1715 Louis XIV - 1648-1653 La Fronde - 17 Pons - 17e siècle - Condé (Prince de) - La Tremoille - La Trimouille -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.