Plan du site : détaillé / réduit
Mots-clés
Liens
S'abonner
Forum
Archives
Contact
 
Vous êtes ici : Accueil » Grands thèmes d’histoire locale » Villes, bourgs et villages » 17 Saintes » 1272 - Saintes (17) - Pavage des rues - Supplique au roi d’Angleterre (...)

1272 - Saintes (17) - Pavage des rues - Supplique au roi d’Angleterre Edouard Ier

D 7 mai 2007     H 12:05     A Jean-Claude, Pierre     C 1 messages     A 1963 LECTURES


Abbaye aux Dames de Saintes
Dessin de Jean-Claude Chambrelent

PAVAGE DE SAINTES EN 1272

Les habitants de Saintes, passés sous la juridiction anglaise, en appellent au roi Edouard 1er pour qu’il autorise (et finance ?) le pavage des rues de la ville, qui est "malement pavée".

Charte transcrite à Londres sur l’original, par M. Paul MARCHEGAY, archiviste, et communiquée par M. Jules DE CLERVAUX.

Source : Annuaire de la Société des Arts, Sciences et Belles-Lettres de Saintes - Année 1869

Voir en ligne :

A la Roial majesté (Edouard Ier roi d’Angleterre) suplient les citedans de la vile de Santes que come la vile de Santes soyt malement pavée et les voyes et les Pons malement atornés, et la vile n’ayt conjoué ne juridiction par quoy ele puysse les gens contrandre à les refeyre, suplient que au Roy nostre senhor playse autréer le pavage en la d. vile jusques a quatre ans por refayre le pavement de la d. vile et les voyes et les pons : maymemans come li Roys de france l’ayt autroié a ceus de sa partie por les Pons en la d. vile.

Au dos est écrit :

Alias habuerunt pavagium et ideo mandetur senescallo quod inquiret quid inde factum sit et quantum receptum fuit de pavagio … et qualita impositum in … pavagii et ulterius faciat senescallus de novo pavagio concedendo, quod pro utilitate rei publice fore viderit faciendum.

Note de M. Jules de Clervaux
Cette charte me parait, malgré sa mutilation, fort intéressante pour l’histoire municipale de notre ville.

...

Messages

  • La supplique ne doit pas être reproduite intégralement car la date manque. Elle est écrite dans la langue du roi de France qui est connue par la chancellerie locale du roi d’Angleterre. En effet, elle a dû être adressée à un procureur local du roi d’Angleterre.

    Le scribe a commis deux erreurs. Il a écrit "citedans" pour "citeiens" (citoyens) et "senhor" pour "seigneur". "Citedans" est une forme occitane et le groupe "nh" pour "gn" est d’usage général en occitan. Il est évident que ceci s’explique par le caractère occitan de la langue parlée à Saintes.

    D’autre part, on a remarqué que le mandement du verso est en latin, langue usuelle des chancelleries.

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message
Ajouter un document

Les mots-clés de l'article

pour en savoir plus sur : 1270-1285 Philippe III le Hardi - 1272-1307 - Edouard Ier - 17 Saintes - 13e siècle - Ponts et chaussées -

Je recherche dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.