Vous êtes ici : Accueil -> Grands thèmes d’histoire locale -> Châteaux et logis -> 17 Châteaux de Charente-Maritime -> Histoire du château de Neuvicq-le-Château (17)

Histoire du château de Neuvicq-le-Château (17)

D 25 octobre 2007     H 16:25     A Jean-Claude, Pierre     C 3 messages A 27837 LECTURES


agrandir

Un château renaissance, aujourd’hui propriété de la commune et siège de la Mairie. Cette partie visible cache une histoire beaucoup plus ancienne.

Voir aussi : Généalogie de la famille de La Laurencie

Le château de Neuvicq, façade est
Dessin de Jean-Claude Chambrelent

Neuvicq et son château, un peu d’histoire, par Daniel Duverger

(Neuvicq le Château - Charente Maritime, 17490)

Le premier témoignage historique de Neuvicq est une viguerie (la justice locale) du IX° siècle, installée dans le village appelé alors « Neuvy » dit novus vicus par les textes de l’époque.

Au XII° il s’y construit une église de style roman ; un siècle plus tard une lignée de seigneurs, Guillaume de Neuvicq et son fils Foulques sont vassaux de l’évêque d’Angoulême pour leur « fortalicum » de Neuvicq ; cette lignée est emportée lors de la guerre de cent ans durant laquelle le château est détruit ou endommagé.

Vers 1420 le fief est repris par une branche cadette des Larocheandry, qui reconstruit vers 1500 un château de style pré-Renaissance, le corps de logis actuel. Revendu à la famille d’Espièmont, le fief passe par héritage aux mains des de Goth, des Montespan, le mari de la célèbre Marquise, puis de leur fils pour être revendu en 1705 aux La Laurencie qui l’occuperont jusqu’à la Révolution ; le fief et le château sont alors cédés par le seigneur pour échapper à la saisie décrétée par la Révolution.

Dépourvu de ses terres achetées par les villageois, le château est acquis par des particuliers, le premier d’entre eux étant la famille Martell de Cognac, qui auront beaucoup de mal à l’entretenir, au point de le mettre en vente en 1904 pour la démolition ; le maire de Neuvicq, Alphonse Porchaire, s’y opposa et le fit racheter par la Commune.

Après la Révolution les villageois ayant acquis les terres seigneuriales, se lancent dans l’extension de la vigne pour bénéficier des revenus du cognac ; la crise phylloxérique vers 1870 anéantit les vignes et provoque une sévère mutation vers une agriculture diversifiée par la production laitière.

Cette reconversion, associée à l’émigration rurale, entraîne une brutale diminution de la population qui en l’an 2000 se retrouve à son niveau du Moyen Age, phénomène commun à toutes les communes rurales qui n’ont pas bénéficié du statut de chef-lieu de Canton.


On peut se procurer un document de 57 pages retraçant l’histoire du village et du château, écrit par Daniel Duverger et intitulé « Le château de Neuvicq Histoire et patrimoine », en passant commande auprès de l’AMACS :
- soit par courrier à l’adresse suivante : AMACS, château de Neuvicq, - Neuvicq le Château -17490-
- soit en contactant la présidente de l’AMACS, par courriel
Joindre un chèque de 5 Euros plus 1 Euros pour frais d’envoi.|
|

Le château de Neuvicq (17)
Façade ouest

Notice sur l’histoire du château de Neuvicq, dans le "Dictionnaire et album de la Charente-Inférieure - Ed. Flammarion - 1901

CLAIS (Étienne-André) né à Sancerre (Cher) le 18 août 1848.

Notaire à Saint-Jean-d’Angély depuis le 31 décembre 1873.
Me Clais a eu pour prédécesseurs : MMes Clais (1843-1873), Marchand (1840-1843), Lemoyne (1819-1833), Bartaré (1788-1819), Lair (1757-1788) et autres.
Président de la Caisse d’Épargne de Saint-Jean-d’Angély.
Propriétaire du château de Neuvicq par Siecq et à Saint-Jean-d’Angély.

Dans l’Eglise de Neuvicq, on trouve dans la construction même de l’édifice les armes des comtes de La Roche Landry ou La Roche Andry. Ces armes se trouvent aussi au château. Cependant le temps ayant noirci l’écusson et son élévation ne permettant pas de l’examiner de près, il est permis d’être moins affirmatif sur ce point. Les armes des La Roche Landry contiennent des bandes transversales qu’il est impossible de distinguer, à distance, de celles qui se trouvent dans la construction même du château. Cependant le style de l’Église et du château étant le même, tout porte à croire que les La Roche Landry ont fait faire l’un et l’autre.

En 1439, une comtesse veuve La Roche Landry possède le château.

Les La Roche Landry gardent celte propriété jusqu’aux guerres et même pendant les guerres de religion.

En 1600, un certain Arnaud de Colombières d’Espiémond ou de Prémond, non titré, officier à Angoulême, époux de dame Lucrèce Viger, est le maître de cette seigneurie.

En 1625 ou 1630, sa fille Louise de Prémond lui succède et épouse Jean-Jacques de Got de Basternay. Celui-ci appartenait à la famille de Got qui a fourni un pape Clément V, (Bertrand de Got), que Phillippe IV fit élire à la mort de Boniface VIII.

A la mort des de Got, le mari étant décédé en 1666, à l’âge de 77 ans, la propriété du château de Neuvicq, passe à Pardaillan de Gondrin de Montespan. La dame de Got en mourant légua son cœur à la paroisse de Neuvicq. Ce cœur a été déposé dans un des murs de l’Eglise de Neuvicq. Aucune pièce n’indique dans quelle partie de l’Eglise ce cœur a été déposé.

Pardaillan de Gondrin devait être fils d’une Nogaret de Lavalette, demi-sœur du marquis de Got de Bosternay ce qui explique sa qualité de propriétaire du château de Neuvicq à la suite du marquis de Got. Il était l’époux d’Athénaïs de Tonnay-Charente, maîtresse de Louis XIV.

A la suite de Pardaillan de Montespan, le duc d’Antin, fils légitime, lui succède comme seigneur de Neuvicq.

Noël Bertrand de La Laurencie, marquis de Charras né en 1669, époux en deuxième mariage de Marie Chazeau, succède au duc d’Antin. Par une acquisition de la propriété sans doute, mais aucun acte ne confirme ce fait.

Du mariage de Noël Bertrand avec Marie Chazeau, naît en 1709, Noël Bertrand, lequel épouse dame Polte ou Paulte, nièce de sa mère, laquelle dame Polte était née en 1717 ou 1719.

De ce mariage sont nés quatorze enfants, dont le 2e né, le marquis François, fut le dernier propriétaire du château avant la Révolution.

Enfin celui-ci par acte passé le 12 février 1792 par devant Me Rameau notaire à Paris, cède ce château et ses dépendances à M. Jean Martel, banquier à Paris.

En 1856, par acte de Me Rambaud, notaire à Cognac, M. Martel a vendu la terre de Neuvicq et le château à M. Michel Calluaud propriétaire à Neuvicq.

Par acte du même notaire, en date du 21 avril, 1870, M. Michel Calluaud a fait donation à sa fille Mlle Marie Calluaud, épouse de M. Samuel-Augustin Martineau, de la terre et du château de Neuvicq.

Par testament olographe du 4 février 1893, Mme Martineau née Calluaud (décédée le 13 avril 1893), a légué la terre et le château de Neuvicq à son neveu, M. Etienne Clais, notaire à Saint-Jean-d’Angély.|
|1904 - Bulletin de la Société des Archives Historiques - Revue de la Saintonge et de l’Aunis

Le château de Neuvicq (Charente-Inférieure), a été vendu par M. Clais, notaire à Saint-Jean d’Angély, à M. Alphonse Porchaire, docteur-médecin à Neuvicq, agissant en qualité de maire de la commune.

Il a appartenu successivement à Mme Marie Calluaud, décédée, veuve de M. Samuel-Augustin Martineau, à Neuvicq ; à Michel Calluaud ; à Gabriel-Frédéric-Charles Martell, propriétaire à Cognac ; à François de La Laurencie de Charras, maître de camp de cavalerie, demeurant à Paris.

Vos commentaires

  • Le 2 octobre 2011 à 16:34, par faure En réponse à : Histoire du château de Neuvicq-le-Château (17)

    bonjour je suis trés intéressée par votre histoire car depuis toute petite j’entend parlé de ce chateau que je suis déja aller voir 2 fois, j’en entend parlé car mon arrière grand mére y faisait le ménage mon arrière grand pére travaillé dans le parc et que ma grand mére est née a Neuvicq.
    Merci de nous faire partager l’histoire de ce beau chateau qui me fai réver et de ce joli village

    Répondre à ce message

  • Le 22 février 2008 à 08:02, par Any En réponse à : Histoire du château de Neuvicq-le-Château (17)

    Bonjour

    Je viens de lire votre article avec un énorme plaisir : je suis née à Neuvicq et une partie de mon coeur y est restée . J’ai joué dans ce château , ai rêvé à son ombre , en ai écrit l’histoire ( bien modestement ) à l’aide d’un cahier d’écolier que nous possédons dans la famille . Il fait partie de mon enfance et de mon imaginaire , même si je ne suis jamais parvenue à établir un lien entre mes ancêtres et les DE LAROCHANDRY , comme l’affirme un cousin .
    Vos illustrations sont superbes . Merci pour ce moment d’émotion .Amicalement Any

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars 2010 à 14:49, par Fabien Perrotin En réponse à : Histoire du château de Neuvicq-le-Château (17)

      Bonjour Madame
      Je me présente, petit fils de Lea Minaud secrétaire de mairie pendant 43 ans et fils de Renée Minaud. Mon grand père Raymond travaillait à la maison PORCHAIRE.
      J’ai lu votre commentaire sur le site Histoire et Passion. Vous faites part de votre cahier d’école où vous avez écrit l’histoire de Neuvicq. J’essaye de regrouper des documents sur le village, votre histoire m’intéresse.
      Serait-il possible d’avoir une copie de votre cahier ? et peut-être d’autres documents ayant un rapport avec Neuvicq. Je remettrai tous ces documents au Maire de Neuvicq par le bais de Daniel Duverger
      Je construis un blog sur Neuvicq www.fab17490.unblog.fr
      Bien sur je prends tous les frais à ma charge.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Votre message
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 17 Neuvicq-le-Château - Châteaux - Laurencie (de la) -

Chercher dans le site

Les plus lus --- Les 50 +

1.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

4.  FAQ & R - Le Forum Aux Questions ... & aux Réponses

5.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village


5 articles au hasard

1.  1739 - Rôle de la taille de Saint-Trojan (Ile d’Oleron)

2.  1731 - Le roi abolit les droits de métive et de péage du seigneur de Pons

3.  1681 - Le Conseil d’Etat ordonne la démolition du temple de St Seurin d’Uzet (17)

4.  1867 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 4 Tome V

5.  1856 - 1857 - 1858 - Société Archéologique et Historique de la Charente - Bulletins et mémoires - Série 2 Tomes II & III


Les plus populaires --- Les 50 +

1.  Conversion des monnaies d’avant la Révolution en valeur actuelle

2.  Carte satellite des voies romaines, des chemins anciens de Saintonge, Aunis et Angoumois

3.  Carte satellite Googlemap avec moteur de géolocalisation : rechercher une ville, une commune, un village

4.  1120 - Cartulaire de l’église d’Angoulême - Terre de Bouchereau à Macqueville (17)

5.  Calendrier révolutionnaire ou républicain - Conversion en date grégorienne


Brèves --- Toutes

1.  Au château de la Roche Courbon, fête de la préhistoire les 23 et 24 avril 2016

2.  Antiquité-Avenir. Réseau des Associations liées à l’Antiquité - Communiqué de presse

3.  Temples de la Saintonge Maritime : Une histoire mouvementée

4.  2.644.259 visiteurs sur Histoire Passion - Statistiques au 31/12/2013

5.  Archéologie et histoire du fleuve Charente à Taillebourg - Port d’Envaux