Histoire Passion - Saintonge Aunis Angoumois

Accueil > Grands thèmes d’histoire locale > Etablissements religieux > Abbayes, monastres et commanderies > Ordre des Templiers et hospitaliers > Templiers et Hospitaliers dans les diocses de Saintes et d’Angoulme - Inventaire et

Templiers et Hospitaliers dans les diocses de Saintes et d’Angoulme - Inventaire et carte

jeudi 6 septembre 2007, par Pierre, 13424 visites.

56 tablissements (commanderies et maisons) identifis dans les diocses de Saintes et d’Angoulme, rputs d’origine templire ou hospitalire. (nota : "rput" ne signifie pas "avr")
Carte - Chronologie - Inventaire, notices, photos, sources, liens vers des archives en ligne

Sources :
 La commanderie du Breuil-du-Pas et la guerre de Cent Ans dans la Saintonge mridionale - Robert Favreau - Universit francophone d’t Saintonge Qubec - Jonzac 1986
 Les commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean de Jrusalem en Saintonge et en Aunis - Anne-Marie Legras – Editions du CNRS - 1983|- Statistique monumentale de la Charente - Abb Michon.
 Le procs des Templiers - Michelet - 1841
 AHSA
 A.D. du Maine-et-Loire
 Pouill du diocse d’Angoulme - Abb Nanglard

Carte des tablissements

<carte_gis1|objets=mots|id_article=596|limit=100|scale=oui|height=400px|fullscreen=oui|autocenterandzoom=oui>

Chronologie succincte de l’histoire des Templiers et des Hospitaliers

 1113, bulle du pape Pascal II, acte fondateur des Hospitaliers de St Jean de Jrusalem.
 1118-1119, cration des Templiers.
 1128, un concile, Troyes, donne aux Templiers une rgle inspire par saint Bernard.
 1291, prise de Saint-Jean-d’Acre et perte de la Terre Sainte. Templiers et Hospitaliers se replient Chypre o ils reoivent l’asile des Lusignan.
 1307, Philippe le Bel demande au pape Clment V de faire enqute sur les Templiers, accuss des pires turpitudes. Le 13 octobre 1307, il fait emprisonner tous les Templiers et squestre leurs biens. Le procs des Templiers commence.
 1312, un concile runi Vienne (France), prononce la dissolution de l’ordre du Temple. Tous leurs biens sont attribus aux Hospitaliers.
 1373, le pape Grgoire XI ordonne une enqute sur les tablissements de l’Hpital, leurs ressources, leurs charges, leurs effectifs, dans tous les diocses de la Chrtient occidentale. Le rapport sur le diocse de Saintes est un des rares encore disponibles.
 1530, Charles Quint donne l’le de Malte l’ordre des Hospitaliers, qui devient Ordre de Malte.
 1789, les biens de l’Ordre de Malte sont confisqus.
 1800, l’ile de Malte est prise par les Anglais. Fin de l’existence de l’Ordre de Malte dans sa forme originelle.

Les rattachements indiqus dans le tableau ci-dessous sont ceux donns par l’enqute du pape Grgoire XI en 1373 et, plus tard par les visites prieurales des XVIe, XVIIe et XVIIIe sicles.

Inventaire des tablissements templiers et hospitaliers dans les diocses de Saintes et d’Angoulme

(*) La nature "Incertaine" signifie que les sources ne permettent pas de dterminer avec certitude la date de cration de l’tablissement, avant ou aprs l’abolition de l’ordre du Temple (bulle Vox in excelso, du 3 avril 1312). Avant cette date, ce pourrait tre un tablissement du Temple, ou des Hospitaliers de St Jean de Jrusalem.. Aprs, ce serait un tablissement des Hospitaliers.

Nom Commune Type d’tabt. (*) Dates Commentaire

Charente

Angoulme 16 Angoulme Maison Maison appele "Le Temple", prs du chteau comtal.
Rattache la commanderie de Villegats aprs la chute de l’Ordre, puis la commanderie de Beauvais-sur-Matha - Document : 1588 - Temple de l’Ordre de St-Jean de Jrusalem Angoulme : estimation de sa valeur
Aubeterre Pouill abb Nanglard
Aunac Pouill abb Nanglard
Auvignac (Le Vignac ?) 16 Barbezieux-Saint-Hilaire Maison templire 19 juillet 1771 — Aveu et dnombrement du marquisat de Barbezieux rendu au roi par Louise-Elisabeth de La Rochefoucauld, veuve de Jean-Baptiste-Louis-Frdric de La Rochefoucauld, duc d’Enville. (AHSA 1887, p. 339) "Fiefs ecclsiastiques. — Les fiefs ecclsiastiques et les domaines et droits possds par les gens de main morte qui sont situs au dedans de ladite chtellenie de Barbezieux ou dans les dpendances d’icelle, desquels ils sont tenus de fournir et vrifier sur le local les dnombrements ou dclarations, sont : ... La commanderie d’Auvignac et de Viville qui comprend l’glise et le cimetire de la paroisse d’Auvignac, et laquelle sont ds plusieurs articles de rente noble emportant profit de fief sur diffrents domaines situs tant en ladite paroisse d’Auvignac qu’en celles de Saint-Medard, Condon et Berneuil."
Barbezires 16 Barbezires Temple
Boutiers 16 Boutiers-Saint-Trojan Etablissement du diocse d’Angoulme Le bourg de Boutiers, situ sur une colline leve dominant la valle de la Charente, tait le chef-lieu d’une commanderie de Templiers, avec une glise d’architecture romane assez grandiose, partage en deux traves, possdant un clocher en campanile du meilleur effet. Cette glise, qui remontait au douzime sicle, a t malheureusement dmolie vers 1855, la suite d’un procs perdu par la commune.
La terre de Boutiers avait t donne l’ordre du Temple par quelques riches familles du pays, qui avaient suivi Jrusalem leurs suzerains les seigneurs de Cognac et les comtes d’Angoulme.

...

La commanderie de St-Antoine de Boutiers releva plus tard de l’Ordre de Malte. Le 11 dcembre 1399, Bernard, vque de Saintes, s’tant prsent, mont sur une mule, pour visiter la commanderie, Guillaume de Franchiliens, commandeur, exigea qu’il dclart qu’il venait, non en vertu d’un droit, mais seulement en plerinage pour honorer saint Antoine. Cette dclaration fut reue par un notaire, en prsence de Bernard de Cazelon, prieur de Saint-Lger de Cognac, et de Simonet de Vaucelles, capitaine du chteau de Merpins. La commanderie de Boutiers formait alors, avec les commanderies subalternes, la commanderie gnrale dite de la province de Limousin.
Le 12 octobre 1616 fut parrain, dans l’glise de Boutiers honorable homme Philippe Desmarais, sieur de la Grave de Saint-Vivien, gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, chevalier et commandeur de Saint-Antoine de Boutiers.

L’glise de la commanderie servait aux habitants, qui s’y mariaient, y faisaient baptiser leurs enfants, et parfois demandaient y tre inhums. M. Porchaire, propritaire du domaine de Bel-Air, mort au mois de fvrier 1704, y fut enterr, ainsi que plusieurs autres. Les registres de Boutiers commencent en l’anne 1600 : peu de communes en possdent d’aussi anciens. Aprs le procs communal qui s’est termin en 1855, ces registres ont t dposs au greffe du tribunal civil.

Paul de Lacroix - Les anciens chteaux des environs de Cognac - 1906 - Voir le texte complet de cet article
Chambon Pouill abb Nanglard
Chteaubernard 16 Chteaubernard Commanderie templire (1373) - Maison au 16e s Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire
Richemont 16 Cherves-Richemont Maison templire Lieu-dit La Templerie (Commune de Saint-Andr ?)
Confolens 16 Confolens Etablissement du diocse d’Angoulme Pouill abb Nanglard
Le Dognon 16 Cressac-Saint-Genis Commanderie templire

Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire

Images des fresques de la chapelle templire de Cressac

Remigon 16 Fouqueure Maison
Guizengeard 16 Guizengeard Maison templire, puis antonine Contrairement la plupart des commanderies du Temple, elle passa aux Antonins (JM Auzanneau, op. cit.)
Le Deffend 16 Le Ttre Commanderie templire Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire
Etablissements dpendants de la commanderie du Deffend (enq. de 1373) : Viville, Auvignac, La Lande, Guizengeard
Le Fouilloux 16 La Chapelle Maison Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire

Notice sur le Fouilloux dans Bulletins et Mmoires de la Socit Archologique et Historique de la Charente - Annes 1878-79 - Pages 184-186

Au XIIe sicle, les chevaliers du Temple se btirent une maison au Fouilloux, sur l’emplacement d’une ancienne habitation gallo-romaine, dont on retrouve encore des vestiges.

Cet tablissement des Templiers est mentionn en 1171, l’occasion d’un procs qu’ils eurent avec les religieux de Saint-Amant, au sujet de la dme de certaines terres situes entre Le Fouilloux et Coulonges, et qui se termina par une transaction en vertu de laquelle les chevaliers conservrent la dme et durent payer une redevance annuelle de deux sous l’abbaye [1].

Lorsque, en 1311, le concile de Vienne eut prononc la suppression de l’ordre, la terre du Fouilloux passa, comme les autres biens des Templiers, aux chevaliers de l’Hpital de Saint-Jean de Jrusalem.

Le Fouilloux, devenu commanderie de Malte, fut rattach Beauvais-sur-Matha, l’une des quatre chambres priorales du grand prieur d’Aquitaine.

Cette commanderie se composait, au commencement du XVIIe sicle, d’un beau et grand logis , de quelques journaux de bois, d’une importante mtairie, d’un four ban, de prs, des moulins de Bissac, de cens et rentes, et enfin du droit de pacage dans la leigne de Marcillac.

Les immeubles des Hospitaliers, cette poque, se reconnaissaient partout leur mauvais tat, qui venait de ce que, simples usufruitiers, ils en tiraient le plus qu’ils pouvaient et y dpensaient le moins possible. Une visite du Fouilloux, faite en 1645, constate que le logis noble, la maison du mtayer se trouvaient dans un dlabrement complet ; que les couvertures taient en partie tombes, les portes absentes, les jardins en friche et les bois tout gts. Le commandeur, qui alors ne s’y tenait jamais, abandonnait l’immeuble un fermier, et pas plus l’un que l’autre ne mnageait un domaine dont il n’avait que la jouissance.

En 1609, un commandeur alla jusqu’ aliner, avec la connivence de la Langue, 105 journaux de terre, qui furent, il est vrai, repris trente ans aprs.
Une autre fois, c’est un fermier qui, durant quarante ans d’une jouissance sans surveillance, s’ingnie acqurir des terres autour de celles de la commanderie, et ensuite, au moyen de la culture, dplace peu peu les limites.
Au milieu du XVIIe sicle, Le Fouilloux tait afferm avec Le Temple de Boixe de 600 800 livres. Les deux domaines montrent 1,100 livres en 1731 et dpassaient 4,000 en 1788.

L’glise, btie par les Templiers, est un paralllogramme, dont l’abside plate, tourne au sud-est, prsente les trois fentres symboliques ordinaires. Une moiti du monument a t dtruite depuis quelques annes, et l’autre rduite en grange. L’tat de 1645 dit que dj la chapelle tait grandement dtriore, la vote par terre, sans autel, porte ne vitres, et au point qu’il ne se pouvait dire de messe. En 1716, elle est rpare, mais encore dpourvue d’ornements. Le cur de la paroisse ayant demand que la visite en ft faite par l’archiprtre d’Ambrac, les Hospitaliers allgurent leurs privilges, et il dut reconnatre par crit que ni archiprtre, ni vque, ni archevque n’avaient droit de visite dans les chapelles de l’ordre. Cela convenu, le commandeur le garda pour chapelain. Le service, du reste, n’tait que d’une messe par semaine.
Au chevet de l’glise et l’ouest se trouve un cimetire, qui n’tait sans doute pas rserv aux chevaliers seulement, et o les corps reposent, avec un vase leur ct, soit dans des auges, soit entre des pierres poses de champ.

Le Fouilloux tait compris dans la chtellenie de Marcillac. Le commandeur avait moyenne justice dans l’tendue de sa dmerie, et basse justice sur ceux de ses hommes qui habitaient en dehors de la dmerie. Il avait, par exception, une mesure lui pour ses moulins, et les hommes de six des maisons du Fouilloux taient exempts d’aller faire le guet au chteau de Marcillac [2].

Le moulin de Bizach, qui depuis fut une dpendance du Fouilloux, est mentionn vers 1118 [3].
Les Essards Pouill abb Nanglard
Sallerit 16 Lupsault Maison
Petit-Madieu Pouill abb Nanglard
Maine de Boixe 16 Maine de Boixe Etablissement du diocse d’Angoulme
Malandry Pouill abb Nanglard
Mlac 16 Sauvignac Maison templire
Angles 16 Salles-d’Angles Maison templire En 1645, M. de Tanzac, cur de St Fort-sur-le-N est dit "prtre de la commanderie d’Angles" - Bull. AHSA - 1884 - p. 24
Suris Pouill abb Nanglard
Vestizon Pouill abb Nanglard
Villegats Pouill abb Nanglard
Viville 16 Viville Maison templire voir Auvignac
Charente-Maritime
Beauvais-sur-Matha 17 Beauvais-sur-Matha Commanderie du Temple Mention partir de 1151 (dans un faux) En raison de l’abondance des donnes recueillies sur cet tablissement, une page spciale lui est consacre. Voir cette page
Bourcelaine 17 Beauvais-sur-Matha Maison orig. incert.
Chierzac 17 Bedenac Maison templire
Bourgneuf 17 Bourgneuf Commanderie templire Mention en 1242 Etablissements dpendants de la commanderie de Bourgneuf :
 1. enqute papale de 1373 : Preault, Le Treuil-aux-Boeufs, Thair
 2. visites prieurales (16e-18e s) : Preault, Le Treuil-aux-Boeufs, Thair
Bussac 17 Bussac-Fort Commanderie orig. Hosp. incert. Etablissements dpendants de la commanderie de Bussac (enq. de 1373) : Chepniers, Mlac, Lugras
Lugras 17 Bussac-Fort Maison orig. incert.
Schebouc 17 Chtelaillon-Plage Maison templire Mention en 1560 Le Bourg [d’Angoulins] n’a rien de remarquable. Au Sud-est & 1100 toises de distance, on voit les ruines de la Commanderie de Schebouc, dont frre Jean Pauveau toit Commandeur en 1560, comme il appert par un contrat de vente. (Louis-Etienne Arcre in Histoire de la Rochelle et du Pays d’Aulnis.)
Chepniers 17 Chepniers Maison des Hospitaliers
Repose-Pucelle 17 Clavette (?) Maison templire
Courant 17 Courant Commanderie des Hospitaliers Etablissement dpendant de la commanderie de Courant (enq. de 1373) : Le Pont-de-Cess
Lussac 17 Jonzac Maison orig. incert.
La Rochelle 17 La Rochelle Commanderie des Hospitaliers Etablissements dpendants de la commanderie de La Rochelle :
 1. enqute papale de 1373 : Bernay, La Cabane, Schebouc, Goux, Le Mung
 2. visites prieurales (16e-18e s) : Bernay, La Cabane, Schebouc, Le Mung.
St-Jean-du-Perrot 17 La Rochelle Commanderie templire Mention en 1139 En raison de l’abondance des donnes recueillies sur cet tablissement, une page spciale lui est consacre. Voir cette page
Les Eglises d’Argenteuil 17 Les-Eglises-d’Argenteuil Commanderie des Hospitaliers (1373), Maison au 16e s
Preault 17 Longves Maison templire
La Lande de Lorignac 17 Lorignac Maison orig. incert.
Bernay 17 Marans Maison templire Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire
Beloire 17 Meschers-sur-Gironde Maison templire
Les Epeaux 17 Meursac Commanderie templire Archives
 1232 - Transaction entre Hugues, seigneur de Didonne et de Taunay et les frres de la commanderie des Epaux
 1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire
 4 avril 1540 — Hommage au roi de la baronnie de Mirambeau et de la terre d’Hiers par Jacques de Pons.— Vidimus sur papier du XVIIe sicle appartenant M. Ch. Dangibeaud. Communication du mme. (AHSA T 40 - 1910 - p. 413)
"Le commandeur des Espaux tient la commanderie de Cuipsac en la baronnie de Mirambeau, qui luy vaut par an deux cent livre."
Cuipsac est Civrac (voir ce mot dans la page) prs Le Petit Niort.

Etablissements dpendants de la commanderie des Epeaux
 1. enqute papale de 1373 : Villeneuve, Rtaud, Beloire
 2. visites prieurales (16e-18e s) : Courant, Les Eglises d’Argenteuil, Viville, Auvignac, Le Ttre, Le Deffend, Guizengeard, Chepniers, Chierzac, Bussac, Lugras, Civrac, Le Breuil du Pas, Villeneuve.

Les commandeurs de l’tablissement des Epeaux
 1232 : P. Bos (Bœuf)
 1307 : Hugo de Narsaco (Minutes du procs de 1307)
 1675 : Gaspard Thibault de la Carte (Grand Prieur d’Aquitaine en 1711) (AHSA T2 1875)
Civrac 17 Mirambeau Commanderie templire Archives
1307 - Procs des Templiers - Michelet - Minutes d’interrogatoire
Etablissements dpendants de la commanderie de Civrac (enq. de 1373) : La Lande de Lorignac, Chierzac
Grandvaux 17 Raux Maison orig. incert.
Le Treuil-aux-Bœufs 17 Saint-Christophe Maison orig. inconnue
Margot 17 Saint-Cyr-du-Doret Maison orig. incert.
La Cabane 17 Saint-Georges-du-Bois Maison orig. incert.
Goux 17 Saint-Loup Maison templire
Le Mung 17 Saint-Porchaire Maison templire
Villeneuve 17 Saint-Romain-de-Benet Maison templire
Le Breuil-du-Pas 17 Saujon Commanderie prsume des Hospitaliers Document d’archives :
 1-1351 - 1455 - La commanderie du Breuil-du-Pas dans une Saintonge ravage par la guerre de Cent Ans (art599). Une description trs vivante des tribulations des commandeurs de cet tablissement. A cette poque, ils ne sont pas les seuls avoir des soucis.
2-1460 - La commanderie du Breuil-du-Pas (17 Saujon) contre le seigneur de Rioux (art597). Pendant la guerre de Cent Ans, le seigneur de Rioux n’a pas pay sa rente la commanderie. Il a 40 annes de retard, et espre qu’il y aura prescription. Arguments de l’un et des autres.
Thair 17 Thair Maison templire Mention en 1297, 1300, 1302 AD86 - 3H 1/295
Fontsche 17 Tonnay-Charente Maison des Hospitaliers Voir chartes du 13me sicle concernant cet tablissement

Deux-Svres

Le Pont de Cess 79 Frontenay-Rohan-Rohan Maison orig. Hospit. Prsume

(*) La nature "Incertaine" signifie que les sources ne permettent pas de dterminer avec certitude la date de cration de l’tablissement, avant ou aprs l’abolition de l’ordre du Temple (bulle Vox in excelso, du 3 avril 1312). Avant cette date, ce pourrait tre un tablissement du Temple, ou des Hospitaliers de St Jean de Jrusalem.. Aprs, ce serait un tablissement des Hospitaliers.

Rechercher dans le site

Un conseil : Pour obtenir le meilleur résultat, mettez le mot ou les mots entre guillemets [exemple : "mot"]. Cette méthode vaut également pour tous les moteurs de recherche sur internet.